Lille OSC – FC Nantes : Les notes

0
Ligue 1

En ouverture de cette cinquième journée de Ligue 1, Lille accueillait les Nantais au stade Pierre Mauroy. Au coup d’envoi, les Dogues comptabilisaient deux victoires et deux nuls. Nantes de son côté, restait sur deux matchs nuls, une défaite et une victoire.

Retour sur la victoire 2 – 0 des Dogues face aux Canaris.

Une première mi-temps et un but pour un Lille récompensé

À première vue, le match avait de quoi être alléchant. Une équipe offensive proposée par Christian Gourcuff. Un onze sans grand changement pour Christophe Galtier avec quand même la seconde titularisation d’un Luiz Araujo qui s’installe peu à peu sur le côté droit Lillois.

Sur les quinze première minutes, Lille a fait ce qu’il sait faire le mieux, presser haut et se projeter rapidement pour apporter le danger sur le but nantais. Malgré tout, ce premier quart d’heure est resté très pauvre en occasion. À noter quelques appels intéressants de Burak Yilmaz, bien moins hors-jeu que face à Marseille. Devant les 5000 supporters locaux présents ce vendredi soir, le Turque a été le premier à trouver Alban Lafont sur une frappe écrasée (7’).

Les joueurs de Christian Gourcuff ont misé sur un bloc compact et l’intention de trouver rapidement ses attaquants avec parfois de longs ballons dans le dos de la défense lilloise.

Cela a eu le mérite de mettre en danger, par intermittence, l’arrière-garde des Dogues. Sans grandes occasions, les Nantais ont su créer quelques différences, souvent individuelles par Blas, Simon ou encore Muani. L’attaquant Nantais, prêté à Boulogne la saison dernière, a mis José Fonte en difficulté grâce à sa vitesse. Le côté droit de Nantes à lui été presque invisible avec un Appiah très peu présent sur son couloir. Coco bien muselé par Domagoj Bradaric.

Louza et Chirivella n’ont pas été très en vue. Victime du jeu direct des Nantais, les deux milieux de terrain n’ont pas pesé sur leur compère du soir, André et Sanches, lors du premier acte.

À noter les nombreux échanges entre Jonathan David et Burak Yilmaz. Manque encore la précision et une véritable entente entre les deux mais, cela reste intéressant. Araujo, sur son côté, a encore été très remuant, combinant dans un triangle composé de Yilmaz, Araujo et Celik. Son travail défensif est à souligner malgré quelques oublis au marquage de son adversaire direct.

Le but : ce n’est pas encore la bonne pour Jonathan David. Sur un bon ballon de Bamba pour Celik, la défense Nantaise dégage mal, Araujo reprend du gauche. Un bel arrêt de Lafont puis le latéral droit Lillois remet dans la boite, le long du but. Le ballon touche le genou droit de David puis le gauche de Pallois. But contre son camp du défenseur Nantais à la 43’.

Seconde mi-temps 

À l’entame de la seconde période, les Nantais sont revenus avec de meilleures intentions. Placés plus haut sur le terrain, les joueurs de Christian Gourcuff ont imposé leur rythme aux Lillois avec une succession de centres, notamment du côté d’Appiah, plus en vue qu’en première mi-temps. Lille a subi et l’a plutôt bien fait. Celik et Bradaric notamment, ont été très solides sur leur côté. Dans l’entre jeu, la présence de Benjamin André a été primordiale.

Il a fallu attendre l’heure de jeu pour voir le premier tournant du match : les changements opérés par Christophe Galtier. Les deux équipes commençaient à se fatiguer et le technicien Lillois a choisi de faire entrer Ikone à la place d’un David encore trop décevant. L’international Français a pivoté autour de Burak Yilmaz, très en forme, même en seconde mi-temps. Il n’a fallu que quelques minutes à Jonathan Ikone pour se procurer une occasion. Sur une frappe après une remise de Botman sur corner (65’). Nantes, moins en vue a même concédé un poteau (69’). Après un joli travail d’Ikone, le coéquipier en équipe de France de Kylian Mbappe sert Jonathan Bamba qui trouve le poteau gauche de Lafont.

Lille avance, mais comme à son habitude ne marque pas le deuxième but. Nantes se procure une belle occasion d’égaliser à la 75. C’était sans compter sur la parade d’un Mike Maignan des grands soirs. S’en suit alors quelques corners obtenus par les visiteurs. Les joueurs de Christophe Galtier ont encaissé leurs seuls buts (2) cette saison, sur corner. Cette fois-ci, les Dogues ont fait le dos rond.

Le break est venu de l’homme providentiel de l’attaque Lilloise durant ce match : Burak Yilmaz. Après l’entrée en jeu de Soumare et d’Isaac Lihadji, les Lillois ont bénéficié d’un sang neuf leur permettant de procéder en contre face à un bloc nantais totalement désolidarisé.

Source: Twitter Jonathan Bamba

Sur un contre, justement, Lille accélère. Yilmaz reçoit un ballon dans la surface, contrôle orienté et est accroché par Appiah, penalty sifflé par l’arbitre de la rencontre. Le Turque prend le ballon et se fait justice lui-même. Ça fait 2-0 pour le LOSC.

Conclusion : dans un match qui aurait pu ressembler à celui de Marseille, Lille a su faire le break en fin de match. Malgré des imprécisions, les automatismes Lillois se mettent en place et Christophe Galtier bénéficie d’un banc de haute qualité. Pour Nantes en revanche il, aurait fallu tenter plus. Christian Gourcuff a parlé d’une équipe « trop timide » en première mi-temps.

Prochain match, le LOSC se déplacera à Strasbourg tandis que Nantes se déplacera à Nice samedi prochain avant la trêve internationale. Toujours invaincus cette saison, les Nordistes figurent à la première place du classement de Ligue 1 Uber Eats ce vendredi soir avant la suite de cette cinquième journée. Les Canaris, stagnent à la 14e place.

La feuille de match

LOSC – FC Nantes (2-0)

Arbitre : M.Delajod

But : Pallois (CSC) à la 43, Yilmaz sur penalty à la 87

 Pas d’avertissement

LOSC : Maignan – Celik, Fonte (c), Botman, Bradaric – Araujo (Lihadji, 78’), Sanches (Soumare, 78’), André (Xeka, 90’), Bamba – David (Ikone, 64’), Yilmaz (Yazici, 90’)

Entraîneur : Christophe Galtier

Nantes : Lafont – Appiah, Girotto, Pallois (c), Fabio – Louza (Abeid, 87’), Chirivella, Coco (K.Bamba, 72’), Blas (Emond, 87’), Simon – Kolo Muani

Entraîneur : Christian Gourcuff

LES NOTES 

LILLE

Maignan (7) : Après son match raté à Marseille, l’ex Titi Parisien a rassuré, impérial sur chaque situations adverses

Celik (6) : Les Turques étaient en forme ce soir. Il va mieux en ce début de saison.

Fonte (6) : Papy fait de la résistance depuis le début de saison. Un capitaine comme on les aime

Botman (5) : Avec Fonte, il compose sûrement la paire de centraux la plus lente de Ligue 1. Ça aurait pu coûter chère à Lille ce soir.

Bradaric (6) : Il a enfin compris que son poste était avant tout : défenseur

R.Sanches (4) : Malgré une grosse activité, le Portugais a beaucoup raté

André (6) : C’est ce qu’on appelle, un vrai bon joueur de club. Chaque match représente une bataille pour l’ex Rennais

Araujo (6) : Comme son petit pont sur Fabio, son match est un total régal !

Bamba (5) : La légende dit qu’il a changé de pieds à l’intersaison. Bon match

David (4) : Lui cherche encore ses pieds. Il est toute fois généreux, laissant marquer son compère Pallois

Yilmaz (6) : Premier but pour l’autre vétéran de l’équipe. Un petit sourire n’aurait pas été de trop lors de la célébration

FC NANTES

Lafont (3) : Naufrage d’Alban pour qui tout a été trop vite

Appiah (3) : Invisible sur la première mi-temps et fautif sur Yilmaz en seconde. Suivant

Girotto (6) : Si Nantes a su tenir, c’est bien grâce à son défenseur Brésilien

Pallois (5) : Aurait mérité un 6 mais a préféré faire un une-deux avec David sur le premier but

Fabio (5) : Lui s’est projeté, a tenté, centré et même tiré. Sans résultat

Chirivella (3) : Je me demande quel poste il occupait à Liverpool. Jardinier peut-être ?

Louza (5) : Du mieux en seconde mi-temps. Une belle frappe pour secouer Maignan. Il a joué seul dans l’entre jeu Nantais

Coco (3) : Après Thauvin la semaine dernière, c’est Coco qui a terminé dans la poche XXL de Bradaric

Blas (4) : Difficile pour lui de toucher des ballons quand la tactique consiste à balancer loin devant sur l’attaquant

Simon (3) : Victime de la montée en puissance de Celik. Malchanceux, il a même du affaire à Bamba durant le match

Muani (4) : Potentiel intéressant en première mi-temps. Pas sur qu’il soit encore au niveau de la Ligue 1

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here