Basketball

Oneyka Okongwu : le protecteur d’arceau de la draft NBA 2020

Défenseur patenté et athlète confirmé, Oneyka Okongwu est peut être le meilleur défenseur intérieur de la Draft NBA 2020. Âgé de dix-neuf ans – il en aura vingt le 11 décembre prochain – l’intérieur formé à l’université de USC fait déjà partie des meilleurs prospects de cette cuvée. 

Les points forts 

Une qualité qui ne rentre dans aucune case est son côté NBA Ready. En effet, si Okongwu doit encore progresser sur quelques points donc certains que nous allons plus traiter que d’autre, il a déjà tout à fait sa place dans la rotation d’une équipe NBA. Il en a d’ailleurs parfaitement le physique et l’intelligence de jeu.

Les qualités athlétiques

Grand, Okongwu n’en est pas moins mobile. Capable de tenir tête à certains poste 3 à la course, le jeune pivot bouge parfaitement ses 2m06. Au niveau de sa vitesse latérale, Okongwu est également assez largement au dessus de la moyenne des joueurs de sa taille. Sa détente impressionne et lui permet d’aller prendre des rebonds en haute altitude ainsi que de nous offrir quelques contres bien sympathiques. Si l’on ajoute à cela un cardio impressionnant qui lui permet d’enchaîner les aller-retours sur le terrain, on obtient déjà un athlète plus que prêt à batailler en NBA.

Le touché de balle 

Près du panier, Okongwu montre une technique tout à fait satisfaisante. Capable de conclure en lay-up des deux mains mais aussi et surtout en dunk, il n’en est pas moins capable de sortir des hooks tout en subtilité. Souvent chahuté dans ses finitions, l’intérieur de USC montre un réel talent pour utiliser la planche dans de nombreuses situations et marquer des paniers contestés.

Le hustle et sa défense du cercle

Défensivement, Okongwu ne lâche jamais rien. Il contre, intercepte et aide dès qu’il le peut. Avec plus de 2 contres par match en moyenne et 1,2 interception, ses stats montrent bien l’activité qui est la sienne. Offensivement, cela transparaît énormément : Okongwu se dépense et montre une intensité folle. Capable de bondir pour prendre des rebonds offensifs et marquer par la suite, le pivot est d’une activité impressionnante. Défensivement, cela se traduit notamment par ses contres mais aussi pour sa formidable capacité à protéger son arceau. Sur ce point, il est certainement le meilleur joueur disponible à la draft.

Okongwu possède également un excellent sens du rebond qui lui permet encore d’augmenter son efficacité dans le domaine. Souvent bien placé, il lit déjà très bien les trajectoires que pourraient prendre la ballon après avoir rebondi sur l’arceau.

Les points de progression 

La tir extérieur

C’est un fait, Okongwu doit progresser sur son tir de loin pour passer un cap et devenir un top joueur. Ses 25 % de réussite sont, certes, clairement insuffisants, mais il y a de nombreux motifs d’espoir. Le premier semble être son pourcentage aux lancers (72%), qui montre qu’Okongwu a un vrai touché, laissant entrevoir la possibilité pour lui de développer un vrai beau tir extérieur. Il faudra également qu’il travaille (en priorité) sa mécanique de tir qui n’est pas particulièrement aboutie.

Le playmaking

Pour parler chiffres, Okongwu ne délivre que 1,1 passe décisive par match. Bien sûr, ce n’est pas là où l’on attend le plus. Toutefois, c’est un point qui semble très important au vu l’évolution de son poste en NBA. Pour cela, il faudra qu’il développe clairement sa vision du jeu.

Le ball handling 

Ce point là, le joueur l’a lui même désigné en conférence de presse vendredi soir. Comme il nous l’a déclaré, c’est un point très important pour lui, et ce fut d’ailleurs son principal axe de travail cet été. La saison dernière, il était plutôt raide une fois le ballon dans les mains et avait, en dehors de son jeu dos au cercle, beaucoup de mal à se défaire d’un marquage individuel.

La draft idéale

Top 10 assuré, Okongwu serait un ajout idéal pour bon nombre d’équipe bien placées à la draft. En dehors des Cavaliers, aucune des équipes concernées par les tous premiers picks ne serait contre son intégration. Du côté de Boston, on pourrait par exemple bien avoir en tête de monter dans le top 10 afin de récupérer ce jeune pivot qui pourrait ajouter un vrai plus aux Celtic’s dans leur quête des sommets.

La principale limite de ce jeune pivot semble, pour l’instant, être sa technique. Toutefois, il est particulièrement intéressant de noter qu’il en est parfaitement conscient de ses défauts. Avec la détermination qu’il affiche à les gommer, nul doute qu’on a ici un futur joueur important d’une équipe du haut de classement en NBA. 

photo en une : crédit Basket USA



Sport en directMercato Football Ligue 1
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
ut dictum sem, commodo Donec id Aenean