La Ligue Butagaz Energie

Le championnat de France professionnel féminin de handball devient la LIGUE BUTAGAZ ENERGIE !

Aujourd’hui, dans une belle salle de la Philharmonie de Paris, le championnat de France professionnel féminin de handball a passé un cap. Nodjialem Myaro, présidente de la Ligue Féminine de Handball et Emmanuel Trivin, président du groupe Butagaz ont annoncé un partenariat pour 3 ans ! L’entreprise de fourniture d’énergie deviendra le premier partenaire du titre du championnat de la LFH qui portera un nouveau nom et de nouvelles couleurs : la Ligue Butagaz Energie.

C’est bon ! On connait désormais la nouvelle griffe de la LFH. Teasé depuis un mois sur les réseaux sociaux, les nombreux acteurs du handball féminin français souhaitaient savoir ce qu’il se passait en coulisses…

Une belle conférence pour une belle collaboration

Butagaz n’est pas un partenaire inconnu dans le monde du handball. La collaboration de l’entreprise avec l’univers de ce sport collectif date en effet de janvier 2017. L’entreprise de Monsieur Trivin s’était engagée, et est d’ailleurs toujours engagée, auprès de la Fédération Française de Handball en tant que partenaire officiel de l’équipe de France féminine et masculine. Allison Pineau, joueuse emblématique des Bleues et première ambassadrice de la marque a d’ailleurs pris le micro durant la conférence de presse : « Ravie de me trouver là. Depuis 2018, je suis moi-même devenue côté féminin la première ambassadrice de Butagaz. Et cela va sans dire qu’un nouvel homme est rentré dans ma vie. Il s’appelle Bob [l’ours bleu de la marque, NDLR] et il est le plus chaud des supporters ! Je suis ravie et heureuse de constater que Butagaz a des valeurs communes avec le handball masculin et féminin qui sont l’énergie, la performance, l’engagement et la proximité. Je suis très fier de faire partie de cette aventure. Cela va permettre au handball féminin de grandir et de trouver des jeunes filles de talent. »

Une conférence de presse où les représentants de chaque partie ont rajouté quelques mots. Tout d’abord, Nodjialem Myaro s’est exprimée sur le sujet avec beaucoup d’émotions : « Je souhaite vous dire à quel point je suis fière de vire ce moment-là  avec vous. Quand on repense à l’histoire du handball féminin… Et quelle histoire !

“Il faut être de taille pour faire reconnaître le handball féminin “

Le handball a une image qui est très forte, représentée par la mixité et la diversité. […] Je remercie évidemment le personnel et les salariés de la LFH, Butagaz pour sa réactivité et remercier les présidents des clubs qui ont été à chaque fois disponible car le délai était très court. Cela montre bien votre engagement. » La président rajoute : « Nous avons gagné plus de 160 % de spectateurs en 10 ans et chaque année, nous voyons de plus en plus de personnes qui se déplacent dans les salles pour admirer nos joueuses et suivre leurs performances. Par les différentes actions que nous allons mener avec Butagaz, notre ligue va continuer d’élargir son audience, en touchant un public de plus en plus nombreux et, surtout, pourra renforcer son accompagnement en faveur des projets structurants des clubs. »

crédit : LFH

Emmanuel Trivin, président du groupe Butagaz a aussi donné son point de vue : « Le collectif prime dans le monde du sport, dans une entreprise et finalement dans la vie. C’est ce qu’il y a de plus beau et qui fait souvent avancer les choses. Quoi de mieux que le handball pour représenter cet esprit lorsque l’on voit les parcours des clubs mais aussi des équipes nationales. La mixité et la diversité sont des valeurs très importantes sur un terrain et en dehors du terrain. S’engager avec la Ligue Féminine de Handball était symboliquement très important. […] Ravie d’être là à vos côté et ravie d’apporter notre ours bleu à la Ligue. »

Quelques précisions supplémentaires 

A la fin de cette belle annonce, nous nous sommes empressé d’aller poser quelques questions à la présidente de la LFH, Madame Myaro, dans le but de poser quelques questions sur cette fraîche collaboration :

Déjà bravo à vous pour cette collaboration. Selon vos propos et ceux d’Emmanuel Trivin, l’engagement de Butagaz à la LFH va durer 3 ans. C’est un premier contrat mais va-t-il durer plus longtemps ? Souhaitez vous qu’il dure plus longtemps ?

C’est le premier contrat donc après, il fallait bien que l’on mette une date sur ce contrat-là. Mais bien sûr que si tout ce passe bien et que les 2 parties sont satisfaites et aux vues des valeurs que l’on partage, le but est évidemment de continuer le plus longtemps ensemble.

crédit : LFH

Vous avez parlé de la question de la proximité qui était importante dans vos valeurs, mais quel sera exactement le rôle de Butagaz chez les jeunes handballeuses ?

Et bien déjà, le fait que Butagaz soit implanté de manière nationale un peu partout en France, va nous accompagner en termes de visibilité. On a un personnage Bob qui est assez cool et qui a beaucoup d’auto-dérision donc on va le solliciter. On va solliciter aussi les joueuses de la LFH via les réseaux sociaux car maintenant il va falloir que l’on s’adresse à un public jeune. On a activé notre identité et notre visibilité via les réseaux sociaux.

Dernière question à propos de la communication qui a été effectué autour de cet événement. Effectivement, on en parle depuis un bon mois sur les réseaux sociaux. Pourquoi avoir décidé d’utiliser ce cette stratégie de com’ ?

Pour attirer un peu l’attention des gens et puis faire un peu quelque chose de punchy, de sympa. Et puis après on sait dit que nous allons faire l’annoncer mais je pense qu’on a un réel potentiel au niveau des réseaux sociaux et cela s’est fait très naturellement. Cette communication a été aussi bien suivie. Voilà, vu que c’est quelque chose d’unique, on voulait ceux qui aime le handball et qui vive un peu le quotidien du handball se demande ce qu’il se trame. On sait que les gens sont curieux donc c’était juste pour les titiller.

 

La Ligue Butagaz Energie vous donne d’ores et déjà rendez-vous la saison prochaine ! Le Metz Handball remettra son titre en jeu après avoir effectué une saison tout aussi extraordinaire sur le plan européen. Qui pourra les stopper ? Nice ? Nantes ? Brest ? Paris 92 ? Faites vos paris !

A propos de l'auteur

Adepte de l'Óliver Torres show. We've conquered all of europe !

Poster un commentaire

felis ut sit quis, vel, risus libero risus. at elit. porta.