NBA

NBA- 10e défaite consécutive pour Brooklyn : une descente aux enfers qui ne s’arrête décidément pas

Les Nets ont longtemps pensé réussir à arrêter la saignée mais c’était sans compter sur la hargne et l’endurance des Wizards qui sur leur parquet vont finalement ensevelir leurs adversaires du jour pour un dixième revers de suite à l’issue d’un match âprement disputé jusque dans le money-time: score final 113-112.

Si près mais finalement si loin,

C’est le principal enseignement à retenir de cette explication entre deux équipes engluées dans une mauvaise spirale et qui cherchent désespérément une bouée de sauvetage.
Il n’en demeure pas moins que les premiers concernés ici, ce sont surtout les Nets dont cette énième défaite de rang, la 10e au passage face à un adversaire lui aussi brinquebalant alors qu’ils étaient si près du but interpelle à plus d’un titre. En difficulté en première mi-temps, les Wizards ont tenu l’opposition grâce à un Deni Avdija conquérant en premier quart-temps mais aussi et surtout grâce à la dextérité et la hardiesse du trio Neto-Hachimura-Gill (44-45). Comme répondant en face, il n’y avait principalement que Kyrie Irving qui a alors pris les choses en main en scorant 11 points dans les cinq dernières minutes avant la pause, terminant son récital par un 3-points pour porter la marque à 59-53.

L’autre phase du synopsis de la soirée,

Au retour des vestiaires, Brooklyn a pu compter sur deux autres de ses gâchettes qui n’ont pas toujours été alertes et proactives dans les précédentes rencontres. Patty Mills et Blake Griffin puisque c’est d’eux qu’il s’agit vont remettre Brooklyn sur les bons rails au retour des vestiaires (55-64) mais Washington n’en démordra pas. Les Wizards vont s’accrocher pour finir par inverser la tendance et dessiner le marquoir à leur avantage en fin de troisième quart-temps. Pour ce faire, ils ont pu compter sur Thomas Bryant dont les deux dunks et deux passes décisives vont faire vaciller l’issue de la rencontre dans les instants clés du match. Kyle Kuzma ne sera pas du reste. Étincelant au scoring et chirurgical à la passe, il va asséner des coups de boutoir qui vont s’avérer plus que décisifs. On n’oubliera bien évidemment pas les deux missiles de Rui Hachimura à 3-points qui vont porter le score à (84-78) en faveur des hôtes du jour.
Cette mouvance plus que positive pour Washington ne s’arrêtera pas en si bon chemin puisque 3 autres points de Cassius Winston et le 2+1 de Deni Avdija ajoutés à l’adresse toujours aussi remarquable de Thomas Bryant au panier vont mettre quasi-définitivement les Nets dos au mur à 7 minutes du terme (100-87). Toutefois, il ne fallait pas enterrer Brooklyn si tôt. Sous l’impulsion de leur véritable lumière du jour, Kyrie Irving et suite au 3+1 de Cam Thomas le score va afficher dans le sprint final (109-107). Déjà « clutch » sur les deux paniers précédents, Raul Neto et Kentavious Caldwell-Pope n’ont pas tremblé aux lancers-francs, offrant un court mais précieux succès aux Wizards en ces temps d’hibernation profonde. (113-112).

Les grands enseignements,

– Un seul être vous manque et tout est dépeuplé. Brooklyn n’y arrive décidément pas depuis la blessure de Kevin Durant. Les circonstances n’aident pas non plus la formation de Steve Nash qui a cette fois-ci également donné presque tout ce qu’il faut et puisé dans ses dernières ressources pour engranger enfin une victoire face à un adversaire indéniablement à sa portée. Face à Washington elle aussi dans le brouillard (8 revers en 9 matchs), on pouvait penser que Brooklyn allait enfin renouer avec la victoire. C’était sans compter sur la hargne des locaux subie in fine par les Nets et dont le comeback tardif n’aura finalement pas été décisoire…

– Le triple-double de Kyle Kuzma. Son tout premier en carrière, porté et investi par un troisième quart-temps où il aura été un pillon essentiel de la remontée des Wizards. L’intérieur a ainsi pu valider son triple-double assez rapidement pour terminer avec une belle ligne de stats : 15 points, 13 rebonds, 10 passes décisives.

Les tops,

Le tandem Neto – Caldwell-Pope. Ils ont été les principaux détonateurs de la révolte des Wizards. Au plus fort de la tempête, ce sont ces deux-là qui ont pris les choses en mains pour déposer Washington sous le spectre de la lumière. Le magnifique jump shot à mi-distance de Raul Neto (21 points, 6 passes décisives) suivi du drive agressif en transition de KCP (13 points, 5 rebonds, 2 passes décisives, 2 interceptions) ont maintenu Washington à flots et cloué au pilori Brooklyn sans oublier leur adresse sur la ligne des lancers-francs dans les derniers instants du match.

Thomas Bryant. Ça fait énormément plaisir de le revoir performer comme il le faisait avant sa blessure. Et parce qu’il a lui aussi l’un des éléments déclencheurs de la remontée victorieuse des Wizards, il aurait été incongru de ne pas le porter sous les feux de la rampe. Avec une copie des plus notables à 13 points, 6 rebonds, 3 passes décisives et 2 contres en 20 minutes, Bryant était bel et bien présent.

Cam Thomas. Le rookie s’est encore distingué par son activité en attaque et par une efficacité redoutable cette fois couronnée de (27 points, 11/18 au tir). Il a répondu à son airball à 3-points à 105-100 par un 3+1 venu d’une autre planète mais n’a pas pu réitérer pareil exploit sur le tir de l’égalisation à la dernière seconde.

LA SUITE
Washington : les Wizards et leurs recrues recevront les Kings ce samedi
Brooklyn : les Nets seront attendus à Miami ce samedi. Avec Ben Simmons sur le terrain ? Wait and see…

Dernières publications

En haut