Tennis

Prize Money de Wimbledon : un Grand Chelem généreux

wimbledon prize money

Après une édition 2020 qui avait vu la Covid annuler le tournoi de Wimbledon, le 3ème tournoi du Grand Chelem avait décidé de revoir à la baisse ses dotations pour l’année 2021. Mais après une baisse la saison dernière, le Wimbledon prize money reste encore à la hauteur de l’événement et il sera même de nouveau à la hausse pour l’édition 2022 !

Prize money de Wimbledon : combien gagne le vainqueur de Wimbledon ?

Si la dotation 2021 avait dû être revue à la baisse avec la Covid, l’édition 2022 voit les gains remonter à la hausse ! Avec une augmentation de près de 18%, les joueurs et joueuses seront bien récompensés de leurs efforts ! Avec un gain Wimbledon de près de 2,4 millions d’€, les vainqueurs du tournoi Londonien enregistrent une hausse conséquente de presque 18% par rapport à l’édition 2021. Le retour du public et des sponsors en sont les principales raisons, en contraste avec l’édition 2020 annulée et celle de 2021 en jauge limitée.

Une meilleure répartition des gains à Wimbledon

Tout comme les vainqueurs du tournoi, les finalistes et demi-finalistes enregistrent également une forte hausse de leur gain Wimbledon. Avec un Wimbledon prize money d’un peu plus de 1,2 millions d’€ pour les 2 déçus, c’est une augmentation de 16,7% par rapport à l’édition précédente. Idem pour les demi-finalistes, qui ont vu une hausse de plus de 15% en encaissant environ 630 000€. Si les membres du dernier carré ont vu leurs revenus augmenter, c’est aussi le cas des joueurs ayant disputé le 1er tour comme pour les quarts de finalistes. En moyenne, les joueurs et joueuses ont reçu entre 4 et 5% de gain Wimbledon supplémentaire par rapport à 2019.

Si pour les qualifications au tournoi de Wimbledon, les gains avaient augmenté de façon exponentielle en 2021 avec une dotation en hausse de 21,4% pour le 1er tour et jusqu’à 13,3% pour le 3ème tour, les montants resteront identiques pour cette édition 2022.

Gain Wimbledon Hommes et Femmes

  • Vainqueur : 2 351 445€ (+17,6%)
  • Finaliste : 1 234 509€ (+16,7%)
  • 1/2 finale : 629 011€ (+15,1%)
  • 1/4 finale : 364 474€ (+3,3%)
  • 1/8e finale : 223 387€ (+5,0%)
  • 3e tour : 141 086€ (+4,3%)
  • 2e tour : 91 706€ (+4,0%)
  • 1er tour : 58 786€ (+4,2%)

Qualifications

  • 3e tour : 30 000€
  • 2e tour : 17 500€
  • 1er tour : 10 000€

Gain Wimbledon double messieurs et dames en légère augmentation

  • Vainqueur : 630 000 € par paire
  • Finaliste : 315 000€
  • 1/2 finale : 157 000€
  • 1/4 finale : 78 000€
  • 1/8e finale : 38 500€
  • 2e tour : 23 000€
  • 1er tour : 14 500€

Gains à Wimbledon comparé aux autres tournois du Grand Chelem

Comment se comporte le tournoi de Wimbledon par rapport aux 3 autres tournois du Grand Chelem que sont l’Open d’Australie, Roland Garros et l’US Open ? Si le tournoi Britannique a augmenté ses gains en 2022, il en est de même pour l’Open d’Australie et Roland Garros qui avaient augmenté leurs dotations pour l’édition 2022. Cependant, les 3 tournois restent encore bien loin de l’US Open, qui en 2021, proposait un prize money à hauteur de 54 millions d’€, dotation qui devrait également augmenter en septembre.

  • Australie prize money : 47,3 millions d’€
  • Roland Garros prize money : 43,6 millions d’€
  • Wimbledon prize money : 47,3 millions d’€
  • US Open prize money : 54 millions d’€

Les gains Wimbledon 2022 seront encore généreux pour cette nouvelle édition. Le choix en 2021 de baisser les gains des vainqueurs du tournoi et des demi-finalistes afin de les redistribuer aux participants des qualifications et des premiers tours était un choix fort qui faisait suite à une demande émanant des syndicats des joueurs il y a quelques années déjà afin d’apporter plus de soutien aux joueurs situés au-delà du top 100. Pour cette édition 2022, les joueurs qui iront loin dans le tableau final seront récompensés, mais les organisateurs n’ont cependant pas oublié de satisfaire également les éliminés des 1ers tours.


Jérémy Ernou

Le sport est une religion

Dernières publications

En haut