Ligue 2 : AC Ajaccio, l’année de la confirmation ?

0
Ligue 1

Après une surprenante saison 2019-2020, l’AC Ajaccio repart en Ligue 2 avec un statut de favori à la montée. Entre changements offensifs et mercato varié, petit point sur la saison attendue en Corse.

Une troisième place et un goût amer pour la montée

Durant une grande partie de la saison dernière, Ajaccio a joué la montée en trustant le top 4 a partir de la huitième journée jusqu’à l’arrêt de la saison. A une unité du second et deux du premier Lorient, Ajaccio peut en vouloir à ce coup du destin qui leur empêche de retourner en Ligue 1 après une saison riche en émotions. Partant avec le sauvetage du club face à la DNCG en début de saison, l’ACA va multiplier les surprises.

Le jeu proposé par les hommes d’Olivier Pantaloni a su relancer le club Corse. En effet, l’équipe a retrouvé une excellente rigueur défensive et offensive et par l’impulsion de joueurs clés d’expérience comme Benjamin Leroy, Johan Cavalli ou encore Gaëtan Courtet.

Dans l’effectif le club a pu s’appuyer sur un mélange entre jeunesse et expérience qui a su donner entière satisfaction. De plus, la plupart des prêts ont été, dans l’ensemble, satisfaisants.

Un effectif à renouveler suite à de nombreux départs

l’ACA devait se préparer à un mercato compliqué. En effet, le club est confronté à la fin de plusieurs prêts (Courtet, Bayala, Cuypers, Flips, Keita et Jallow). En plus de cela, on retrouve les retraites de Johan Cavalli et Kevin Lejeune. Pour conclure le tout, les départs libres de Maki Tall, Félix Tomi et Jospeh Mendes ont pu libérer un peu de masse salariale.

Pour ce qui est des arrivées, peu de recrues par rapport au départ, mais la stratégie du club va se reposer sur son vivier de jeunes. C’est ainsi que le club est allé chercher Mickaël Barreto (Auxerre), Alassane N’Diaye (Clermont) et Bevic Moussiti-Oko (Le Mans) librement. Pour compléter les arrivées, le club réalise un excellent coup en allant chercher en prêt le Lorientais Quentin Lecoeuche, un premier temps annoncé à Sochaux, tout comme Barreto.

La profondeur à chaque poste est présente grâce à la montée de plusieurs jeunes dans le groupe professionnel. Néanmoins, de la rotation sur l’aile gauche pour soulager Matteo Tramoni serait le bienvenue, tout comme un défenseur droit pour Gédéon Kalulu. C’est les seuls poste à combler à l’instant T pour Ajaccio.

Matteo Tramoni, l’année de la confirmation pour la pépite Corse

Déjà en bonne forme la saison passée, l’aîné des deux frères ne peut qu’être étincelant cette saison. Avec un panel complet dans son jeu et une amélioration de ses capacités physiques, le joueur formé au club peut être le fer de lance de l’attaque Corse. Si sa régularité s’améliore, il a tout pour devenir un grand joueur voire le meilleur joueur de la saison.

La montée peut devenir réalité cette année

En ayant perdu peu de cadres cette année, l’ACA peut une nouvelle fois jouer les premiers rôles. Attention néanmoins à ce que les efforts de la saison dernière ne partent pas en fumée. L’absence de Courtet et Cuypers en attaque devront être effacés. Mais Olivier Pantaloni peut faire confiance à Bévic Moussiti-Oko et Mounaïm El Idrissy sur ce point.

Malgré le départ raté contre Châteauroux à domicile (défaite 1-0), il est presque impossible de faire de jugements hatifs, et on sait qu’avec les matchs, Ajaccio montrera son vrai visage. C’est comme une voiture essence, démarrage lent mais ensuite ça carbure !

Pronostic de la rédaction : Entre la 5e et la 1ère place

Crédit photo : 

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here