Depuis maintenant deux mois, le sport et plus précisément le basket mondial est à l’arrêt. Chez We Sport, hors de question de se tourner les pouces. Ainsi, nous avons décidé de faire un voyage dans le temps pour revenir sur les matchs qui nous ont marqué. De la joie, de la tristesse, de la colère, le basket nous fait passer par toutes les émotions et c’est aussi pour ça qu’on aime ce sport. Retour aujourd’hui sur le Game 7 des demies de conf entre les Raptors et les Sixers en 2019.

 

Le contexte

Depuis le début de cette série, les deux franchises se rendent coup pour coup. Le rouleau compresseur canadien a enfin trouvé un adversaire à sa hauteur et les hommes de Brett Brown se rendent à Toronto pour ce match 7 qui déterminera qui ira affronter les Bucks de Giannis Antetokounmpo en finale de conférence. Dans cette confrontation dantesque entre le second et le troisième de Conférence Est, aucune équipe n’arrive à se détacher. Si le trio Butler-Simmons-Embiid tient la cadence, un homme sort pourtant du lot, Kawhi Leonard, dans une forme étincelante depuis le début des play-offs. Et cette dernière rencontre sera un condensé de la série avec de l’émotion à tous les niveaux et un dénouement au bout du suspense.

 

Le Match

Dans les premiers instants du match, Toronto imposait sa patte et son impact physique. Avec une défense agressive et une implication totale de tous les joueurs, les Raptors prenaient l’ascendant et il fallu attendre la 5e minute de jeu et que les Sixers soient menés 0-6 pour les voir inscrire leur premier panier du match. Le jeu s’équilibrait peu à peu et Toronto ne menait que 18-13 à la fin du premier quart-temps. Mais dans cette série à sensation, ce match ne pouvait pas être plat et alors qu’on pensait que les coéquipiers de Kawhi Leonard allaient enfoncer le clou (31-23 après 5 min dans le QT2), Embiid et les siens sonnèrent la charge et prirent le lead pour la première fois du match (37-33 à 4min de la mi-temps). Pourtant Toronto ne lâcha pas prise et rentrait au vestiaire avec un léger avantage (44-40) grâce à un Kyle Lowry bouillant. La seconde mit-temps fut du même acabitet les équipes se rendaient coup pour coup, enchaînant les runs sans qu’aucune des deux n’arrive à faire la différence. Alors que tout semblait réuni pour qu’on assiste à une prolongation après que Jimmy Butler avait inscrit le shoot égalisateur à 5 secondes de la fin… non en fait, on vous laisse vivre la fin.

La suite

La suite, on la connait tous. Portés par ce match, et soutenus par tout un pays (on se souvient tous des images de “Jurassik Park” avec cette foule immense réunie pour regarder les matches des Finals sur écran géant) , les Raptors semblent marcher sur l’eau. Et, passé le contrecoup émotionnel de cette victoire (ils perdront les deux premiers matches de la finale de Conférence contre Milwaukee), les coéquipiers de Kyle Lowry emporteront tout sur le passage, ramenant dans l’Ontario le premier titre NBA d’une équipe canadienne.

Dans le prochain épisode de notre série, nous resterons en 2019 avec la victoire des Bleus sur les Américains à la Coupe du Monde.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here