Roland Garros

Histoire des finales à Roland-Garros

Ce week-end, le tournoi de Roland Garros connaitra son épilogue pour le compte de cette année 2022. Deux affiches alléchantes constituent les finales Messieurs et Dames aux Internationaux de France cette année. La Polonaise Iga swiatek s'est imposée face à l'américaine C. Gauff, alors que chez les hommes, Rafael Nadal affronte Casper Ruud. Tout au long de sa longue et riche histoire, le trophée de l’Open de France s’est laissé séduire par différents prétendants.

Chez les hommes

Démarrée il y a plus d’un siècle, le tournoi de Roland Garros portait le nom de Championnat de France. Il rassemblait les joueurs de tennis français. Il prend le nom de Roland Garros à partir de 1925 en même temps qu’il s’ouvre aux joueurs étrangers. Il va devenir un grand tournoi à partir de 1968 et sa transition vers l’Open.

Le championnat de France

La première période est dominée par le Français Max Decugis, 8 fois vainqueur du tournoi. En 1903 et 1904, il s’impose face à André Vacherot,  de 1907 à 1909 face à Maurice Germot à deux reprises et Robert Wallet, et enfin entre 1912 et 1914, face à André Gobert en 1912, Georges Gault en 1913 et Jean Samazeuillh en 1914.

Paul Aymé compte 4 victoires consécutives entre 1897 et 1901, à l’instar d’André Vacherot, lui aussi vainqueur entre 1894 et 1896 et en 1901. Jusqu’à l’ère  Open, beaucoup de vainqueurs se sont succédé à Roland Garros. C’est le cas entre autre de René Lacoste en 1925, 1927 et 1929, Henri Cochet, 1926, 1928 et 1930. On retrouve également Frank Parker en 1948 et 1949, Jaroslav Drobny en 1951 et 1952, Tony Trabert en 1954 et 1955, ou encore l’Italien Nicola Pietrangeli en 1959 et 1960.

Roland-Garros entre dans l'Open

Photo : Icon Sport

Le tournoi va prendre une nouvelle allure à partir de 1968 et son ouverture aux joueurs professionnels et amateurs. Ceux-ci mettent le grappin sur la coupe des mousquetaires dès cette première édition remportée par l’Australien Ken Rosewall face à Rod Laver  6-3 ; 6-1 ; 2-6 ; 6-2.

Les années 1970 à Roland Garros sont dominées par les tennismen Suédois, notamment Bjorn Borg, vainqueur à 6 reprises en 1974, 1975, et 1978 à  1981. Il est suivi l’année suivante par son compatriote Mats Wilander. Le premier vainqueur français est Yannick Noah qui s’impose face Mats Wilander en 3 sets, 6-2 ; 7-5 ; 7-6.

Il vient mettre fin ainsi à une décennie d’hégémonie suédoise à Paris, même si Wilander s’impose encore à deux reprises en 1985 et en 1988. Pendant cette période, l’américain Ivan Lendl s’adjuge lui aussi le trophée par trois fois en 1984, 1986 et 1988. Michael Cheng, un autre américain l’imite en 1989, il s’impose en 5 sets face à Stefan Edberg.

En 1990 et 1991, c’est Jim Courier l’américain, qui s’impose sur le court Philippe Chatrier et suivi lors des deux années suivantes par l’Espagnol Sergi Bruguera. En 1995, Michael Cheng échoue face à l’Autrichien Thomas Muster en 3 sets, 7-5 ; 6-2 ; 6-4.

Le souverain suivant à imposer sa patte sur le trophée des mousquetaires est le Brésilien Gustavo Kuerten. Il remporte 3 finales, en 1997, 2000 et 2001. Entre temps, Carlos Moya en 1998 et l’américain André Agassi  en 1999 ont eux aussi inscrit leur nom au palmarès du tournoi.

Le règne de Rafael Nadal

Le monstre des temps modernes à Roland-Garros reste et le sera encore longtemps, Rafael Nadal. En 2005, le jeune espagnol, du haut de 19 bougies fraichement fêtées, s’impose en 4 sets face à Mariano Puerte 6-7 ; 6-3 ; 6-1 ; 7-5. Nul ne se doutait que c’était le début d’une belle et longue histoire d’amour entre Rafa et Roland-Garros.

Rafael NADAL. Photo : Icon Sport

En effet, le jeune espagnol se révèle imbattable sur terre battue, où il trouve toujours la parade pour s’imposer face à ses adversaires dont les principaux de son époque sont Novak Djokovic et Roger Federer. Après l’édition de 2005, Nadal remporte les 3 éditions suivantes en venant à bout à chaque fois du Suisse Federer, son illustre adversaire. Ce dernier saisit l’unique opportunité de remporter la finale sans Nadal en 2009 et s’impose face au suédois Robin Soderling.

Mais Nadal revient encore plus fort dès l’année suivante et remporte 5 finales d’affilée face à Soderling, Federer à nouveau, Djokovic et David Ferer, son compatriote.

L’Espagnol est incontestablement le Roi du court Chatrier sur lequel il totalise en tout 13 victoires. Il est le meilleur sur terre battue de toute l'histoire de Roland-Garros. En effet, depuis 2005, seul Novak Djokovic par deux fois en 2015 et 2021, Federer et Stan Wawrinka en 2015 ont réussi à le détrôner. Mais Nadal, malgré une douleur au pied, repartira encore ce dimanche à l’assaut de la coupe des mousquetaires qu’il sait si bien apprivoiser.

Chez les dames

Chez les femmes, la première à remporter le championnat de France est Adeline Masson. La Française s’impose à 5 reprises entre 1897 et 1903. Mais la suprématie d’avant l’ère Open revient à Suzanne Lenglen qui a remporté le trophée 6 fois entre 1910 et 1923. D’autres joueuses s’illustrent telles que l’Américaine Helen Willis à 4 reprises de 1928 à 1930,  et en 1932, l’allemande Hilde Sperling de 1935 à 1937.

L'ère Open

Le premier vainqueur de l’ère Open est l’américaine Nancy Richey. S’en suit alors une longue domination des anglo-saxons. L’australienne Margaret Smith Court remporte le trophée à 3 reprises, en 1969, 1970 et 1973. L’américaine Chris Evert elle, s‘adjuge le trophée  5 fois en 1979, 1980, 1983,  1985 et 1986.

Vient ensuite l’ère Stefi Graf. La joueuse allemande s’impose à 6 reprises, 1987 et 1988, 1993, 1995, 1996 et 1999. Cette période est intercalée par le triplé de L’américaine Monica Seles de 1991 à 1992 et la double victoire de l’espagnole Arantxa Sanchez en 1989 et 1994.

Les années 2000

L’unique française à s’illustrer dans le tournoi depuis est Mary Pierce, vainqueur du trophée en 2000. Elle suivie par les américaines Jennifer Capriati en 2001 et Serena Williams en 2002.

Serena Williams  Photo :  Icon Sport

 La joueuse qui a marqué le tennis dans les années 2000, c’est bien Justine Hénin. La belge a remporté son premier trophée en 2003 puis s’impose 3 fois d’affilée de 2005 à 2007, avant de se retirer. Si on ne note plus d’hégémonie comme chez les hommes, on remarquera tout de même la victoire la russe Ana Ivanovic en 2008, de Svetlana Kuznetsova en 2009 et de l’italienne Francesca Schiavone l’année d’après.

Li Na, la chinoise s’impose en 2011 et suivie par l’autre russe du moment, Maria Sharapova en 2012 et 2014. Serena Williams quant à elle, remporte deux nouveaux trophées en 2013 et 2015. Depuis, les dames se succèdent à Roland-Garros. L’espagnole Muguruza, la lettonne Jelena Ostapenko, la roumaine Simona Halep, l’australienne Ashleigh Barty et la Tchèque Barbara Krejcikova comptent chacune une victoire depuis 2016.

Iga SWIATEK  a remporté l'édition 2022 Photo : Icon Sport)

Quant à Iga Swiatek, la polonaise remporte cette année son deuxième titre aux Internationaux de France après sa victoire  en 2020. Elle vient de s'imposer face à l'américaine C. Gauff sur le score de 6-1; 6-3.

 


Dernières publications

En haut