Football

Ligue 2 : QRM retrouve enfin ses supporters ce week-end

Victoire de QRM face à Dijon

Comme lors de la saison 2017-2018, QRM a joué ses premiers matchs de Ligue 2 ailleurs qu’à domicile. Mais les Normands retrouvent leur stade et leurs supporters ce week-end pour la 6e journée de championnat. Un coup de boost pour affronter Paris et se relancer ?

“Un véritable retour à domicile”

“C’est un véritable retour à domicile”, lance Maxime, un lointain suiveur de QRM qui prend surtout “plaisir” à regarder l’équipe jouer. En effet, les deux précédentes rencontres à domicile s’étaient jouées à Caen, au stade Michel-d’Ornano ; d’abord face à Dijon (2-1), puis face à Bastia (1-2). Mais cette sixième journée de championnat marque le retour de Quevilly Rouen au stade Robert-Diochon, devant son public. “Même si le stade ne sera pas comble, un retour à domicile fera le plus grand bien. Il suffit de voir contre Bastia, les tribunes n’étaient pas remplies. Un stade à domicile vide perd tout son intérêt”, souligne-t-il après avoir assisté, à Caen, à la première désillusion du club normand. “Ça fait plus d’un an qu’on attend le retour au stade pour redonner de la joie”, s’exclame Karim Latrèche, président du club de supporters Les Léopards de QRM.

Le stade, partagé avec le FC Rouen (National 2) et le Rouen Normandie Rugby (Pro D2), est capable d’accueillir 12 000 personnes. Mais toutes les places ne seront pas vendues. “Beaucoup de personnes sont encore en vacances, dont moi. Mais il y aura quand même du monde pour encourager les joueurs”, signale Karim. Ce groupe de fans créé en 2020 est en pleine restructuration et fait face, sans y être opposé, à l’autre KOP, plus ancien, les Irrésistibles Normands. Ces derniers attendent impatiemment le retour de leur équipe et de la Ligue 2 au stade Robert-Diochon, “1 198 jours après l’avoir quittée (la Ligue 2, N.D.L.R.)”, écrivent-ils sur leur dernière publication Facebook.

Des chiffres symboliques

Si l’on en croit les chiffres, le retour à Diochon devrait avoir un rôle important pour la suite de la saison. En 2017 lors de sa promotion en Ligue 2, QRM s’est retrouvé privé de son stade et de ses supporters pour les cinq premiers matchs à domicile. Si la première rencontre au Mans avait attiré 1 167 spectateurs selon les données de Transfermarkt, les autres n’en ont jamais reçu plus de 700. Le retour à Diochon, lui, avait rempli plus d’un tiers du stade. Un chiffre qui s’élève à 4 876 selon le même site. À Caen cette saison, les supporters n’étaient pas légion. Une petite moyenne de 850 personnes a été enregistrée.

Quevilly pourra tout de même compter sur quelques milliers de spectateurs présents. En plus, l’équipe semble mieux armée pour se maintenir dans l’antichambre de la Ligue 1. “Le projet a mûri avec Bruno Irlès. Cette saison, il y a une cohérence de jeu et une meilleure fusion de groupe”, analyse le président des Léopards de QRM.

Pour leur retour à Diochon, les joueurs de Bruno Irles auront à cœur de bien faire. “Ce sera une belle victoire”, espère Karim Latrèche. L’objectif premier sera surtout de ne pas perdre pour ne pas rentrer dans une série de trois défaites consécutives.

Crédit photo : Quevilly Rouen Métropole

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire