Football

Ligue 1 – 28e journée : le titre se dispute encore à distance

Pour clôturer cette 28e journée de Ligue 1, le multiplex de 21h propose un choc entre Lille et Marseille. Trois des quatre prétendants au titre jouent dans trois matchs distincts. La lutte pour la couronne se poursuit à distance.

Lille – Marseille : garder la tête ou la relever

C’est LE choc de cette 28e journée. Une équipe qui est au sommet et qui tient à y rester. Une autre qui est revancharde après avoir échoué à l’atteindre. Le LOSC est toujours leader du championnat mais il a grillé une partie de son avance en ne tirant qu’un point de son match face à Strasbourg le week-end dernier. Après une élimination avec les honneurs en Ligue Europa, Christophe Galtier veut remotiver son effectif et se reconcentrer sur la conquête d’un titre rêvé depuis dix ans dans la capitale des Flandres. Soulagé des matches en milieu de semaine, le coach lillois pourra tirer le maximum d’une équipe complète et affamée.

Officialisé le 26 février et arrivé hier dans les Bouches-du-Rhône, Jorge Sampaoli ne disputera pas encore son premier match sur le banc marseillais. Le nouveau coach argentin doit en effet observer une période d’isolement de sept jours. L’intérimaire Nasser Larguet tentera une nouvelle fois de limiter les dégâts, après quatre matchs nuls et une défaite. Aucune victoire à se mettre sous les dents pour les hommes de la cité phocéenne depuis le départ d’André Villas-Boas, par ailleurs réglé hier. Les Olympiens ont donc l’eau à la bouche après cette période de disette et de doutes. Quoi de mieux qu’une victoire chez un favori du championnat pour débuter la nouvelle ère promise par Franck McCourt ? Ils s’inspireront de leur match nul obtenu contre Lyon pour regagner en fierté.

Compositions probables 

Lille : Maignan – Mandava, Botman, Fonte, Çelik – Bamba, Sanches, André, Ikoné – Yazici, Weah

Marseille : Mandanda – Lirola, Caleta-Car, Kamara, Balerdi, Nagatomo – Payet, Gueye, Thauvin – Luis Henrique, Milik

Montpellier – Lorient : l’Europe, encore l’Europe

Lorient a enclenché une série de résultats plus qu’honorables, avec quelques points obtenus contre des adversaires supérieurs. Les Merlus patientent toujours dans la fluctuante zone de fin de tableau et flirtent avec la zone rouge. Ils y côtoient Nantes et Nîmes. Trois équipes pour une seule place à l’abri de la relégation. L’enjeu pour les Bretons est donc de préserver leur participation en première division, un an après avoir réussi à y monter.

Pour les hôtes de la rencontre, l’objectif n’est pas à la même échelle. Il est continental plutôt que national. Les hommes de Michel Der Zakarian – coach en attente d’être fixé sur son avenir – se tiennent en embuscade à deux points de la Ligue Europa Conférence. Ils compensent leur fébrilité défensive, notamment sur penalties (16 concédés, deuxième pire total du championnat), par une attaque efficace (43 buts inscrits, 5e total de Ligue 1). Deuxième pire défense du championnat, Lorient devra se méfier des coups de tête de Gaëtan Laborde et des frappes de Stephy Mavididi. Andy Delort est absent à cause d’une rechute de sa blessure aux ischio-jambiers.

En même temps que Lille-Marseille, Strasbourg-Monaco pourrait rebattre les cartes en tête de la Ligue 1. Crédits photo : Valéry Hache / AFP

Bordeaux – Paris-SG : une première place comme cadeau d’anniversaire ?

Mauricio Pochettino fête aujourd’hui ses 49 ans. Ses hommes seraient donc bien inspirés de livrer une belle performance au Matmut Atlantique. Voire mieux si Lille venait à faire le faux pas. Paris, 2e à deux points du leader nordiste, continue de lui mettre la pression pour espérer soulever le trophée dans quelques mois. “Poche” a d’ores et déjà fixé le cap. “Si nous gagnons les onze matches de Ligue 1 restants, nous serons champions.” Auprès de ses joueurs, sa liste de cadeaux se résume ainsi à une ligne : remporter le titre de champion de France. À eux de s’organiser pour l’honorer.

Avant que les ventres ne se remplissent de gâteau, c’est pour l’instant l’infirmerie parisienne qui est bien pleine. Kylian Mbappé, Neymar, Marco Verratti, Juan Bernat et Alessandro Florenzi ne figurent pas sur la feuille de match pour affronter Hatem Ben Arfa et les siens, privés pour leur part d’Otavio. L’équipe de Jean-Louis Gasset reste sur une infructueuse série de sept matches. Et ne serait pas le moins du monde gênée de gâcher la fête de ses adversaires du jour.

Nantes – Reims : retrouver de l’élan

Face à une équipe de Nantes complètement perdue, les visiteurs champenois espèrent eux aussi boire quelques bulles. Après cinq matches sans gagner, les Rémois souhaitent redonner un peu d’élan à leur saison. Leur tranquille 13e place ne leur fait rien espérer pour la saison prochaine. Ils doivent toutefois s’assurer qu’ils seront en mesure de mieux faire l’an prochain, après une qualification historique décrochée pour les barrages de Ligue Europa en 2020.

Dans le vestiaire nantais, l’ambiance ne doit pas être aux chants de joie qu’on pourrait entendre côté parisien. Le nouveau tacticien Antoine Kombouaré a au moins apporté un premier succès depuis belle lurette et mis fin à une interminable série de 15 matchs sans victoire en championnat. Ensuite, il n’a pu que subir une glissade vers la 19e place de Ligue 1, synonyme de relégation directe. Leur idée est bien évidemment d’en sortir mais trouveront-ils les ressources ?

Strasbourg – Monaco : à l’est, on aime les gros poissons

Monaco est invaincu depuis le 16 décembre. Voilà typiquement le genre de statistique à laquelle le Racing Club de Strasbourg aime mettre fin. À Pierre-Mauroy, les Alsaciens ont tenu tête au leader lillois avant de concéder l’égalisation en toute fin de partie. Chez eux, ils voudront transformer leurs capacités en infligeant un revers aux redoutables joueurs de Niko Kovac.

À quatre points de la tête, l’entraîneur du club du Rocher croit légitimement en ses chances de victoire finale, bien qu’il reste humble à ce sujet. Deuxième meilleure attaque de Ligue 1 (56 buts inscrits), Wissam Ben Yedder et Compagnie affronteront un bloc déterminé à se muer en bourreau des “gros” du championnat.

Compositions probables

Strasbourg : Kawashima – Koné, Caci, Mitrovic, Djuku, Guilbert – Liénard, Thomasson, Bellegarde – Diallo, Ajorque

Monaco : Lecomte – Disasi, Aguilar, Maripan, Badiashile – Diop, Caio Henrique, Fofana, Tchouaméni – Volland, Ben Yedder

La deuxième partie de la 28e journée de Ligue 1 oblige trois favoris à assurer les trois points face à trois adversaires différents. Le faux pas n’est plus permis avant des confrontations directes. Les équipes de second rang seront tentées d’accrocher voire de faire tomber les prétendants au titre final, avec le souci de sauver leur saison.

Crédits photo de une : Christophe Simon / AFP
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire