La NFL se traduit-elle en français ?

Contrairement à la NBA qui s’ouvre de plus en plus vers l’international et compte un nombre de joueurs étrangers qui grimpe de façon exponentiel, la NFL reste une ligue très américaine. Voir un non-américain est certes plus courant aujourd’hui, mais cela reste encore un petit pourcentage par rapport au nombre de joueurs dans la ligue. Côté français, on dénombre aujourd’hui 10 joueurs ayant eu une expérience avec la ligue américaine. Retour sur le profil de ces hommes nés en France qui ont traversé l’Atlantique.

Charles Romes :

Charles Romes, premier joueur né en France à avoir joué en NFL (Crédits : PSA Cards)

 

Non, Richard Tardits n’est pas le 1er français à avoir joué en NFL ! Il faut remonter à la fin des années 70 pour trouver trace d’un français foulant les pelouses NFL. Romes était un cornerback d’1m85, né à Verdun en 1954, qui a fait son cursus universitaire à l’Université de North Carolina Central. Il fût drafté en 1977 par les Buffalo Bills au 12e tour, équipe dans laquelle il effectua la grande majorité de sa carrière. En 10 saisons chez les Bills, il débuta tout les matchs de la franchise à partir de sa seconde saison, et enregistra 28 interceptions, soit le 4e meilleur total pour un joueur de Buffalo en carrière. Par la suite, il joua 5 matchs pour les Chargers de San Diego avant d’aller chez les Seattle Seahawks où il ne disputera pas le moindre match.

Méconnu en France (il ne possède même pas de page Wikipédia en français), il est pourtant bien le 1er joueur né français à avoir joué en NFL, et avec la manière s’il vous plaît !

Pat Saindon :

Lui aussi est assez méconnu. Joueur de ligne offensive (listé comme guard) né à Nice en 1961, Pat Saindon a joué pour l’université de Vanderblit. Non-drafté, il rejoint la NFL en 1986 via les Saints de la Nouvelle Orléans, équipe pour laquelle il jouera 8 matchs dont un seul comme titulaire. L’année suivante, il jouera pour le rival 3 matchs pour le rival, les Falcons d’Atlanta, tous comme titulaire. Certains diront qu’il est plus américain que français (il est par exemple allé au lycée en Floride), mais, même s’il n’a pas marqué la ligue de son empreinte par son niveau de jeu, il rentre parfaitement dans cette liste de joueurs nés en France et ayant joué en NFL.

Jethro Franklin :

Oui, Jethro Franklin est américain, mais il est né en France, à Saint-Nazaire en 1965. A la manière d’un Dominique Wilkins en NBA (né à Paris), il rentre dans cette catégorie de sportifs dont le père travaillait en France lorsqu’il est né avant de retourner étudier et vivre aux USA. Étudiant à Fresno State, il est drafté en 1988 par les Houston Oilers. Sa carrière se résume à un match pour les Seattle Seahawks en 1989. Petite carrière mais belle reconversion. Reconversion, oui, car cet ancien lineman défensif va devenir coach de ligne défensive. Il prendra d’abord le poste à Fresno State en 1991, avant d’alterner entre NCAA et NFL pour aujourd’hui travailler comme assistant à Seattle.

Richard Tardits :

Richard Tardits, un modèle pour ceux qui souhaitent tenter l’aventure NFL (Crédits : Youtube)

 

Le plus connu, peut-être la référence. Né à Bayonne en 1965, il connaît ses premières expériences sportives en jouant au rugby à Biarritz. International junior, il décide pourtant de partir aux États-Unis en 1985, à l’Université de Georgia. Bon joueur avec les Bulldogs, il est drafté au 5e tour par les Cardinals de Phoenix. Pourtant, sa carrière il la passera du côté de de la Nouvelle Angleterre, en jouant pour les Patriots. En 3 saisons il dispute la bagatelle de 27 matchs et devient un modèle de réussite. Il quitte ensuite la NFL et joue pour l’équipe nationale américaine (il a la double nationalité) de rugby à VII et à XV.

Aujourd’hui, il peut aussi ajouter à son palmarès de nombreux Super Bowls commentés pour Canal +, France 2 et W9, ou encore une candidature pour la mairie de Biarritz en 2014. Il est le dernier français à avoir joué un match de saison régulière en NFL.

Marc-Angelo Soumah :

Président de la FFFA (Fédération Française de Football Américain) de 2010 à 2014 et aujourd’hui consultant chez BeInSport, Marc-Angelo Soumah était joueur avant ça. Le natif de Mulhouse évoluait au poste de receveur, d’abord aux Météores de Nogent sur Marne puis au Flash de la Courneuve. Ses bonnes performances lui permettent d’être champion de France mais aussi de rejoindre la NFL Europe, filière européenne de la grande ligue. Il se fera remarquer et aura une opportunité de jouer en NFL, en intégrant le camp d’entraînement des Browns de Cleveland. Malheureusement pour lui, l’histoire tournera court et il ne sera pas retenu dans l’effectif final. Il retournera jouer en Europe en retournant notamment à La Courneuve, où il remportera encore plusieurs Casque de Diamant (Championnat de France élite).

Philippe Gardent :

Originaire de Grenoble, Philippe Gardent est venu sur le tard au foot US. Linebacker, il commence aux Centaures de Grenoble avant de jouer pour les Argonautes d’Aix en Provence notamment. Il est lui aussi repéré pour jouer en NFL Europe, ligue dans laquelle il sera désigné MVP en 2006. Ses performances ne passent pas inaperçues Outre-Atlantique. En 2006 il rentre dans un programme de développement international lui permettant de s’entraîner avec les Washington Redskins, avant l’année suivante de signer avec les Carolina Panthers. Bien qu’il est disputé un match de pré-saison comme Marc-Angelo Soumah, il connaîtra le même destin que son futur collègue chez BeIn et sera coupé avant le début de saison. Il finira sa carrière avec des passages au Canada, en France à La Courneuve ou en jouant au rugby à XIII.

Sébastien Sejean :

Safety, ce parisien de naissance est repéré pendant son adolescence et intègre le pôle espoir de la FFFA. Il joue pour les Spartiates d’Amiens et l’équipe de France (comme Tardits, Soumah, Gardent et les joueurs cités ci-après). Remarqué aux États-Unis, il fait le choix d’aller à l’université de Laval au Québec. Il refusera de jouer en NFL Europe en espérant signer pro au Canada, mais il finira par intégrer le programme de développement international de la NFL et rejoindra les Rams de St Louis. Il sera limité aux entraînements et matchs de pré-saison, n’arrivant pas non plus à se faire une place dans l’effectif final. Pour autant, il continuera lui aussi sa carrière en Europe, en Allemagne et en France, et remportera notamment les Jeux Mondiaux en 2017 et le Championnat d’Europe en 2018 avec l’équipe de France.

Anthony Dablé :

Anthony Dablé a réussi à rejoindre deux camps d’entraînement NFL (Crédits : TVA Sports)

 

Formé aux Centaures de Grenoble après avoir découvert ce sport tardivement grâce à un jeu vidéo, Anthony Dablé se révèle aux yeux des scouts NFL lorsqu’il joue en Allemagne, en German Football League (GFL). Après trois années outre-Rhin où il gagne deux fois le championnat, le receveur reçoit une proposition de contrat des New York Giants alors qu’il pensait à s’engager avec les Argonautes d’Aix en Provence. Il participera au camp d’entraînement mais ne sera pas retenu pour la saison. L’année suivante rebelote, il signe avec les Falcons d’Atlanta pour l’été. Il dispute des matchs de pré-saison, passe les premières coupes dans l’effectif mais ne sera toujours pas retenu dans l’effectif final. Aujourd’hui il joue de nouveau en Allemagne, là où il s’était fait repérer pour son très bon niveau de jeu.

Anthony Mahoungou :

L’espoir est toujours présent pour Anthony Mahoungou. Non-drafté à sa sortie de Purdue, il avait été engagé pour le camp d’entraînement des Eagles de Philadelphie l’an passé. Malheureusement lui non plus n’a pas réussi à intégrer l’effectif final. Pourtant le receveur est loin d’avoir abandonné son rêve NFL. Après s’être imposé comme un très bon joueur à son poste à Purdue, le receveur pourrait encore recevoir des offres cette année. Si ce n’est pas le cas, il pourrait faire un crochet par le Canada (CFL) et rejoindre d’autres français pour prouver sa valeur. Que l’espoir soit avec lui !

Tony Anderson :

Pour lui, c’est tout récent et sa tentative est même toujours en cours à l’heure où ces lignes sont écrites. Listé comme Safety, le joueur formé aux Templiers d’Élancourt a tapé dans l’œil des Colts d’Indianapolis qui l’ont invité à leur camp de rookies. Après un passage à la Grand View University, il avait trois jours pour essayer de décrocher un contrat au moins pour le camp d’entraînement. Là encore, que l’espoir soit avec lui !

Bonus : Objectif Canada

Boris Bede est kicker/punter en CFL, un des français à avoir tenté l’aventure canadienne (Crédits : rds.ca)

 

Si la NFL reste le Graal, certains français tentent aussi leur chance (et réussissent) plus au Nord, au Canada. Alors qu’un partenariat entre la FFFA et la CFL a été signé, on a récemment vu quatre français se faire drafter lors de la draft européenne de la CFL. Mention spéciale donc à ces joueurs qui tentent l’aventure au Canada et qui font carrière dans ce pays, où ils vivent de leur passion dans un championnat de plus en plus relevé qui donne plus de visibilité vis-à-vis de la NFL.

Des français en NFL, il y en a eu. Plus que l’on pense même. Toutefois, nombreux sont ceux qui n’ont pas passé la rude étape du camp d’entraînement et de la réduction de l’effectif à 53 joueurs. Ces dernières années, la NFL semble s’ouvrir de plus en plus vers l’international. Espérons pour nous français, qui possédons un bon championnat regorgeant de talents, que cela permette à ceux qui rêvent de NFL de réussir outre-Atlantique.

A propos de l'auteur

Victime du ''Minnesota Miracle'' et du ''No-Call'', e come si potrebbe non amare i Knicks ? Je considère Drew Brees comme un dieu et le Sport US comme ma religion.

Poster un commentaire

tristique consequat. id luctus Praesent dolor ut facilisis