La Rétro NFL : The Immaculate Reception

0
NFL
(Crédits : NFL)

La NFL étant désormais dans une période de pause sans évènements majeurs, replongeons-nous dans son passé. La ligue fêtait ses cent ans cette saison et de nombreux matchs marquants ont jalonné son histoire. We Sport vous propose de revenir sur quinze d’entre eux, et aujourd’hui focus sur 1972 et un match entre les Steelers et les Raiders.

Le Contexte :

Nous sommes en 1972. La ligue compte 26 équipes et est en train de vivre une des saisons les plus incroyables de son histoire. La fusion entre la NFL et l’AFL s’est effectué il y a maintenant quelques années et six Super Bowls ont déjà été disputés.

La lutte est âpre en AFC. Derrière les inatteignables Dolphins, les Raiders d’Oakland et les Steelers de Pittsburgh bataillent pour la deuxième place de la conférence. Après un début de saison au coude à coude avec les Chiefs de Kansas City dans l’AFC Ouest, les californiens finissent la saison en boulet de canon en remportant leurs six derniers matchs. Ce finish leur permet de remporter leur division pour la deuxième fois en trois ans et ainsi de se qualifier pour les playoffs.

Dans l’AFC Central, la première place est tout autant disputée. Si Cincinnati démarre mieux, Pittsburgh et Cleveland prennent ensuite les devants, et ce sont finalement les Steelers qui glanent le titre de division grâce notamment à une victoire dans une confrontation directe avec les Browns en semaine 12. C’est une première pour la franchise de Pennsylvanie qui n’avait encore jamais fini premier de cette division. Pittsburgh était alors en fin de reconstruction et put disputer les playoffs pour la première fois depuis 1947.

Respectivement deuxième et troisième en AFC, les Raiders et les Steelers allaient donc s’affronter lors du Divisional Round. Les deux équipes s’étaient déjà affrontées au début de cette saison 1972 et le match s’était soldé par une victoire des Raiders suite à un joli comeback des Raiders en fin de rencontre. Le Three Rivers Stadium de Pittsburgh s’apprêtait à vivre un match retour moins spectaculaire mais bien plus marquant.

Le Film du match :

Neutralisation :

23 Décembre 1972, 13h00 heure locale, le coup d’envoi est donné dans un froid typique de Pittsburgh en début d’hiver. Devant près de 50.000 spectateurs, les deux équipes se livrent une vraie bataille défensive. Les attaques sont parfaitement contenues et les équipes spéciales font un superbe travail, en atteste la moyenne de 48 yds/punt de Bobby Walden (Steelers) qui a presque annihilé tout espoir offensif des Raiders. Dans un match âpre et physique, les deux équipes rejoignent les vestiaires sur un score nul et vierge : 0-0.

Le réveil de Steel City :

Sur l’opening drive de la deuxième mi-temps, le compteur de points va enfin se débloquer pour Pittsburgh. Après avoir remonté 67 yds, la franchise entre dans la redzone et se place en position pour marquer des points. Le kicker Roy Gerela ne tremble pas et donne trois points d’avance à son équipe (3-0). La défense des Steelers va ensuite se montrer opportuniste.Sur les deux drives qui suivirent, les jaunes et noirs récupérèrent deux fois le cuir grâce à une interception de Jack Ham puis à un fumble recouvert par Glen Edwards. Toutefois, l’attaque ne réussit pas à convertir ces opportunités en point et le score reste bloqué à 3-0.

Il faut attendre un fumble de Ken Stabler, QB remplaçant des Raiders entré en cours de match, pour que Pittsburgh marque à nouveau. En effet, cette perte de balle est recouverte par Mike Wagner sur la ligne des 35 yds d’Oakland et met les locaux en parfaite position pour marquer. Cinq jeux plus tard, Roy Gerela frappe un coup de pied de 29 yds et porte le score à 6-0.

Une fin de match irrespirable :

Pittsburgh a six points d’avance mais les Raiders ont le ballon pour revenir à hauteur. Très discret jusque là, Ken Stabler va livrer un drive de haute facture pour mettre son équipe en tête. Le quarterback des Raiders mène un drive de 80 yds ponctué par une course de 30 yds qui l’envoie jusque dans la endzone. George Blanda ne manque pas la transformation et Oakland repasse devant alors que le temps est désormais compté (6-7). Il reste 1min17 à jouer et les Steelers doivent marquer rapidement pour l’emporter. Terry Bradshaw, QB des Steelers, va permettre à son équipe de remonter jusqu’à ses propres 40 yds mais se retrouve en 4e&10 avec 22 sec à jouer et sans le moindre temps mort. S’en suit alors une des actions les plus légendaires de l’histoire de la ligue, The Immaculate Reception (voir ci-après). Ce jeu permet infine à Franco Harris d’inscrire un TD de 60 yds à la réception et ainsi d’offrir la victoire à son équipe (13-6). Pittsburgh l’emporte et démarre ainsi une des périodes les plus fastes de son histoire.

L’action marquante :

The Immaculate Reception. L’action la plus importante de l’histoire des Steelers selon de nombreux observateurs. Remettons nous dans le contexte. Pittsburgh est mené d’un point à 22 sec du terme. L’équipe se retrouve en 4e&10 sur ses propres 40 yds sans le moindre temps mort. Terry Bradshaw doit lancer le ballon et son coach, Chuck Noll, appelle et un jeu en option où son quarterback doit lancer vers Barry Pearson, un receveur rookie. Le snap est effectué mais rien ne se passe comme prévu. Bradshaw regarde sur sa droite mais ne trouve aucune solution. Deux défenseurs des Raiders viennent lui mettre la pression et le QB des Steelers et obligé de sortir de sa poche.

Après une improvisation et une esquive, il décide de lancer le ballon plein centre en direction de John Fuqua. Malheureusement pour lui, le safety des Raiders Jack Tatum a bien suivi et percute Fuqua au moment où la balle arrive. Néanmoins, ce choc maintient le ballon en vie car ce dernier ne touche pas le sol. Alors que tout le monde pense l’action terminée, Franco Harris, qui a suivi l’action afin d’offrir une solution de secours à Bradshaw, arrive à attraper le ballon avant qu’il ne touche terre et s’en va vers la endzone. La défense a mis quelques secondes avant de réagir, et ces secondes auront permis à Harris de filer jusque dans l’en-but presque sans encombre. Un miracle vient de survenir et Pittsburgh peut fêter sa qualification.

Et après ?

D’un point de vue purement sportif, ce match a permis à Pittsburgh de se qualifier pour les finales de conférence AFC. Les Steelers se feront toutefois éliminer par les invincibles Dolphins de Don Shula qui fileront jusqu’au titre. Beaucoup d’observateurs de la franchise voient ce match comme le point de départ des belles années de Pittsburgh. La franchise va rapidement devenir une des têtes d’affiches de la ligue et remportera quatre Super Bowls au cours des années 70. Les Raiders continueront pour leur part à dominer leur division dans les années qui suivirent et remportèrent leur premier Super Bowl en 1976.

The Immaculate Reception devint rapidement une des actions les plus controversées de l’histoire. En effet, les raiders ont longtemps contesté (et contestent toujours) la validité de cette réception. En effet, selon les règles de l’époque, le ballon ne pouvait être touché que par un seul joueur offensif par action. De fait, si le ballon a touché uniquement John Fuqua avant que Franco Harris ne récupère le ballon, le TD aurait dû être annulé. À l’inverse, si le ballon a touché Jack Tatum ou les deux joueurs, la règle change et la réception devient valide. Malheureusement, les images disponibles ne permettent pas de statuer sur la validité de la réception. Près de 48 ans plus tard, ce débat est toujours d’actualité autour d’une des actions les plus improbables de l’histoire de ce sport.

D’une réception de légende à une autre, il n’y a qu’un pas. Rendez-vous dans deux jours où nous parlerons d’une autre réception qui a marqué l’histoire, The Catch.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here