Angleterre

Joue-la sans Virgil van Dijk, mode d’emploi.

« Il y a beaucoup de défis, la vie est toujours un défi. J’ai appris que quand vous pensez avoir atteint votre apogée, c’est que vous êtes déjà sur une pente descendante. Ce n’est pas ce que nous ressentons. Je ne me sens pas pleinement satisfait. Je peux donc déjà vous l’assurer, nous ne défendrons pas notre titre, nous allons l’attaquer ! » avait lancé avec assurance Jürgen Klopp la saison dernière alors que Liverpool était déjà assuré de remporter la Premier League. 4 mois plus tard, les Reds forment la troisième meilleur attaque du championnat. Mais avec 13 buts encaissés en 5 rencontres, les hommes du tacticien allemand représentent ni plus ni moins la pire défense de l’élite anglaise. Nul besoin de prendre The Normal One au pied de la lettre pour comprendre qu’il va y avoir un souci dans la quête du nouveau trône. Et comme un problème n’arrive jamais seul, Klopp vient de perdre son plus grand atout défensif pour une très, trop, longue durée…

 

C’est officiel depuis ce dimanche 18 octobre, les ligaments de Virgil van Dijk ont été touchés. Sorti sur blessure lors du derby de la Mersey à la suite d’un tacle extrêmement dangereux de Jordan Pickford, le colosse de la défense de Liverpool sera opéré des ligaments du genou droit. Après de longues heures d’attente, les supporters des Reds savent désormais à quelle sauce ils viennent d’être mangés. Cette blessure pourrait mettre un terme à la saison du numéro 4 des Reds. Déjà orphelin de son portier, Jürgen Klopp devra donc composer sans ses meilleurs éléments défensifs. Alisson Becker n’a plus refoulé la pelouse depuis la réception d’Arsenal le 28 septembre dernier et, de fait, l’entraineur du club rouge de la Mersey devra attendre jusqu’à la mi-novembre pour inscrire le Brésilien sur une nouvelle feuille de match. Il pourrait peut-être revenir plutôt que prévu puisqu’Alisson a déjà pris le chemin de l’entrainement ce lundi 19 octobre, à son rythme évidemment. Au vu des prestations d’Adrian, marquées par plusieurs bavures, le retour d’Alisson est plus qu’attendu. Mais à la veille du déplacement à Amsterdam pour le compte de la Ligue des Champions, Liverpool va devoir trouver des solutions pour pallier ses absences. Quelles sont les différentes options qui s’offrent à Jürgen Klopp ? Éléments de réponse.

 

Gomez et Matip : la bonne paire ?

C’est pour le moins la solution la plus évidente. Mais quand on sait que ces deux joueurs n’ont jamais été alignés ensemble dans le secteur central depuis leur arrivée à Liverpool, il y a de quoi avoir le vertige, surtout lorsqu’on s’arrête sur les performances peu abouties de Joe Gomez depuis le début de la saison. Dépassé lors du déplacement à Villa Park (défaite 7-2), en grande partie fautif sur deux des trois buts de Leeds lors de la première journée (victoire 4-3), l’international anglais n’a certainement pas rassuré Klopp après sa rentrée en début de rencontre ce week-end. Le défenseur de 23 ans n’a effectivement pas du tout été au marquage de Calvert-Lewin sur le second but des Toffees. Mais au-delà du fait d’avoir été complètement été dominé dans les airs, Gomez a laissé paraitre une certaine nonchalance, que l’on n’a pas l’habitude de lui attribuer, en n’allant absolument pas au duel. Il faudra donc montrer un nouveau visage cette année, lui qui avait parfaitement compléter Virgil la saison dernière.

Image

Joe Gomez et Joël Matip face à Tottenham en finale de la Ligue des Champions – crédit : Sky Sports

Joe Gomez sera-t-il prêt à élever son niveau de jeu ? Il l’a déjà fait, tout comme son homologue camerounais Joël Matip. Sans Gomez, Klopp avait donné sa confiance au Lion Indomptable durant la campagne européenne de 2019. Matip avait alors largement contribuer à la victoire finale en Ligue des Champions en muselant à la perfection Roberto Lewandowski en huitièmes mais aussi Heung-Min Son en finale. De bonnes augures donc. Des performances qui avaient convaincu Jürgen Klopp qui avait alors décidé de faire passer l’ancien défenseur de Schalke devant Gomez dans la hiérarchie. Coupé dans son élan par les blessures, Matip a été longtemps écarté des terrains et son retour samedi dernier devient même miraculeux quand on connait la suite des évènements…

La paire sera-t-elle mise en place dès mercredi ? Ce qui est certain c’est qu’avec Virgil van Dijk, ils sont les seuls défenseurs centraux de métier et d’expérience présents dans l’effectif de Jürgen Klopp. Il est donc difficile d’imaginer que l’un d’entre eux ne sera pas automatiquement titularisé. Mauvaise nouvelle ce lundi 19 octobre, Matip a rejoint l’hôpital après avoir été légèrement touché ce week-end. Une absence lors du match de Ligue des Champions cette semaine n’est donc pas à écarter.

 

Fabinho en atout phare

Il l’a déjà fait et pourrait le refaire. Joueur vedette de Jürgen Klopp au milieu de terrain, Fabinho a effectivement déjà donné un coup de main en défense central. Et il faut revenir pas plus tard qu’au 20 septembre dernier pour se rencontre compte que ce choix avait été concluant. Dans le cadre de la seconde journée de Premier League, Liverpool s’était déplacé à Stamford Bridge pour disputer son premier gros test de la saison. Après avoir vu son équipe encaisser 3 buts par le promu Leeds en ouverture du championnat anglais, le tacticien allemand n’avait pas hésité à laisser Matip et Gomez sur le banc pour placer Fabinho aux côtés de Virgil van Dijk. Clean sheet ce jour-là marquée par une prestation hors norme du Brésilien, élu d’ailleurs homme du match. C’est aussi lui qui avait remplacé Van Dijk face au Bayern Munich lors de la glorieuse campagne européenne il y a un peu plus d’un an. Il était alors accompagné de Joël Matip. De quoi enlever quelques doutes quant à son efficacité un cran plus bas sur le terrain.

Image

Fabinho en défense centrale face à Chelsea lors de la 2e journée de la Premier League – crédit : Squawka Football

Il n’y a pas de mystère. Fabinho peut tenir ce rôle mais pourrait alors laisser un grand vide dans l’entrejeu des Reds. Si Naby Keita, Georginio Wijnaldum ou encore Oxlade Chamberlain, qui n’occupent pas le même poste, cherchent encore à gagner une place de titulaire indiscutable au sein du onze de Jürgen Klopp, Fabinho est devenu quant à lui indéboulonnable. Son apport est indéniable et donc son absence pourrait se faire ressentir.

 

Les jeunes comme jokers

Si Klopp peut compter sur ses « habitués » des terrains, il pourrait aussi tourner son regard vers l’académie. Il faudra en tout cas y songer un minimum surtout quand on sait que Joël Matip a retrouvé les terrains après plusieurs semaines d’absence et que Joe Gomez n’est pas épargné par les blessures depuis sa grave lésion à la cheville en 2019. Il avait alors été écarté des terrains pendant plus de 4 mois.

Ainsi, 3 noms pourraient vite apparaitre sur les feuilles de match ces prochains jours : Rhys Williams, Sepp van den Berg ou encore Nathaniel Phillips. Le premier d’entre eux a réalisé ses débuts en pro en septembre dernier lors du premier tour de la Carabao Cup et la victoire 7 buts à 2 contre Lincoln. Au côté de Virgil van Dijk, Rhys Williams avait aussi montré de bien belles choses contre Arsenal lors des huitièmes de cette même compétition. Deux apparitions très intéressantes qui lui ont ouvert ni plus ni moins les portes de la sélection. Aidy Boothroyd, sélectionneur des U21 des Three Lions n’a d’ailleurs pas hésité à le titulariser pour son premier match. Bref, sa carrière a pris une toute autre tournure ces dernières semaines et il ne serait pas étonnant qu’elle continue de prendre ce chemin ascendant. Sepp Van den Berg n’a quant à lui pas disputé une seule minute cette saison avec l’équipe première. Après quelques apparitions en coupe la saison passée, le grand défenseur hollandais joue la grande majorité des matchs avec les U23. À 18 ans, il s’entraine quand même toujours à Melwood avec le groupe de Jürgen Klopp et se forge un peu plus d’expérience chaque jour. Il reste donc un joueur que le tacticien allemand pourrait prendre en considération pour pallier l’absence du colosse hollandais. Il reste Nathaniel Phillips. Lui non plus n’a pas effleuré la pelouse avec les coéquipiers de Jordan Henderson cette saison. Toutefois, c’est bien le plus expérimenté des jeunes dont dispose Klopp pour la simple et bonne raison qu’il revient tout juste d’un prêt à Stuttgart. Phillips s’est imposé dans l’équipe allemande grâce à des performances bien abouties. Pour preuve, après avoir été la troisième meilleure défense de 2. Bundesliga, Stuttgart est désormais de nouveau pensionnaire de l’élite allemande.

Image

Récupération de Rhys Williams sur Bukayo Saka lors de la contre de Carabao Cup face à Arsenal – crédit : Sky Sports

Il est important de noter que Liverpool devra faire sans ces trois-là en Ligue des Champions. Ils n’ont effectivement pas été inscrits dans la liste des Reds pour cette édition de la Coupe aux Grandes Oreilles, en ce qui concerne les phases de poules en tout cas. Après le départ en prêt d’Harvey Elliott mais aussi la longue blessure de Virgil van Dijk, ces jeunes pourraient toutefois faire l’objet d’une dérogation si le club rouge de la Mersey le souhaiterait. Pour le moment, rien à signaler de ce côté-ci.

 

Alors faut-il s’inquiéter ?

Non. Comme indiqué, Klopp a plusieurs cordes à son arc et plus d’options qu’il n’y paraissait au premier regard. Il est aussi bon de rappeler qu’il n’y a pas si longtemps que ça, lors du premier tour de la Coupe du Monde des Clubs, c’est bien Jordan Henderson qui formait la charnière central des Reds avec Joe Gomez, sans Virgil van Dijk donc. Les hommes de Jürgen Klopp ont donc déjà été dans pire pétrin et il est bien possible qu’ils s’en sortent bien que ce défi s’annonce périlleux.

La paire Matip – Gomez bien entourée par deux latéraux de hautes envergures et un gardien tel qu’Alisson pourrait bien fonctionner. Si le problème avait été soulevé avant le derby de la Mersey qui s’est soldé par un match nul samedi 17 octobre, il était très probable que la majorité des Reds réclament l’arrivée de Fabinho dans la charnière. Mais force est de constater que le milieu avec Henderson et Thiago a été productif et très intéressant. C’est d’ailleurs sans le moindre doute le milieu de terrain le plus équilibré que Klopp ait mis en place depuis le début de la saison. Aussi, et c’est indéniable dans le football comme dans les autres sports, c’est dans ces contextes-là que les jeunes joueurs doivent se révéler. Qu’un d’entre eux explose au grand jour ou pas, il est certain que Klopp laissera la chance aux jeunes à un moment ou un autre. Il ne sera donc pas étonnant de le voir rapidement bricoler dans les prochaines semaines. En tout cas, les réceptions de Sheffield puis Midtjylland après la rencontre face à l’Ajax pourraient lui permettre.

La meilleure des solutions pourrait enfin résider dans le mercato. Toutefois, beaucoup d’eau aura coulé sous les ponts avant janvier prochain. Sera-t-il nécessaire de recruter ? Voilà une question que l’on pourra se poser lors du Boxing Day. Mais nul doute que Klopp obtiendra des résultats, plus ou moins abouties, avant que le Papa Noël ne passe par la cheminée. Il est de toute manière impossible de prédire ce qu’il se passera les prochains mois.

Chacun peut faire son propre bilan sur la situation des Reds mais il est important de noter que peu importe la solution ou les solutions trouvées par Jürgen Klopp, personne ne peut remplacer le meilleur défenseur au monde. Rien ne sera donc parfait et les Reds vont devoir serrer le marquage plus que les dents pour inscrire une nouvelle fois leur nom au palmarès de la Premier League. Et puis, il faudra bien défendre pour pouvoir attaquer un nouveau titre, n’en déplaise à l’un des plus grands entraineurs de l’histoire de Liverpool.

 

M.D

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
dapibus quis elit. commodo luctus in