Niort, un chamois qui rumine

0
Ligue 1

Pourtant estimée comme une des équipes les plus intéressantes sur le papier au début de saison, c’est la débandade à René-Gaillard. Niort connait une première phase plus que compliquée et se retrouve à côtoyer les bas-fonds du classement. Les Chamois sont en sursis pour les 19 prochains matchs. Bilan de la phase aller dans les Deux-Sèvres.

Résultats de la première phase

Avec 4 victoires, 5 nuls et 10 défaites, le Chamois Niortais est 18ème de Ligue 2. Les hommes de Pascal Plancque ne sont qu’à 2 points du premier relégable Paris et à un point du dix-septième Châteauroux. Néanmoins, cette position de barragiste reste fragilisée, car plusieurs clubs du bas de tableau se tiennent en tout et pour tout à 4 points d’écart, ce qui laisse des opportunités de remontada pour Niort.

L’équipe n’a jamais réussi à alterner les bonnes et les mauvaises prestations. Malgré une bonne présence au milieu de terrain, les problèmes défensifs et dans les contres ont rendu friable les remparts du CNFC. De plus, la blessure de Saturnin Allagbé contre Sochaux n’a pas arrangé les affaires de l’équipe, l’international Béninois réalisait une belle saison depuis le mois d’août. Pour autant, l’attaque n’est pas forcément en berne et a le mérite de posséder au moins 16 pions à leur actif. De plus, les 24 buts encaissés montrent que l’équipe est dans la moyenne. Avec de telles statistiques, on ne peut qu’ambitionner le meilleur pour la seconde phase.

Les recrues

Quentin Braat a profité de la blessure de Saturnin Allagbé pour prendre place dans les cages. Et le jeune portier prêté par Nantes est très fébrile. Pas encore habitué au haut niveau, il enchaine les maladresses et accuse le coup. Cependant, sa confiance s’améliore depuis quelques matchs; le temps peut sûrement l’aider à devenir plus fort.

Ibrahima Conté n’a pas joué et ne jouera pas de la saison. En effet, après s’être blessé aux ligaments croisés en fin de saison dernière, l’ex-lorientais s’est blessé au même endroit le mois dernier. Saison terminée sans même l’avoir commencé.

Bryan Passi a été propulsé titulaire à partir de la 8ème journée de championnat. Pour autant, il reste peu convaincant sur le terrain. Sa paire formée avec Mathieu Sans manque de cohésion et mérite d’attendre un peu plus de matchs pour voir une vraie entente se former sur le terrain.

Olivier Kemen donne entière satisfaction sur le terrain. Titulaire à presque tous les matchs, il a raté très peu de minutes depuis le début de la saison. Présent au milieu avec son ancien compère Lyonnais Dylan Louiserre, il montre sa volonté de se relancer et emmener l’équipe plus haut. Approché par la sélection Camerounaise, sa première sélection pourrait arriver en 2020.

Ibrahim Sissoko assure devant. Avec 8 buts en 16 matchs, l’ancien Lorientais assure en attaque et permet à son équipe de garder espoir. Habile devant le but, le géant francilien impressionne et se retrouve une nouvelle santé dans les Deux-Sèvres.

Les priorités du mercato

Pour relancer la machine, il faudrait réaliser un mercato assez sobre mais efficace. En tout et pour tout, un défenseur central reste la priorité. Cependant, des départs sont à prévoir tel que Goduine Koyalipou par exemple, donc anticiper en signant une doublure en prêt.

Une solution qui est plus subjective serait peut-être le départ de Pascal Plancque. Depuis son arrivée sur le banc, Niort réalise un bilan faramineux de 6 victoires, 9 nuls et 13 défaites. Ce qui fait moins d’un point par match (0,96). Des statistiques aberrantes dans un jeu où les joueurs ne se retrouvent pas sur le terrain. La signature d’un nouveau coach pourrait être la potion magique à prévoir…

Crédit photo : la Nouvelle République

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here