[INTERVIEW] Gaëtan Pinel : “Je suis Guingampais de cœur”

0

Pendant cette période où le football est inexistant, nous avons pu nous entretenir avec Gaëtan Pinel, qui commente notamment les matchs du FC Lorient sur Radio Bonheur. Rencontre avec ce Guingampais passionné par le club des Merlus. 

 

Bonjour Gaëtan, peux-tu te présenter rapidement pour ceux qui ne te connaissent pas ?

Bonjour ! Je suis Gaëtan Pinel, j’ai 25 ans et je commente les matchs du FC Lorient pour Radio Bonheur, une radio régionale. Je suis également correspondant pour Le Télégramme en sports et dans les pages locales. Ça fait maintenant 4 ans que je travaille comme ça. Pour Radio Bonheur, je commente depuis le début de la saison. Avant, je commentais pour différents médias dont FFF TV. C’est la Fédération qui retransmet des matchs et je m’occupais de Concarneau et de Avranches. Tout ça après une licence information-communication option journalisme à l’UCO d’Arradon (Vannes) pendant trois ans.

 

Tu es jeune mais tu as déjà un beau parcours dans le milieu du journalisme, raconte-nous ton ascension.

Tout est parti d’un déclic le 4 février 2010. J’étais en troisième à l’époque. J’avais rencontré Christophe Gauthier au carrefour des métiers organisé par mon collège. A ce moment-là, Christophe était journaliste, il travaille maintenant à l’En Avant Guingamp. J’étais allé à sa rencontre ce jour-là et on avait fait connaissance, on avait sympathisé. Plus tard, je l’avais recontacté, j’avais commencé à écrire quelques articles pour moi, histoire de m’entraîner. Grâce à lui, je suis devenu bénévole les soirs de match à l’EAG à la cellule communication. C’était tous les 15 jours et grâce à ça, j’ai pu connaitre les journalistes en tribune de presse. J’ai d’ailleurs obtenu mes premières piges pour certaines radios grâce à mon réseau que je m’étais construit en étant bénévole. Il y a les stages qui ont joué pour beaucoup également, lorsque j’étais en licence. J’en avais fait au Télégramme, en radio, en studio TV et j’ai pu travailler dans différentes structures grâce à ces stages qui se sont très bien déroulés !

 

Comment décrirais-tu ta relation avec Pierre Henry-Dufeil, lui qui est ton collègue chez Radio Bonheur, est-ce que l’ambiance est bonne ?

Oui, l’ambiance est très bonne. Nous sommes de vrais amis. On est collègue mais surtout ami. On s’est rencontré à l’En Avant Guingamp car lui aussi était bénévole avant, pour EAG TV. Il est devenu journaliste avant moi parce qu’il est plus âgé. Il avait été sollicité pour commenter un Guingamp – Bordeaux sur ARL, une radio qui retransmet les matchs de Bordeaux. Lui ne pouvait le faire alors il m’avait proposé de le remplacer. C’est grâce à lui que j’ai commenté mon premier match en radio. Derrière, il m’a proposé plusieurs piges pour différents médias dont il avait entendu parler, et nous voilà ensemble à Radio Bonheur. c’est beaucoup plus qu’une histoire de collègue, c’est une histoire d’amitié.

Image

Gaëtan Pinel et Pierre Henry-Dufeil aux commentaires sur Radio Bonheur. (Twitter Gaëtan Pinel)

 

Que penses-tu de la saison des Lorientais ? Vont-ils enfin réussir à remonter en Ligue 1 ?

La principale interrogation est que nous savons pas si la saison va reprendre, comment cela va passer ? On ne sait pas. Mais si la saison venait à reprendre et à s’achever “normalement”,je pense que Lorient devrait monter. Le club est leader depuis plusieurs semaines, a été sur le podium sur 27 des 28 journées. Il n’y a pas de raison que cette équipe s’effondre même si on peut voir qu’avant l’arrêt de la saison à cause du Covid-19, Lorient était sur une série négative avec 4 défaites sur les 5 derniers matchs. C’était un peu compliqué mais je pense que sur l’ensemble de la saison, si les 10 derniers maths se jouent, Lorient restera dans les deux premiers. C’est une équipe complète, il n’y a pas de raison que l’équipe ne monte pas.

 

Question difficile, mais si on te demande de choisir entre le FCL et EAG, qui choisis-tu ? 

Je suis quand-même Guingampais de cœur, je suis né à Guingamp. J’y ai toujours vécu, sauf pour mes études, c’est l’EAG que je choisirais. Maintenant, j’ai toujours beaucoup de sympathie pour Lorient parce que quand Guingamp était dans des années difficiles en Ligue 2 (2005,2006,2007 etc), Lorient était une belle équipe de Ligue 1, avec beaucoup d’échanges à ce moment-là au niveau des joueurs. Je me suis toujours senti proche de cette équipe et du club de Lorient en général car les années Gourcuff étaient très appréciables, toujours agréables de regarder les matchs de Lorient.

 

Ce n’est pas trop difficile d’alterner la presse écrite avec le Télégramme et la presse orale avec Radio Bonheur ?

Dans la radio, on est vraiment dans de l’instantané où il faut dire ce qu’il se passe tout de suite et trouver rapidement ses mots. En presse écrite, on a plus de temps et plus de recul pour expliquer et analyser les choses. Il y a d’autres points où des différences sont notables. On peut être plus libre sur certains supports. Je pense aux rubriques quotidiennes de Radio Bonheur, on sait que l’on doit faire 1 minute 30. On ne peut pas se permettre de faire plus, ni de faire moins. Pour les articles écrits, on peut parfois faire plus court, plus long, on peut s’adapter en presse écrite. Maintenant, il y a quand-même des normes qu’il faut respecter. Mais globalement, on s’habitue rapidement aux deux sans problème.

 

On a récemment vu que Radio Bonheur allait ouvrir une station à Brest, est-ce envisageable de vous voir à Francis Le Blé l’année prochaine ?

C’est quelque chose qu’il faudra voir avec la patron (rires) ! C’est possible. Les matchs de Brest seront retransmis sur Radio Bonheur. Il faut déjà voir qui sera en Ligue 1 et qui sera en Ligue 2. Si Lorient est en Ligue 1, il y a de bonnes chances qu’ils jouent en même temps que Brest donc ça sera peut-être plus Pierre (Henry-Dufeil) dans ces cas-là. Si le FCL reste en Ligue 2, je serais amené à en faire davantage. Pour l’instant, l’interrogation est de savoir dans quelle division Lorient et Brest évolueront la saison prochaine. Brest semble bien parti pour se maintenir, maintenant il faut voir si Lorient va monter.

 

Nous remercions Gaëtan Pinel d’avoir pris de son temps pour cette interview. En espérant que les Lorientais retrouvent rapidement l’élite du football français. 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here