La Rétro NFL : Music City Miracle

0
NFL
(Crédits : ESPN)

La NFL étant désormais dans une période de pause sans évènements majeurs, replongeons-nous dans son passé. La ligue fêtait ses cent ans cette saison et de nombreux matchs marquants ont jalonné son histoire. We Sport vous propose de revenir sur quinze d’entre eux, et aujourd’hui direction 1999, année où eut lieu l’un des plus beaux miracles de l’histoire.

Le Contexte :

Nous sommes au cours de la saison 1999. Pour la première fois de son histoire, la ligue compte un nombre d’équipes impair (31) après le retour des Cleveland Browns à la compétition. Cette année-là, la ligue débute une semaine après le Labour Day, une exception qui va devenir une habitude lors des saisons qui vont suivre.

En AFC, Buffalo et Tennessee sont trop juste pour remporter leur division mais vont largement décrocher une qualification pour les Wild Cards. Pour la deuxième saison de Wade Phillips comme head coach, les Bills se qualifient pour la deuxième année consécutive en playoffs avec un bilan de 11-5. L’équipe s’appuyait sur une excellente défense ce qui lui permit de compenser un manque de productivité offensif assez criant.

Pour sa part, Tennessee manque de peu le titre en AFC Central. Fort d’un bilan de 13-3, ils sont uniquement devancés par les Jaguars de Jacksonville qui obtiennent alors le meilleur bilan de la ligue. Cette année-là marque un tournant pour la franchise. Jusqu’alors, l’équipe était connue sous le nom de Tennessee Oilers. La franchise changea d’identité visuelle et cela lui permit de retrouver les playoffs pour la première fois depuis 1993.

Si Bills et Titans ne s’étaient pas affrontés cette saison-là, les deux franchises avaient un passif en commun. Lors de leurs quatre derniers affrontements, ces deux franchises avaient chacune remportées deux matchs. Cependant, cet affrontement rappelait surtout celui de 1992 où les Bills avaient réalisé The Comeback. Depuis, les Oilers (devenus Titans) avaient sombré et ce match était l’occasion parfaite de conjurer le sort.

Le Film du match :

Les défenses montrent les muscles :

8 Janvier 2000. Devant environ 66.700 spectateurs à l’Adelphia Coliseum de Nashville, le coup d’envoi est donné. Très rapidement, les défenses prennent le pas sur les attaques. Aucun point n’est inscrit au cours du premier quart-temps, et seul Tennessee aura réellement eu l’occasion d’ouvrir son compteur. En effet, après avoir provoqué un fumble sur le QB des Bills Rob Johnson, les Titans se retrouvèrent à 29 yds de l’en-but adverse. Néanmoins, la franchise ne réussit pas à progresser et fût forcée à tenter un field goal de 43 yds. Fébrile, Al Del Greco manqua sa tentative et le score resta nul et vierge.

Avantage Tennessee :

Les Titans vont ouvrir le score en début de second quart-temps grâce à leur punteur et à leur défense. Craig Heinrich dégagea son équipe et força Buffalo à démarrer son drive sur ses propres 4 yds, une position fortement défavorable. Deux actions plus tard, Jevon Kearse, déjà auteur du fumble sur Rob Johnson un peu plus tôt, récidiva et permit à son équipe d’obtenir un safety (2-0). Quatre jeux après avoir récupéré le ballon, l’attaque des Titans se retrouva à un yard de la endzone des Bills. Ainsi, Steve McNair, QB des Titans, put tranquillement inscrire un TD d’un yard à la course et accroître l’avance de son équipe (9-0). Tennessee réussit également un peu plus tard à ajouter un field goal pour mener 12-0 à la pause. L’attaque de Buffalo n’est pas dedans et n’a gagné que 64 yds au cours de cette période.

Close Game & Miracle :

En difficulté, les Bills vont réagir dès l’entame dès l’entame de la seconde période. Sur le jeu suivant le kickoff, Antowain Smith réalise une course de 44 yds et met son équipe dans d’excellentes dispositions. Quelques minutes plus tard, il est à la conclusion du drive avec une course de 4 yds pour le TD (12-7). Tennessee peut réagir, mais Steve McNair se fait intercepter quelques minutes plus tard par Antoine Winfield. Buffalo n’en fera rien, mais finira par récupérer le cuir en fin de troisième quart-temps. Sur cette possession, Les Bills remonteront alors 65 yds et le drive se conclura à nouveau par un TD au sol de 4 yds d’Antowain Smith. La conversion est manquée et Buffalo n’a qu’un point d’avance (12-13).

Nous entrons alors dans les dernières minutes du match. Tennessee a la possession et va réussir à inscrire un field goal de 36 yds à 1min38 du terme (15-13). Buffalo doit vite réagir et c’est exactement ce que les Bills vont faire. En utilisant presque toute l’horloge, Rob Johnson va permettre à son équipe de se mettre en place pour un field goal de 41 yds que Steve Christie va inscrire (15-16). Il reste alors 16 sec à jouer et le Music City Miracle va se produire. Sur le retour de coup de pied, les Titans livre une combinaison déroutante (voir ci-après) qui permet à la franchise d’inscrire un TD et de s’imposer (22-16) ! Game Over, les Titans ont lavé leur affront d’il y a sept ans.

L’action marquante :

La dernière action du match est un mélange de chance et de combinaison parfaitement travaillée à l’entraînement. Avec seulement 16 sec à jouer, les Titans savent qu’ils ont besoin d’un kick return de qualité. Ainsi, Jeff Fisher, alors head coach de Tennessee, demandent à ses joueurs de mettre en place une tactique étudiée la veille à l’entraînement. La ballon arrive dans les mains du fullback Lorenzo Neal alors qu’il est sur ses propres 25 yds. Après avoir contrôlé le cuir, il le transmet à Frank Wycheck qui s’en va sur la droite du terrain. Le tight-end remonte quelques yards et envoie alors le ballon complètement à l’opposé en direction de Kevin Dyson. La passe est en arrière et donc réglementaire, ce qui permet à Dyson de se retrouver complètement seul à gauche du terrain. Le receveur court ensuite sur près de 75 yds jusque dans l’en-but, offrant la victoire aux Titans sur une des actions les plus surprenantes et improbable de l’histoire.

Et après ?

Ce jeu a longtemps été controversé quant à la validité ou non de la passe latérale de Frank Wycheck vers Kevin Dyson. Officiellement, l’action a été revue à la vidéo et les arbitres avaient alors statué que la passe était vers l’arrière et que le TD était donc valable. Néanmoins, cette décision reste discutable, comme de nombreuses actions qui ont marqué l’histoire de la ligue.

Immédiatement après ce match, les Titans ont poursuivi leur route en playoffs et se sont qualifiés pour le Super Bowl XXXIV où ils s’inclineront face aux Rams. Pour les Bills, ce match a marqué la fin d’un cycle. Après la rencontre, certaines légendes qui étaient présentes lors des différents runs jusqu’au Super Bowl ont quitté l’équipe, et la franchise a commencé à décliner. Buffalo devra ensuite attendre près de 18 ans avant de goûter à nouveau aux playoffs, une période difficile pour tous les fans de la franchise.

Parallèlement aux Titans, les Rams dominaient eux la conférence NFC. Si Saint Louis retrouvera Tennessee lors du Super Bowl, la franchise avait préalablement livré une véritable démonstration lors du Divisional Round.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here