Ligue 2 : Grenoble Foot 38 : Pourquoi pas s’inviter en haut ?

0
Ligue 1

Après une saison plutôt intéressante en Isère, Grenoble a appris de ses erreurs pour mieux repartir de l’avant. Un recrutement léger mais avec de l’expérience en plus qui pourraient leur permettre de jouer le haut de tableau. C’est l’occasion de viser grand pour les Grenoblois !

Une saison 2019-2020 marquée par les matchs nuls

Dans l’état, Grenoble est loin d’avoir été mauvais l’année dernière. Certes, les victoires étaient rares, mais l’équipe a montré qu’elle pouvait empocher des points à presque tous les matchs. Et avec un travail défensif excellent. La paire Monfray-Vandenabeele a été bien au-dessus des attentes. Néanmoins, l’équipe a manqué de rigueur offensive.

Pour expliquer ces erreurs offensives, le coach Philippe Hinscherber a voulu créer une rotation entre Florian Raspentino et Moussa Djitté. Le premier cité n’a pas apporté satisfaction; peu d’influence dans le jeu et aucun but en quinze rencontres disputées. Son concurrent, jeune et bourré de talent, a été flambloyant quand il jouait. Avec 7 buts et 2 passes en 25 rencontres dont 20 comme titulaire. Les ailiers ont eu beaucoup d’impact, mais le total de réalisations sur la saison reste très faible (27 buts marqués pour 29 encaissés).

Au final, en 28 rencontres, le GF38 obtient 7 victoires (dont 3 à domicile); 14 nuls et 7 défaites. Un bilan qui leur vaut la neuvième place de la saison terminée de manière précoce. Un effort réalisé en phase aller qui s’est estompé durant l’année 2020 (2 victoires, 3 nuls et 4 défaites). Jessy Benet aura été le maître à jouer de l’équipe et un des meilleurs joueurs de la saison.

Un mercato maigre mais avec les moyens du bord

Avec peu de moyens, comme tout bon club de Ligue 2, le GF38 a axé son recrutement sur les fins de contrat et les joueurs remarqués de National entre autres. Mais les départs sont également un peu durs à encaisser.

Du côté des départs, Eric Vandenabeele, symbole de la défense centrale avec Adrien Monfray, rejoint Valenciennes. En défense également, Pierre Gibaud rejoint le Havre et Jules Sylvestre-Brac est prêté à Villefranche après quelques apparitions avec le groupe pro. Au milieu de terrain, Ibréhima Coulibaly retourne jouer en National du côté du Mans et Yves Simon Pambou s’offre un défi en Roumanie, au Gaz Metan. En attaque, Florian Raspentino n’est pas prolongé et Arsène Elogo suit Vandenabeele à Valenciennes. Tandis que le jeune islandais Krinstinsson est prêté aux U21 du PSV Eindhoven. Papa Demba Camara est laissé libre par ailleurs.

Qui dit départs, dit remplacements. En défense centrale, Bart Straalman, après quelques bons matchs à Rodez, rejoint gratuitement le club. Egalement en défense, le club réalise le joli coup Jordi Gaspar, ancien espoir lyonnais laissé libre par Monaco. Au milieu de terrain, Kevin Tapoko arrive en prêt d’Israël. Enfin, l’attaque est renforcée de manière significative avec le retour au bercail de Yoric Ravet depuis Freiburg et les signatures de l’ailier gauche Mamadou Diallo (Créteil) puis de l’avant-centre Achille Anani (Bourg-en-Bresse).

Des arrivées un peu maigres pour certains postes, mais il reste encore un mois pour enrichir certains postes.

De la rotation et un jeu en 4-3-3 ou 4-2-3-1 attendu

Si on reste sur les mêmes dispositifs que la saison dernière, Philippe Hinschberger va renouveler ses schémas de jeu. Pour le moment, le coach lorrain a débuté la saison sur son 4-3-3 qui a eu quelques difficultés sur le premier match contre Rodez. Néanmoins, il a su être époustouflant contre Toulouse avec la victoire 5-3 samedi dernier.

Une nouvelle rotation en attaque et l’apport de joueurs d’expérience sur le terrain sont visibles. Si la dynamique continue, on peut s’attendre à de grosses performances de a part du club isérois. La paire Anani-Djitté devant et la polyvalence de Yorick Ravet au milieu et sur l’aile sont également des plus non négligeables. Avec la profondeur au milieu et en attaque, les compositions seront plus aisées à faire. Manque peut-être encore de renforts en défense centrale avec seulement trois joueurs, il faut être prêt physiquement pour tenir la saison.

Moussa Djitté, l’année de la confirmation

Engagé dans une nouvelle saison avec Grenoble, Moussa Djitté a tout de l’étoffe d’un grand (Crédit : Le Dauphiné Libéré)

Déjà au dessus des espérances la saison passée, l’attaquant sénégalais va tout faire pour passer un nouveau cap. Du haut de ses 20 ans, le jeune talent possède des qualités remarquables, et doit travailler sur sa gestion de l’effort pour devenir un des meilleurs joueurs du championnat. Même si il est pour le moment en sortie de banc, il suffit pour lui de passer la seconde pour se propulser devant la concurrence et faire des ravages. C’est du moins ce qu’on lui espère.

Pronostic de la rédaction

Si Grenoble arrive à améliorer son rendement offensif en conservant sa rigueur défensive, ils peuvent espérer jouer une place en playoffs ou aux portes de ces derniers. Avec le talent en attaque et un effectif stabilisé d’une année à l’autre, tout est en marche pour aider le club a être dans les meilleures conditions possibles !

Pronostic : Entre la 8è et 4è place

Crédit photo en Une : Le Dauphiné Libéré

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here