Foot US

Draft NFL 2021 : les cinq defensive backs à suivre

À l’approche de la draft NFL, We Sport vous propose cinq joueurs par poste qui devraient animer les nuits du 29 avril au 1er mai. Après les quarterbacks, les receveurs, les coureurs, les joueurs de ligne offensive et défensive puis les linebackers, place aux defensive backs !

 

Patrick Surtain II (CB, Alabama – Junior)

Patrick Surtain II, le meilleur cornerback de la cuvée ? (Crédit photo : Getty Images)

 

Il s’est montré digne de son nom. Fils d’un ancien cornerback NFL All-Pro en 2002, Patrick Surtain II est lui aussi un excellent défenseur. Il a dissuadé les quarterbacks de lancer dans sa direction en n’accordant que 46,1% de réceptions et quatre touchdowns en trois saisons à Alabama. Sa lecture du jeu fait de lui l’un des joueurs les plus attendus à son poste, si ce n’est le plus prometteur.

 

« Il est bon à la couverture, il a un très bon jeu de pieds et il est intelligent. Il comprend ce que l’attaque adverse cherche à faire. […] Je pense qu’il aura une grande carrière », assurait son entraîneur Nick Saban en conférence de presse. Très efficace en press corner, Patrick Surtain a également démontré sa polyvalence en jouant « star », position hybride entre defensive back et linebacker. Si ses manques de vivacité et de vitesse pourraient lui faire défaut en NFL, il devrait figurer parmi les quinze premiers noms appelés lors de la draft.

 

Ses statistiques en 2020 (13 matchs) : 37 plaquages dont 3,5 pour perte, 9 passes défendues et 1 interception

Ses statistiques en NCAA (40 matchs) : 116 plaquages dont 6 pour perte, 24 passes défendues et 4 interceptions

Son palmarès : champion national (2020), first team All-American (2020)

 

Jaycee Horn (CB, South Carolina – Junior)

La bête athlétique Jaycee Horn pourrait gêner plus d’un receveur en NFL. (Crédit photo : Kim Klement – USA Today Sports)

 

La cuvée 2021 de cornerbacks semble être une affaire d’héritage. Lui aussi fils d’un ancien joueur NFL et quadruple Pro Bowler au poste de receveur, Jaycee Horn a opté pour l’autre côté du terrain. Avec brio. En NCAA, il a notamment impressionné par ses qualités athlétiques, au sol comme dans les airs. Le Pro Day de South Carolina a d’ailleurs été pour lui l’occasion d’en faire étalage, avec un sprint de 40 yards chronométré à 4,39 secondes et une détente sèche mesurée à 1,05 m.

 

Mais au-delà de sa dimension physique, Jaycee Horn est également un grand compétiteur. Will Muschamp, l’ancien coach des Gamecocks, assurait qu’il voulait « affronter le meilleur receveur adverse chaque semaine ». Sa mentalité le pousse cependant parfois à la faute. En seulement sept matchs en 2020, le cornerback a été pénalisé cinq fois. Malgré ce défaut, il prétend tout de même à une sélection dans le top 20.

 

Ses statistiques en 2020 (7 matchs) : 16 plaquages dont 1 pour perte, 6 passes défendues et 2 interceptions

Ses statistiques en NCAA (30 matchs) : 101 plaquages dont 7 pour perte, 23 passes défendues et 2 interceptions

 

Caleb Farley (CB, Virginia Tech – Junior)

Cornerback depuis seulement trois ans, Caleb Farley est pourtant très attendu. (Crédit photo : Lynne Sladky – AP)

 

Peu d’expérience mais énormément de talent. Caleb Farley se présente à la draft en n’ayant que deux années en tant que cornerback dans les jambes. Initialement recruté comme receveur par Virginia Tech, il a ensuite renoncé à disputer la saison 2020. Mais ses qualités exposées en 2018 et 2019 lui laissent entrevoir un bel avenir dans la grande ligue. Sa taille (1,88 m) et sa lecture des schémas adverses le rendent notamment redoutable dans les duels aériens.

 

« C’est un athlète qui va à toute allure, confiait Justin Fuente, le head coach de Virginia Tech, dans l’émission NFL Now. Je pense qu’il ne pourra que progresser en continuant à travailler à ce poste. » Bien que son faible total de matchs et sa rupture des ligaments croisés en 2017 puissent refroidir certaines franchises, Caleb Farley pourrait être choisi en fin de premier tour.

 

Ses statistiques en 2019 (10 matchs – opt out en 2020) : 20 plaquages, 12 passes défendues et 4 interceptions

Ses statistiques en NCAA (23 matchs) : 56 plaquages dont 1 pour perte, 19 passes défendues et 6 interceptions

 

Asante Samuel Jr. (CB, Florida State – Junior)

Asante Samuel Jr. aura-t-il la même réussite que son père ? (Crédit photo : Don Juan Moore – Getty Images)

 

Encore un rejeton de cornerback pétri de talent. Alors qu’Asante Samuel Sr. a remporté trois Super Bowls sous les couleurs des Patriots, c’est désormais son fils qui toque à la porte de la NFL. Et il est accompagné de solides arguments pour se faire son propre nom. Particulièrement à l’aise en couverture homme à homme, Asante Samuel Jr. a brillé à Florida State par sa vivacité et sa bonne utilisation de ses mains. Lors de ses 20 derniers matchs universitaires, il a ainsi défendu 24 passes et n’a autorisé que deux touchdowns.

 

Mike Norvell, son entraîneur à FSU, le décrivait comme un « immense compétiteur. C’est un plaisir de l’entraîner ». Même si sa relative petite taille (1,78 m) l’éliminera des plans de certaines franchises, Asante Samuel Jr. peut espérer être choisi au deuxième tour.

 

Ses statistiques en 2020 (8 matchs) : 30 plaquages dont 1 pour perte, 6 passes défendues et 3 interceptions

Ses statistiques en NCAA (31 matchs) : 97 plaquages dont 3 pour perte, 29 passes défendues et 4 interceptions

 

Trevon Moehrig (S, TCU – Junior)

Selon Todd McShay, Trevon Moehrig est “le seul safety qui pourrait être choisi au premier tour”. (Crédit photo : Brandon Wade – Associated Press)

 

Peut-être le meilleur safety de la cuvée. Sous les couleurs de la Texas Christian University, Trevon Moehrig a illustré sa vision du jeu et son sens de l’anticipation. Son passé de cornerback et de receveur au lycée lui permet de rayonner en couverture aérienne, aussi bien par son placement que par ses mains sûres. Son leadership est également notable, en témoigne son statut de capitaine à TCU.

 

« C’est le seul safety qui pourrait être choisi au premier tour, et l’un des meilleurs joueurs défensifs de toute la draft », affirmait Todd McShay, consultant pour ESPN. Trevon Moehrig a d’ailleurs remporté le Jim Thorpe Award en 2020, récompensant le meilleur joueur défensif universitaire. Même s’il peut encore progresser dans ses plaquages et manque de vitesse pure, le junior postule à une sélection au début du deuxième tour.

 

Ses statistiques en 2020 (10 matchs) : 47 plaquages dont 2 pour perte, 9 passes défendues et 2 interceptions

Ses statistiques en NCAA (33 matchs) : 124 plaquages dont 4,5 pour perte, 21 passes défendues et 7 interceptions

Son palmarès : Jim Thorpe Award (2020)

 

Crédit image en une : The Tuscaloosa News – USA Today Sports

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire