Catch

Les oubliés #10 – Aleister Black, tombé dans les ténèbres

Aleister Black

Pour la dixième de la série “Les oubliés”, il nous fallait un grand nom. Aleister Black est donc l’heureux élu. Un parcours en or à NXT, avant de tourner en rond dans le Main Roster et de se faire licencier. Le Néerlandais avait pourtant tout pour réussir.

La terreur de NXT

Après avoir sillonné le circuit indépendant sous le nom de Tommy End, Aleister Black réalise ses débuts chez NXT à TakeOver Orlando, le 1er avril 2017. Il fait face à Andrade “Cien” Almas et le bat. S’en suit alors une série d’invincibilité de neuf mois, s’imposant face à de grands noms tels que Bobby Fish, Kassius Ohno, Velveteen Dream, Hideo Itami et Adam Cole. Sa première défaite intervient lors d’un épisode de NXT le 27 décembre dans un fatal 4 way au profit de Johnny Gargano, comprenant également Lars Sullivan et Killian Dain. Il reste cependant très fort car l’Undisputed Era, avec qui il est en rivalité, l’empêche de gagner. Il se vengera très vite puisqu’il battra de nouveau Adam Cole à TakeOver Philadelphia dans un Extreme Rules Match. Après cela, il continue de gagner des matchs et part en quête du Graal de NXT.

Une consécration méritée

Après de nombreuses victoires, Aleister Black rentre en rivalité avec le champion NXT, Andrade “Cien” Almas. Ils s’affrontent pour le titre à TakeOver New Orleans, quasiment un an après les débuts de Black contre le même catcheur. Puis, au terme d’un match époustouflant, Aleister Black récupère enfin son dû et devient champion NXT.

Crédit vidéo : WWE

Il défendra avec succès son titre contre Lars Sullivan à TakeOver Chicago II. Néanmoins, le 25 juillet, il perd son titre des mains de Tommaso Ciampa à cause d’une attaque effectuée au préalable par Johnny Gargano. Une rivalité s’installe entre ces trois hommes, mais Black se blesse. Toutefois, dans le kayfabe, Aleister Black est retrouvé inconscient sur le parking à cause d’un mystérieux agresseur. Il effectue son retour en plein milieu d’un match entre Nikki Cross et Bianca Belair, l’Écossaise sachant qui l’a attaqué quelques mois plus tôt. Son agresseur se révèle être Johnny Gargano qui le surprend avec un superkick. Le Néerlandais règle ses comptes avec Gargano à TakeOver War Games II dans un superbe combat. Dans son rematch pour le titre NXT, il perd contre Ciampa et commence petit à petit sa transition vers le Main Roster.

Adieux à NXT et équipe avec Ricochet

Il apparait lors du Royal Rumble 2019 et se paye Dean Ambrose, puis navigue entre Raw, NXT et SmackDown où il squash des low carders dans le Main Roster et gagne des combats par équipe chez NXT avec Ricochet. Ces derniers participent même au Dusty Rhodes Classic et le remporte contre les Forgotten Sons à TakeOver New York. Ils obtiennent alors une chance pour les titres par équipe des War Raiders. Dans le même temps, ils gagnent également une opportunité pour les titres par équipe de SmackDown à WrestleMania 35 dans un fatal 4 way. Malheureusement pour eux, ils perdent les deux matchs.

Crédit vidéo : WWE

Tourner en rond dans le roster principal

Pour ses débuts en solo dans le roster principal, Aleister Black s’assoie dans une pièce sombre et attend qu’un adversaire toque à sa porte. Pendant des semaines, personne ne vient. Cesaro est le premier à défier Black. Les deux s’affrontent à Extreme Rules 2019 et Black gagne. S’en suit une série de victoires de sept mois, où il bat des catcheurs de moindre envergure comme Akira Tozawa, Erick Rowan ou Eric Young. Sa première rivalité intéressante sera contre The OC. Dans la même soirée à Raw, il bat Anderson puis Gallows avant de perdre contre A.J. Styles. Il prend sa revanche à Elimination Chamber où il vainc Styles.

À WrestleMania 36, il bat Bobby Lashley. Il termine dans la rivalité opposant le clan Mysterio au clan Rollins : il en perdra un œil. À son retour, il a un cache-œil et tourne heel. Il s’en prend à Kevin Owens, mais la rivalité n’aura pas de suite. Après plusieurs mois d’absence, il reviendra avec un personnage du “Dark Father” où il nous contera son histoire et celle de son “père sombre”. Il reviendra dans le ring à SmackDown attaquer Big E pendant un match pour le titre Intercontinental. La semaine d’après, la WWE annonce son renvoi à la stupeur générale.

Les raisons de la chute

Bien que la raison de l’absence de catcheurs soit souvent due aux décisions des officiels, d’autres facteurs peuvent expliquer le booking d’Aleister Black.

Tout d’abord, un personnage aussi complexe n’est pas facile à gérer chez WWE. Cette compagnie cible avant tout un public familial, un personnage aussi sombre que lui ne convenant pas forcément à ce public. De plus, d’une manière générale, il est très compliqué de produire correctement ce type de gimmick.

Ensuite, une attente trop longue. Pendant de trop longs mois et à plusieurs reprises, Aleister Black a dû passer par de longues périodes où il combattait contre des low carders. Des combats lassants à répétition alors qu’une certaine communauté de fans voulait le voir plus haut plus vite. L’Hollandais n’aura jamais eu cette chance.

Enfin, des apparitions trop ponctuelles ne permettent pas au public de s’attacher à ce personnage. Aleister Black pouvait être présent plusieurs mois pour disparaitre d’un coup sans raison et revenir au point de départ. Des périodes de haut et de bas trop irrégulières pour que le public l’adopte et qu’il ait une chance de gravir les échelons de la carte.

Aleister Black avait tout pour réussir chez WWE, mais de mauvaises décisions de booking avec une attente trop longue a pourri le personnage. Aujourd’hui se produisant sous le nom de Malakai Black chez All Elite Wrestling, le Néerlandais profite de la gloire qui lui est dû. Il mène la vie dure au clan de Cody Rhodes et recommence une série de victoires

Crédit photo : WWE

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire