Formule 1

F1 : que retenir de cette séance de qualification à Bahreïn ?

Ça y est, certaines interrogations sont levées et la première séance de qualification de la saison a rendu son verdict. Max Verstappen a répondu présent sur la piste de Sakhir, Alpine est bel et bien dans le dur.

“Je m'y attendais pasMax Verstappen n'y croyait pas totalement à l'issue de la qualification. Le Néerlandais égal Jim Clark et Alain Prost avec une 33ᵉ pôle position en carrière. Le triple champion du monde devance Charles Leclerc de 0,228 millième et la Mercedes de George Russell de 3 dixièmes. Red Bull est donc largement favori pour la course ce samedi. “Pour vraiment tout tirer en Q3, c'était un peu plus difficile, mais je suis très heureux d'être en pole. C'était un peu inattendu, mais heureusement, en qualifications, la voiture est venue à nous et je me suis senti un peu plus heureux avec l'ensemble de la voiture,” conclut Verstappen. De l'autre côté du garage, Sergio Perez est plus en retrait avec une 5ᵉ place.

Alpine est à l'agonie

Une dernière ligne 100% française comme attendu ce week-end à Bahreïn. Dans un peloton très resserré, les monoplaces françaises n'ont rien pu faire et se classent 19 et 20ᵉ. À la fin de la Q1, Pierre Gasly a fait part de son désarroi au micro de Canal +.

“On savait que ce serait compliqué. Ça n'a pas été une séance facile, surtout à la fin. On sort en dernier, donc j’ai dû pousser à fond dans mon tour de sortie sinon on n'allait pas passer avant le drapeau à damier. C’est là où on est, il y a beaucoup de travail devant nous, on l’avait anticipé. Il faut faire du mieux possible avec ce qu’on a. Vu les écarts, ça aurait été serré pour passer en Q2.”

“Il y a beaucoup de travail devant nous, il y a des évolutions qui vont arriver, on va faire ce qu’on peut avec ce qu’on a. Ce n'est jamais plaisant, depuis les tests, on l’avait vu arriver, on a des difficultés avec cette voiture, elle ne réagit pas comme je voudrais. C’est sûr que ça fait mal de se voir en fond de grille, mais rien n’est jamais perdu, ce n’est que la première course de l’année. On va tout donner et essayer d’aller chercher le meilleur résultat possible demain.”

Ferrari en trouble-fête

En Q2, Charles Leclerc avait laissé présager pas mal de suspens pour la suite. Malheureusement, en Q3, le Monégasque n'a pas su reproduire son temps, un chrono qui lui donnait la pôle. En fin de qualification, le pilote Ferrari n'a pas caché sa déception :

“Je suis un petit peu déçu. J’ai fait une bonne séance de qualification. Ça a été un week-end compliqué jusqu’ici parce qu’il a fallu mettre des choses en place sur les trois séances d’essais libres. J’ai un petit peu compromis ma Q3 en faisant une sortie inutile en Q1 avec les pneus tendres, mais par rapport aux années passées ça va mieux et on verra en rythme de course demain. En Q2, j’ai fait le même chrono que Verstappen a fait en Q3. C’est pas mal. Il faut se réadapter aux nouveaux pneus, mais globalement, ça a été une séance positive.”

Cependant, les pilotes Ferrari le savent, la Red Bull a un bien meilleur rythme de course que le Cheval Cabré. De son côté, Carlos Sainz pointe à la 4ᵉ place et sera à la lutte dès le départ avec la Mercedes de George Russell.

“Nos objectifs pour demain ? Je suis confiant sur le fait que nous avons fait un pas en avant, mais il faudra attendre demain pour voir à quel point. Red Bull est toujours devant, et assez largement en course, je pense, mais encore une fois, je vais tout donner, voir ce qu’il se passe demain,” explique Charles Leclerc.

Le top 10 de la qualification :

  1. Verstappen (Red Bull)
  2. Leclerc (Ferrari)
  3. Russell (Mercedes)
  4. Sainz (Ferrari)
  5. Perez (Red Bull)
  6. Alonso (Aston Martin)
  7. Norris (McLaren
  8. Piastri (McLaren
  9. Hamilton (Mercedes)
  10. Hulkenberg (Haas)

Passionné de sport et des Girondins de Bordeaux. Bercés par les arrêts de Cédric Carrasso, les coups de casque de Wendel et la finesse de Yoann Gourcuff dans un stade Chaban-Delmas en feu ! Fan de la Ligue des talents, sans oublier les coups de volant de Fernando Alonso, les attaques de Thibaut Pinot ou les atémis du général du ring Gunther.

Dernières publications

En haut