ATP

Open d’Australie (H) : Rafael Nadal assure l’essentiel face à Fabio Fognini

On attendait beaucoup de cette affiche, nous voilà déçus. Face à un Fabio Fognini inexistant, Rafael Nadal n’a pas eu à forcer son talent pour se qualifier pour les quarts de finale (6-3, 6-4, 6-2) de l'Open d'Australie. Il y retrouvera Stefanos Tsitsipas ou Matteo Berrettini mercredi.

Rafael Nadal n’avait aujourd’hui pas de temps à perdre. Face à Fabio Fognini, l’espagnol est agressif d’entrée. Après un premier jeu de service maitrisé, Rafa fait le break tout de suite. Contrairement à son adversaire, le majorquin est impressionnant. En face, Fabio Fognini connaît lui quelques difficultés à rentrer dans la partie, pas aussi libéré qu’à l’accoutumée. Dans le cinquième jeu, un sursaut lui permet d’effacer le break précédemment concédé (3-2). L’éclaircie n’est que de très courte durée. Rafael Nadal a senti le retour de son adversaire, il sanctionne. L’espagnol en met encore un plus au retour. Fabio Fognini cède à nouveau sa mise en jeu. Rafael Nadal déroule et prend la première manche (6-3). Hormis sur le jeu ou Fabio Fognini est parvenu à refaire son retard, l’italien n’a pas existé dans la première manche.

Nadal sans briller

Le deuxième set est plus atypique. Toujours en démonstration en début de manche, Rafael Nadal accentue la pression sur son adversaire. Fabio Fognini conserve d’abord sa mise en jeu mais pour l’italien, la menace est perpétuelle. Si Rafael Nadal n’est pas inquiété vraiment au service,  Fabio Fognini semble lui sur un fil. En milieu de set, un faux rythme s’installe. Rafael Nadal se met à la faute. À 3-2 en sa faveur de Fabio Fognini, deux occasions de faire la course en tête se présentent pour l’italien ! Nadal écarte la première avec autorité mais cède sur la deuxième (4-2). Imperturbable, l’espagnol ne s’affole pas, serre à nouveau le jeu et revient à hauteur (4-3). Le jeu qui suit est étrange. Alors que trois balles de break lui sont offertes sur un plateau, Fabio Fognini ne saisit pas la perche qui lui est tendue. Rafael Nadal recolle (4-4), reprend le service de l’italien et conclut un deuxième set poussif (6-4).

La troisième manche est une formalité pour le majorquin (6-2). Fabio Fognini n’y est plus. Pas de réveil miraculeux comme à l’US Open en 2015. L’espagnol s’impose en trois sets (6-3, 6-4, 6-2) et rejoint les quarts de finales à Melbourne pour la treizième fois de sa carrière. Il y affrontera Stefanos Tsitsipas ou Matteo Berrettini mercredi.

 

Crédits photo : Rafael Nadal fans

Dernières publications

En haut