Betclic Élite

Monaco Basket : la voie royale

L'AS Monaco Basket continue d'épater. Après une saison 2022-2023 déjà réussie (titre en Betclic Elite, 3ème de l'Euroleague), la Roca Team ne compte pas s'arrêter en si bon chemin. Cet été, Aleksej Fedoricsev, propriétaire du club princier, a décidé de frapper fort. En conservant tout d'abord la grande majorité de l'effectif (seul Chima Moneke s'en est allé). Surtout, en recrutant, et pas n'importe qui. C'est simple, l'AS Monaco Basket s'est renforcée à tous les postes. De quoi nourrir de grandes ambitions pour la saison prochaine. Un doublé championnat-Euroleague, rien que cela. 

Monaco Basket, le plus beau back court d'Europe 

La Roca Team disposait déjà dans ses rangs de fantastiques basketteurs sur les postes 1 et 2. Elie Okobo, Mike James, Jordan Loyd, sans oublier Matthew Strazel. Mais cela ne suffisait apparemment pas. Monaco a décidé de faire trembler la planète basket en réalisant LE plus gros coup de ce mercato Européen. Kemba Walker, plus de 700 matchs NBA au compteur, débarque sur le Rocher. De quoi créer un gros, très gros bouchon sur le back court. S'il n'est pas encore évident que Mike James reste en principauté, le club souhaite en tout cas le garder.

Un cinq de départ avec Kemba Walker et Mike James, tout en pouvant compter sur un binôme Okobo – Loyd en sortie de banc, personne ne peut se targuer d'avoir aussi bien sur le plan continental. Si, une nouvelle fois, Matthew Strazel devrait se contenter de la Betclic Elite, les quatre autres risquent de se tirer la bourre. Et c'est bien Monaco qui pourrait en profiter.

Embouteillages sur les ailes 

Concurrence il y aura donc à l'arrière. Concurrence il y aura aussi sur les ailes. Que ce soit sur les postes 3 ou 4, la Roca Team s'appuiera également sur la plupart de ses historiques. Alpha Diallo et Yacouba Ouattara seront toujours là à l'aile, tout comme John Brown III, Jaron Blossomgame et Yoan Makoundou, bien que ce dernier devrait être prêté. Car son temps de jeu risque d'être famélique. Avec l'arrivée de Terry Tarpey, capable de jouer sur les deux postes, chaque minute vaudra chère. Personne ne semble assuré d'avoir une place privilégiée tant les niveaux respectifs semblent homogènes.

D'autant plus que Petr Cornelie, transfuge du Real tout juste champion d'Europe, débarque avec de grandes ambitions. Il revient en France, plein d'envie : “Pourquoi Monaco? Tout simplement parce que selon moi, c’était l’équipe la plus intéressante aujourd’hui. C’est à dire qu’ils ont montré une progression sur les dernières années qui est vraiment belle. C’est un club qui grandit, qui gagne. Sincèrement, ce choix a été évident pour moi. Que ce soit avec le titre et le Final Four, c’est beau à voir. Je viens à Monaco avec l’ambition d’aller chercher l’Euroleague. Je l’ai gagnée avec le Real mais c’était très frustrant pour moi, dans la mesure où je n’ai pas joué les finales. J’ai vraiment cet esprit de revanche à ce sujet. Je veux être un acteur majeur. Je voulais aussi rejoindre une équipe très compétitive, qui joue le plus haut niveau européen. Monaco m’a suivi depuis plusieurs années maintenant. Cette volonté est très appréciable, de voir qu’une équipe est derrière, à suivre tes performances.”

Tarpey apportera incontestablement en défense, domaine dans lequel John Brown excelle également. Alpha Diallo et sa faculté à rentrer des shoots longue distance sera lui amené à un rôle différent, alors que Blossomgame, auteur d'une fin de saison remarquable, aura marqué des points avant la reprise. Sasa Obradovic aura de quoi se creuser les méninges pour composer la meilleure équipe possible.

Pivot, un poste convoité

S'il aura sans doute des maux de tête pour les postes 1, 2, 3 et 4, ce sera bien évidemment le cas également pour choisir son pivot. Et peut-être même plus que pour tous les autres postes ! Avec les prolongations de Donta Hall et Donatas Motiejunas, l'AS Monaco Basket pouvait déjà se vanter d'être bien équipée. Mais il a fallu à cela y rajouter une petite recrue, et non des moindres. Mam' Jaiteh débarque de Bologne où il aura pris ses marques, en Euroleague, la saison passée.

De quoi là aussi laisser du suspens quant à savoir qui sera le fer de lance du poste 5. Si Motiejunas part avec une longueur d'avance, Donta Hall a sans doute eu quelques garanties au moment de prolonger. Mam Jaiteh quant à lui, n'est pas venu pour faire de la figuration. Un apport supplémentaire pour une équipe pleine d'ambition. Avec le Panathinaikos, l'AS Monaco Basket est sans doute l'équipe qui réalise, à l'heure actuelle, le plus beau mercato de l'été.

La Roca Team dispose désormais d'un effectif démentiel. Avec les arrivées de Petr Cornelie, Mam Jaiteh, Terry Tarpey et surtout Kemba Walker, Monaco s'affirme comme l'un des favoris de l'Euroleague. Si ce n'est le grand favori. Objectif doublé du coté de Gaston Medecin. En tout cas, l'ASM s'est donnée les moyens de ses ambitions. 

Le cœur meurtri par la fin de carrière de Rodgeur, je m'en remets au stepback de The Beard. Rien de tel qu'un Vélodrome incandescent pour me faire chavirer de bonheur

Dernières publications

En haut