ATP

Open d’Australie (H) : Tsitsipás s’est fait peur mais se qualifie

Tsitsipas

Dans un match de 4h36 où de nombreux rebondissements ont eu lieu, Stéfanos Tsitsipás s'impose face à Thanasi Kokkinakis 6/7 6/4 6/1 6/7 6/4. Le Grec s'est fait très peur à certains moments du match.

Un début de match très équilibré

En arrivant sur la Rod Laver Arena, Stéfanos Tsitsipás pensait avoir un match relativement facile à gérer contre un revenant comme Thanasi Kokkinakis. Cependant, cela ne s'est pas passé comme prévu et l'Australien a tenu tête au 6e mondial. Ce dernier a pourtant obtenu ses premières balles de break tôt, dès le troisième jeu, mais n'en a converti aucune. Cela va être le fil rouge durant l'entièreté du match. Le Grec a été peu réaliste sur ses occasions, notamment sur les balles de break (5/22). La première manche se poursuit jusqu'à 5-4 et les deux premières balles de set pour Tsitsipás sur le service adverse. Kokkinakis a écarté magnifiquement ces balles et a recollé à cinq jeux partout. Cela s'est terminé dans un tie-break très serré mais remporté, contre toute attente, par Kokkinakis poussé par son public suite à une double faute du Grec.

Frustré d'avoir laissé filer la deuxième manche, Tsitsipás a augmenté le niveau d'un cran pour enfin breaker à 2-1 après cinq tentatives. Ce break lui a permis de faire la course en tête, tout en maintenant Kokkinakis à une distance raisonnable. Aidé par son service très solide, Tsitsipás a refait son retard en remportant ce set 6/4. Malgré tout, le match était toujours serré et le 6e mondial pas encore sur un nuage.

L'accélération de Tsitsipás

Le troisième set a été le plus rapide et pour cause, Stéfanos Tsitsipás a accéléré et est passé au niveau supérieur. Totalement dominateur, le Grec a breaké l'Australien à trois reprises. Bien que sa première balle de service baissait en qualité, ses coups dans le jeu n'arrêtaient pas d'augmenter et ce tant en force qu'en précision ou en intensité. Nous avons même pu assister à une scène peu commune. Sur la première balle de break à 3-1, l'échange s'est terminé par une balle faute en longueur de Tsitsipás. Cependant au même moment, la seconde balle de Kokkinakis est tombée de sa poche. L'arbitre a dû faire rejouer le point (gagné au final par l'Australien). Au final, Tsitsipás a bouclé le set 6/1 en 37 minutes.

Une fin à rebondissements

La fin de match a été pleine de rebondissements. Tout d'abord, dans la quatrième manche où les deux hommes ont tenu leurs services jusqu'à 5-4 à l'avantage du Grec. Kokkinakis a résisté du mieux possible en sauvant une balle de match et en recollant à 5-5 après six balles de jeu. Les deux hommes se sont retrouvés encore dans un tie-break. Cette fois-ci, Tsitsipás a commis sa double faute d'entrée de jeu. Soutenu par un public très patriote et par Nick Kyrgios venu au premier rang pour soutenir son ami, Kokkinakis va mener 5-1 dans ce tie-break. Toutefois, Tsitsipás ne s'est pas laissé abattre et est revenu à hauteur. Mais, Kokkinakis a conclu le tie-break sur le score de 7-5.

Enfin, dans cette ultime manche, le contraste de l'expérience et du niveau de jeu est clairement apparu même si Kokkinakis a pu créer une illusion grâce au soutien du public. Le 267e mondial mettait énormément de temps à remporter ses jeux de service avec au minimum une durée de 8-9 minutes, tandis que Tsitsipás n'y consacrait qu'une minute trente maximum. Le tournant de la rencontre a bien sûr été le break à 3-2 à l'avantage du favori. Le service puissant de Kokkinakis dérangeant de moins en moins le Grec, l'Australien a fini par craquer. Tsitsipás s'est contenté de maintenir ce break d'écart pour l'emporter en cinq sets et 4h36.

Stéfanos Tsitsipás se qualifie pour le troisième tour où Michael Ymer l'attend. Thanasi Kokkinakis peut néanmoins être fier de sa prestation qui peut être un bon signe pour son retour durable sur le circuit.

Crédit photo : Eurosport

Dernières publications

En haut