Baseball

JO – Baseball : le Japon en or chez lui au terme d’un match serré

Japon baseball

En mission lors de ces Jeux olympiques, le Japon s’est offert l’or en baseball pour la première fois de son histoire aux JO en battant les USA (2-0). Les Nippons réalisent le doublé après avoir déjà fait tomber les Américains en softball.

Un home run pour l’histoire

Les Japonais étaient là pour écrire l’histoire, et la nation hôte est allée au bout pour s’offrir son premier titre en baseball. Privés de leurs principales stars, comme de nombreux autres nations présentes à Tokyo, à cause du blocage opéré par les franchises de la MLB (Major League Baseball), les Américains ont bataillé mais se sont fait surprendre par un missile japonais qui a illuminé l’après-midi à Tokyo. Plus jeune Japonais (21 ans) dans le lineup, Munetaka Murakami, joueur de troisième base, va délivrer tout le Japon. Avec un compte de 2-2 dans son opposition avec le lanceur américain Nick Martinez dans la troisième manche, le Japonais envoie une balle plein centre qui vient mourir à la quatrième rangée du Yokohama Stadium. Un coup de bâton à plus de 136 km/h qui permet au Japon de prendre les devants dans une rencontre jusqu’ici fermée (1-0).

Si les États-Unis ne parviennent pas à réagir dans le haut de la quatrième manche, le Japon passera tout proche de creuser l’écart. Grâce à deux coups sûrs et un walk, Yuki Yanagita se retrouve dans la batting box avec les bases pleines, mais la défense américaine tiendra le choc et empêchera les baserunners nippons de boucler le circuit. Les États-Unis retourneront sur bases, mais ce sont bien les Japonais qui passent le plus proche d’inscrire à nouveau des points. Dans le bas de la septième manche, Sosuke Genda frappe un double et réussit à atteindre la troisième base, tandis que Murakami frappe un nouveau coup sûr et vole une base pour atteindre la seconde. Takuya Kai a alors l’occasion de faire scorer ses coéquipiers, mais le receveur sera retiré. Le Japon pousse mais peine à faire le break. Néanmoins, ce n’est qu’une question de temps.

Dans la huitième manche, le Japon va enfin accentuer son avance. Leadoff hitter dans cette manche, Tetsuto Yamada frappe un coup sûr dans le champ droit et arrive sur base, puis progresse en seconde sur un sacrifice bunt d’Hayato Sakamoto. Masataka Yoshida se présente alors face à Scott McGough et le score va enfin évoluer. Sûr un double, le joueur de champ gauche permet à Yamada d’atteindre la troisième base, puis profite d’une erreur de la défense américaine pour rajouter un point (2-0). Team USA ne répondra pas dans la dernière manche et le Japon n’aura pas besoin de se représenter au bâton, les Nippons sont champions olympiques pour la première fois de leur histoire.

Après une médaille d’argent décrochée à Atlanta et deux de bronze (1992 et 2004), le Japon monte enfin sur la plus haute marche du podium et est champion olympique. Pour les États-Unis ce sera donc l’argent, tandis que la République dominicaine décroche le bronze après sa victoire contre la Corée du Sud cette nuit (10-6).

Crédit image en une : Reuters / Jorge Silva

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire