Draft NFL: l’avis des fans (2)

0
Ligue 1

Après nous avoir donnés leur avis avant la draft, on retrouve les comptes de franchises en français pour faire le bilan. Même si une draft ne peut jamais être parfaite, ils sont pour la plupart satisfaits des choix de leur franchise. De la protection pour Daniel Jones, le duo Derrick Brown/Gross-Matos chez les Panthers ou des receveurs à Denver, il semble y en avoir eu pour tout le monde!

 

Enfin des gardes du corps pour Daniel Jones !

On commence notre bilan avec Giants FR qui est plutôt content des choix qui ont été fait par New-York. Pour lui, la réussite de cette draft tient en deux raisons : “On a enfin ciblé la ligne offensive comme il se doit. Il y aura enfin de la compétition sur ces postes. Autre point positif, on a eu pas mal de joueurs à bonne valeur par rapport à la position à laquelle on les a drafté”.

En effet, les dirigeants des Giants n’ont pas lésiné sur la protection de Daniel Jones ! En plus d’Andrew Thomas, choisi au premier tour, Matt Peart (OT, 3ème tour) et Shane Lemieux (G, 5ème tour) viennent renforcer la ligne offensive.

Concernant le choix d’Andrew Thomas, il n’était pas forcément le joueur attendu mais ça reste une bonne nouvelle : “Je ne pensais pas à lui en premier en me confiant aux avis des experts. Mais c’est celui qui est le plus “NFL Ready”, et c’est un vrai tackle gauche donc ça me va. Surtout il a longtemps été le meilleur mais sa cote a un peu chuté avec le combine. Ce n’est pas forcément justifié “.

Une belle classe de rookie arrive chez les Giants! (crédit photo: Medium)
Le regret Isaiah Simmons

Finalement le seul regret est de ne pas avoir sélectionné le phénomène Isaiah Simmons. Mais il est difficile d’avoir tous les meilleurs joueurs : “Le regret c’est évidemment Isaiah Simmons mais Xavier McKinney est assez similaire dans le style. Il est ultra polyvalent donc ce regret est finalement mitigé. C’était inespéré d’avoir un joueur comme ça au second tour “.

Concernant les bonnes surprises, Giants FR évoque Carter Caughlin le linebacker sélectionné au septième tour ou encore Austin Mack signé comme “Undrafted Free Agent” après la draft : “J’ai été impressionné par Austin Mack, receveur d’Ohio State. Il a malheureusement des problèmes de blessures mais s’il est en forme ça pourrait être une belle surprise”.

 

Carolina, parole à la défense

On continue avec Panthers FR qui revient sur la draft très défensive de son équipe. Pour lui, cette draft a été fidèle à ce qui avait été annoncé par le front office des Panthers : “Dans l’ensemble, je suis très content de la draft des Panthers. On s’attendait à une draft orientée défense après la Free Agency et on n’a pas été déçu”.

Avec sept choix, Carolina a sélectionné : trois joueurs de ligne défensive, deux cornerbacks et deux safeties. Une draft 100% défensive donc. Quasiment du jamais vu!

Derrick Brown, un monstre débarque en Caroline

Le plus gros coup est évidemment Derrick Brown choisi avec le choix n°7 : “Derrick Brown est l’un des joueurs qui m’a le plus impressionné en NCAA l’an dernier. Le poste de défensive tackle n’est traditionnellement pas le plus sexy ou celui sur lequel on investit haut dans la draft. Mais pour combler un (gros) besoin avec un joueur de talent, je ne pense pas qu’on pouvait demander mieux “. On ne peut qu’être d’accord. L’apport de Derrick Brown devrait être immédiat pour la défense des Panthers.

Autre très bon coup, la sélection de Yetur Gross-Matos au second tour : “C’est également un très bon choix. C’était le troisième meilleur défensive-end de cette draft et beaucoup d’équipes se construisent d’abord par les lignes (offensives et défensives) aujourd’hui. C’est un bon joueur avec un gros potentiel. J’ai juste un petit point d’interrogation quant à son “efficacité” dès la saison prochaine. Je pense qu’il va avoir besoin d’un an en NFL pour vraiment commencer à montrer des choses. La cuvée sur la ligne défensive n’était pas aussi impressionnante que l’an dernier, hormis Chase Young évidemment. Je pense qu’on ne peut être que satisfait de recruter le “troisième meilleur edge rusher” avec un second tour de draft”.

Une chose est claire, les Panthers ont pour objectif (à moyen terme) de se construire une des lignes défensives les plus terrifiantes de la ligue ! Avec l’arrivée de Yetur Gross-Matos et Derrick Brown, le projet prend forme.

Aucun joueur sur la ligne…

Évidemment tout ne peut pas être parfait lors d’une draft. Cette sélection uniquement défensive laisse donc quelques regrets : “Le petit regret que j’ai c’est que l’on n’ait pas recruté un seul joueur sur la ligne offensive. Certes les besoins en défense étaient plus importants, mais j’aurais aimé qu’on utilise un pick en fin de draft pour apporter un peu de profondeur à ce niveau”.

Avec Teddy Bridgwater, Carolina a investi sur un nouveau quarterback qui a eu pas mal de blessures tout au long de sa carrière. Ne pas le protéger est donc un pari risqué ! Derrick Brown ne pourra malheureusement pas être des deux côtés du terrain.

 

Jacksonville renforce également sa défense

Comme Carolina, Jacksonville a orienté sa draft sur la défense. Ce qui semble plaire à Jaguars France : “Franchement dans l’ensemble ça me convient. Surtout les premiers tours. On avait des besoins en cornerback et en défensive line et ça a été comblé. Après à voir comment ils vont s’intégrer dans nos schémas défensifs et si on va s’adapter à leurs qualités”.

Lors de cette draft, les Jaguars ont sélectionnés trois cornerbacks (CJ Henderson #9 , Josiah Scott #137 et Chris Claybrooks #223  ). Si l’apport de CJ Henderson devrait être immédiat, il faudra surement être plus patient avec les deux autres joueurs. Sur la ligne défensive K’Lavon Chaisson aura pour objectif d’amener de la pression sur le quarterback adverse. Champion avec LSU, les Jaguars ont utilisé leur 20ème choix pour le sélectionner.

La surprise Ben Bartch

Pour les choix un peu moins connus, Jaguars France nous fait part de son attrait pour un joueur sélectionné au quatrième tour : “Celui qui me plaît le plus c’est Ben Bartch, l’offensive tackle. Je ne le connaissais pas mais son profil est très intéressant. Il faut évidemment voir comment il se développera. Le quarterback Jake Luton m’intrigue également. On ne m’en a dit que du bien”.

Fort de leur réussite avec Gardner Minshew, les dirigeants des Jaguars ont voulu retenter le coup en sélectionnant un quarterback au sixième tour. Attention, on ne gagne pas à tous les coups !

On finit par les regrets : “Il y avait des joueurs qui étaient disponibles quand on choisissait. Je trouve dommage que l’on soit passé à côté. Je pense notamment à Kristian Fulton, Zack Baun, Tyler Biadasz ou Evan Weaver”.

 

Les Jets prêts au décollage

Une nouvelle fois, nous avons un fan heureux. Après plusieurs drafts moyennes du côté de New-York, Jets FR est cette fois-ci enthousiaste : “J’ai un avis plus que positif sur cette draft, la toute première de l’ère Joe Douglas (N.D.L.R : GM des Jets) ! On a enfin investi tôt sur l’attaque après avoir négligé cette phase de l’équipe depuis bien trop d’années. Mekhi Becton est le premier joueur de ligne offensive que nous prenons au premier tour depuis la doublette Ferguson/Mangold de 2006. Quand tu vois la carrière de ces joueurs ça donne envie. Avec Denzel Mims, Sam Darnold aura une nouvelle cible. C’est une véritable bouffée d’air frais après le départ de Robby Anderson, notre receveur n°1”.

Avec une nouveau receveur et un nouveau garde du corps, Sam Darnold doit également être ravi de cette draft !

L’imposant Mekhi Becton débarque chez les Jets! (crédit photo: PFF)
Ashtyn Davis et Bryce Hall pour renforcer la défense

L’autre bonne nouvelle pour Jets FR est la sélection, au troisième tour, du safety Ashtyn Davis : “Je suis très content de la sélection d’Ashtyn Davis. Je pourrais écrire vingt lignes sur mon amour pour ce joueur. Je ne m’attendais pas à le voir dans la défense de Gregg Williams. Sachant que Marcus Maye sera free agent à la fin de saison, c’est une super nouvelle! Cette draft est ultra cohérente et permet à mon sens de globalement renforcer très fortement notre équipe”.

On continue avec les bonnes nouvelles et Jets FR évoque ce qui pourrait être un des steals de cette draft : “Je voulais parler de notre steal de la draft en la personne du cornerback Bryce Hall. Il a chuté dans la draft en raison de problème de blessures (8 matchs manqués en 2019 à cause de sa cheville) et d’une pointe de vitesse décevante. Pour  le reste, on tient notre cornerback n°1 de 2021 à n’en pas douter”.

Attendu plutôt dans cette draft, Bryce Hall a finalement dû attendre le cinquième tour pour être drafté par les Jets. Si ses problèmes physiques le laisse tranquille, il pourrait s’imposer rapidement dans le backfield de New-York. 

Le choix de James Morgan pose question

Comme pour les autres franchises, on finit par les regrets et notamment le choix surprenant de sélectionner un remplaçant à Sam Darnold du lors quatrième tour : “Je vais citer trois joueurs, Bryan Edwards (receveur), Lloyd Cushenberry (centre) et Matt Hennessy (centre). Le dernier est parti entre nos deux choix du troisième tour (Ashtyn Davis et Jabary Zuniga) tandis que les deux premiers sont partis après Jabary Zuniga. Je suis donc un peu déçu de ne pas en avoir deux des trois dans notre équipe pour être honnête. Au lieu de prendre James Morgan (quarterback) au quatrième tour, on aurait pu se concentrer sur un nouveau receveur”.

 

Denver donne des cibles à Drew Lock

On termine notre bilan de la draft avec les Broncos de Denver. Comme à son habitude, Broncos FR nous donne son avis détaillé sur la situation des Broncos : “Denver, depuis son dernier titre, a eu une plus ou moins bonne défense. Mais cela ne suffit pas pour jouer les trouble-fête contre les Chiefs. Or le fait de les jouer deux fois dans l’année rend la fin du processus de reconstruction interminable. L’an dernier, John  Elway a effectué une assez bonne draft sur le plan offensif (Noah Fant, Drew Lock et Dalton Risner) mais cela n’est pas suffisant…  Je vais même plus loin, ça ne sert à rien d’avoir Drew Lock s’il n’a pas de cible hormis Sutton ! ».

Le plan lors de cette draft était donc simple : bien entourer Drew Lock. Là-dessus, les Broncos ont réussi leur coup : “C’était le plan de John Elway et le plan a été admirablement réussi. Trois receveurs et un tight-end ont été drafté. Tyrie Cleveland est rapide et peut être un joueur de practice squad en attendant son heure. Hamler est très rapide. Albert Okwuegbunam a joué avec Lock à la fac (Missouri). Il a d’ailleurs connu sa meilleure saison avec Lock en QB.  C’est un pari mais il peut entrer sur le terrain pour suppléer Fant “.

Jerry Jeudy la nouvelle star !

Évidemment, on a gardé le meilleur pour la fin avec Jerry Jeudy, une des stars de cette draft : “Enfin Jeudy, que je ne présente pas ! Lauréat Biletnikoff 2018 (meilleur receveur) quand Tua était présent toute la saison. Il vient apporter une vraie menace pour les défenses adverses dès le premier jour. L’heure est à la fête mais il ne faut pas perdre de vue le terrain”.

Outre le choix de Jerry Jeudy, il y a un autre choix qui ravit notre supporter des Broncos : “Le choix qui me plait le plus est sans doute Michael Ojemudia. Il est comme on dit  un “ball hawk “, il a intercepté six ballons sur ses deux dernières années et dévié quinze passes. Il n’a autorisé aucun big play. C’est peut-être une sélection dont les fans se rappelleront dans 3 ans ! » Le joueur en question est Michael Ojemudia, cornerback des Hawkeyes d’Iowa. Denver l’a drafté au troisième tour.

On finit avec les regrets et c’est un autre cornerback qui est évoqué : “Je regrette que l’on n’est pas pu drafté Bryce Hall (drafté au 5ème tour par les Jets). Il aurait pu étoffer notre classe et on n’a jamais assez de cornerback en NFL. S’il n’avait pas eu de problèmes physiques, il aurait été choisi au début du deuxième tour avec certitude”.

 

Notre série sur la draft NFL s’achève! Merci aux différents comptes de franchise d’avoir répondu à nos questions. On espère que la saison prochaine sera réussie pour eux même si il y aura évidemment des déceptions… Même si des joueurs comme Derrick Brown ou Jerry Jeudy sont annoncés comme des superstars, la draft n’est jamais une science exacte.

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here