Basketball

Preview NBA : A l’Ouest, rien de nouveau ?

Moins de deux mois et demi après le titre des Lakers, la NBA va déjà reprendre ses droits pour un nouvel exercice. Après une Draft virtuelle et un intersaison éclair, les trente franchises de la ligue vont donc déjà repartir au front. Dans la dernière ligne droite avant le début de la saison 2020/2021, We Sport fait le tour des forces en présence et des attentes pour chaque équipe. Aujourd’hui, zoom sur les cinq franchises que l’on imagine se battre pour la première place de la conférence Ouest.

LOS ANGELES LAKERS

QUE S’EST-IL PASSÉ L’AN DERNIER ?

Lire le bilan des Lakers

Il a fallu une saison pour que le duo LeBron James et Anthony Davis remporte un titre. Est-ce étonnant ? Pas vraiment. Favoris du début jusqu’à la fin de la saison, ils ont su prouver jusqu’à la fin qu’ils étaient les patrons de la NBA en 2020 malgré une saison chamboulée par l’épidémie qui fait encore des ravages aux USA. Le retour de Dwight Howard à LA mais aussi l’arrivée (surprenante) de Rajon Rondo la saison d’avant, n’auront été que des facteurs renforçant leur statut de favoris de la ligue.

Les Purple & Gold en 2020 c’est 52 victoires pour seulement 19 défaites, logiquement premier dans la Conférence Ouest. C’est un LBJ à plus de 25 points, plus de 10 passes et presque 8 rebonds, tandis que Anthony Davis est lui à leader au scoring avec 26 points et presque 10 rebonds par match. Les Lakers c’est aussi des play-offs sans trembler (ou presque). Défaite lors du 1er match contre les Blazers, la franchise de LA les sortira des play-offs très rapidement par la suite en remportant 4 matchs d’affilé. Tour suivant : Houston Rockets. Scénario ? Exactement le même : défaite au premier match puis 4 victoires. Il en sera de quasiment de même contre les Nuggets de Denver en finale de conférence, qui se feront sortir par les Lakers en 5 matchs. La finale quant à elle, vous la connaissez tous et vous savez déjà que c’est au bout de 6 matchs intenses que LBJ et les siens remportant le trophée de la meilleure équipe NBA pour la saison 2019-2020.

À QUOI RESSEMBLE L’EFFECTIF ?

Départs :

Trade : JaVale McGee (Cleveland Cavaliers), Danny Green (Sixers),

Free-Agency : Jordan Bell (coupé), Dwight Howard (Philadelphie Sixers), Avery Bradley (Miami Heat), JR Smith, Dion Waiters

Arrivées :

Trade : Dennis Schröder (OKC), Alfonzo McKinnie (Cleveland Cavaliers)

Free-Agency : Montrezl Harrell (LA Clippers), Marc Gasol (Raptors), Wesley Matthews (Bucks)

Gros renforcement du côté des Lakers avec deux joueurs en sortie de bancs qui se sont battus pour être élus « meilleur 6ème homme de l’année ». C’est Montrezl Harrell qui finira par remporter le titre, en bouclant une saison à 18,6 points, 7 rebonds et presque 2 passes par matchs. Schröder quant à lui terminera sa saison avec quasiment 19 points, 3,6 rebonds et 4 passes par match et un premier tour de play-offs magistral mais qui n’aura malheureusement pas suffit à OKC. Ces deux grands basketteurs viennent donc renforcer un roster déjà plus que solide, en vue de gagner un deuxième titre.

De plus, le pivot espagnol Marc Gasol vient compléter le poste 5 qui a été délaissé par le trade de McGee et le départ de Dwight Howard.

LE 5 MAJEUR

  1. Dennis Schröder

King James va continuer à mener son équipe comme il l’a fait tout au long de la saison 2019-2020. Je ne vous refais pas ses stats (cf. le début de l’article) et ne vous le présente plus, vous voyez très bien qui est cet individu (sauf si vous ne suivez pas le basket, dans ce cas là vous vous êtes peut-être trompé d’article, ce qui arrive même aux meilleurs).

  1. Wesley Matthews

Poste laissé vacant à la suite du départ de plusieurs joueurs, le recrutement de Wes Matthews tombe à pic pour compléter ce dernier. L’ancien joueur des Bucks débutera certainement la saison dans le 5 de départ au poster d’arrière.

  1. LeBron James

Après avoir prolongé pour deux ans, King James continue son aventure aux Lakers au poste 3 (même s’il peut jouer à tous les postes). Je ne vous refais pas ses stats (cf. le début de l’article) et ne vous le présente plus, vous voyez très bien qui est cet individu (sauf si vous ne suivez pas le basket, dans ce cas-là vous vous êtes peut-être trompé d’article, ce qui arrive même aux meilleurs).

  1. Anthony Davis

AD a resigné pour 5 années au sein des Lakers et continuera donc d’occuper ce poste 4 en tant que titulaire tout au long de la saison 2020-2021.

  1. Marc Gasol

L’espagnol de 35 ans a encore du jeu dans ses baskets et sera certainement dans les starting blocks au poste 5. Le poste de titulaire étant vacant suite aux départs de Dwight Howard et JaVale McGee.

OBJECTIFS ET ATTENTES

Il en fait aucun doute que les Lakers vont se battre tout au long de la saison prochaine afin d’obtenir une deuxième bague en back to back. Le roster étant renforcé avec un banc qui a beaucoup plus de profondeur que durant cette dernière saison, les Lakers sont les grands prétendants. Etant l’équipe à abattre, la saison ne sera pas facile pour la franchise de LA mais il ne fait aucun doute qu’avec des joueurs comme Alex Caruso, ces derniers sauront répondre et donner beaucoup de fil à retordre à leurs adversaires.

Pronostic : 1er de la Conférence Ouest (54-18).

GOLDEN STATE WARRIORS

QUE S’EST-IL PASSÉ L’AN DERNIER ?

On le sait, la saison dernière a été catastrophique du côté de la baie d’Oakland. Depuis les blessures à répétition lors des finales 2019 perdues contre Toronto, plus rien ne semble aller du côté de la baie de San Francisco. Klay Thompson était déjà annoncé absent pour l’intégralité de la saison. Dès le 4e match de la saison, Stephen Curry se fracture la main, saison quasiment terminée, puis terminée à cause du Covid. Les Warriors terminent au fin fond de la conférence Ouest.

À QUOI RESSEMBLE L’EFFECTIF ?

Départs : 

Ky Bowman : coupé, actuellement aux Clippers – Dragan Bender (free agent)

Arrivées : 

Kelly Oubre Jr (trade), Brad Wanamaker, Kent Bazemore, Axel Toupane, Jeremy Lin (agents libres), James Wiseman, Nico Mannion et Justinian Jessup (Drafts picks 2, 48 et 51).

Renforcement en puissance des Warriors, peu de départs, l’arrivée de Kelly Oubre et celle de Kent Bazemore viennent palier la blessure de Klay Thompson, James Wiseman vient enfin renforcer le poste de pivot, on notera aussi la récupération de Brad Wanamaker qui pourra profiter de l’expérience de Jérémy Lin et Stephen Curry pour progresser, en remplacement d’un Ky Bowman coupé.

Le cinq majeur :

1 – Stephen Curry : L’ancien MVP unanime doit retrouver le niveau qui était le sien pendant la dynastie Warriors et guider les siens de nouveau vers les sommets, sans son splash brother.

2- Kelly Oubre Jr : Après avoir réalisé une saison très intéressante avec les Suns, Kelly Oubre va devoir montrer son talent dans une équipe prétendante au haut de tableau, il devrait avoir sa carte à jouer entre Curry et Wiggins.

3- Andrew Wiggins : C’est l’année où jamais pour Andrew Wiggins pour se montrer, surtout sur le plan défensif quand on sait la densité sur le poste 3 et les possibles fragilités défensives des Warriors avec cet effectif.

4- Draymond Green : fini les vacances et fini de râler, Draymond Green doit redevenir un leader et montrer que les critiques à son égard ne sont pas mérité, comme Wiggins, il doit assurer défensivement si les Warriors veulent de nouveau viser les sommets.

5- James Wiseman : Attendu comme une possible machine à rebond et un pivot mobile capable de parfaitement matcher avec le jeu des Warriors, le rookie a un statut de numéro 2 de draft à assumer, il aura la possibilité d’être épaulé par une équipe 5 étoiles et donc de monter en puissance progressivement.

OBJECTIFS ET ATTENTES

Pour les Warriors, l’objectif playoffs semble déjà bien atteignable. Un nouveau projet débute avec les jeunes Wiggins et Wiseman, il faut tranquillement passer cette année de transition en attendant le retour de Klay Thompson pour ensuite avoir une franchise qui peut encore dominer longtemps sur la planète NBA tant la future génération Warriors semble déjà prometteuse.

Pour cette saison, on voit bien une demi-finale de conférence après un joli 44-28.

LOS ANGELES CLIPPERS

On reste en Californie, cette fois chez les Clippers. Au centre de l’attention ces derniers jours avec l’affaire Kawhi, les Clippers ont connu une saison dernière plus que décevante, il est temps pour eux de se remettre à gagner.

QUE S’EST-IL PASSÉ L’AN DERNIER ?

Les Clippers n’ont pas convaincus la saison passée. Malmené par les Mavs au premier tour des playoffs, ils se sont eux aussi fait surprendre en 7 matchs par les Nuggets alors qu’un derby angelino s’annonçait. Les tensions entre Paul George, Kawhi Leonard et certains joueurs comme Lou Williams, Montrezl Harrell sont nées, une saison à oublier donc.

À QUOI RESSEMBLE L’EFFECTIF ?

Déjà, changement de coach, Doc Rivers est remplacé par Tyronn Lue, de quoi faire sourire certains suiveurs de la grande ligue.

Départs : 

Montrezl Harrell, JaMychal Green, Johnathan Motley (libres), Justin Patton et Joakim Noah (coupés), Landry Shamet (trade)

Arrivées : 

Daniel Oturu (#33 draft), Serge Ibaka et Nicolas Batum (agents libres), Ky Bowman (agent libre, après cut par les Warriors), Luke Kennard (trade).

En résumé, les Clippers ont réussi une superbe free agency, malgré le départ de Montrezl Harrell, l’échange Landry Shamet avec Luke Kennard semble intéressant et l’arrivée de Ky Bowman un bon complément. Une équipe encore taillée pour le haut du tableau.

Le cinq majeur :

1- Patrick Beverley : La hargne de Pat Bev doit remettre les Clippers vers leur objectif de bague, on compte sur lui pour motiver les troupes.

2- Paul George : Retour au poste d’arrière pur pour PG, il va donc falloir retrouver un vrai shoot et une entente avec Kawhi.

3- Kawhi Leonard : Fini de jouer des faux poste 4, là aussi retour à un jeu qu’il connaît mieux, il doit de nouveau être The Klaw.

4- Marcus Morris : Expérience de mise du côté de LA, maintenant il faut que sa se traduise par de la maturité en playoffs et une bague.

5- Serge Ibaka : Retour du duo avec Kawhi, un jeu qui devrait donc ressembler à celui des Raptors 2019, pour le même résultat ?

OBJECTIFS ET ATTENTES

Un autre résultat qu’une finale de conférence serait déjà un non-résultat, il faut maintenant agrémenté le tout d’une finale NBA voire d’une bague ? Affaire à suivre. 50-22 pour LAC cette saison.

DALLAS MAVERICKS

QUE S’EST-IL PASSÉ L’AN DERNIER ?

La hype Mavericks était réelle et méritée la saison passée. Luka Doncic est déjà devenue une superstar sur le continent américain, bien épaulé par un autre ami européen en la personne de Kristaps Porzingis. Les Mavericks semblent désormais armés pour être de véritables outsiders après un apprentissage en playoffs face aux Clippers (4-2 au premier tour) la saison dernière.

À QUOI RESSEMBLE L’EFFECTIF ?

Départs : 

Kill-Gillchrist (agent libre), Seth Curry (trade), JJ Barea (coupé)

Arrivées : 

Josh Green (#18) et Tyrell Terry (#31) à la draft. Josh Richardson (trade), James Johnson (trade), Wes Iwundu (agent libre).

En résumé, un mercato très léger pour Dallas mais avec de très bons coups puisque MKG devient James Johnson venu amener une expérience pour les playoffs. Seth Curry devient Josh Richardson, un trade totalement cohérent pour les Mavs et l’arrivée d’Iwundu en agent libre est une vraie plus value. Raffiné et cohérent.

Le cinq majeur :

1 – Luka Doncic : Et si cette année il amenait les Mavs encore plus haut et rentrait dans la course au MVP ? Pas impossible.

2 – Tim Hardaway Jr : Un peu plus de régularité et Dallas jouera les premiers plans avec une telle gâchette.

3- Josh Richardson : Encore du shooting et du spacing en plus, un rôle similaire à Philadelphie, on espère cette fois mieux réussi.

4- Maxi Kleber : Lui aussi doit step up un peu, peut être en gagnant un peu en mobilité défensive pour pouvoir défendre contre les 4 modernes du haut de tableau.

5- Kristaps Porzingis : Le pivot dominant de la ligue, ça doit être lui, à lui de le prouver maintenant.

OBJECTIFS ET ATTENTES

Dallas doit passer un cap par rapport à la saison passée et le top 4 à l’Ouest semble accessible. 45-27 pour les Mavs cette année.

DENVER NUGGETS

QUE S’EST-IL PASSÉ L’AN DERNIER ?

Battus par plus forts qu’eux en finale de conférence, les Nuggets ont atteint leur plafond de verre la saison passée, mais avec l’expérience acquise, on les sent capables de continuer à jouer les troubles fêtes et de viser encore plus haut en 2021.

À QUOI RESSEMBLE L’EFFECTIF ?

Départs : 

Tous agents libres : Jerami Grant, Torrey Craig, Noah Vonleh, Mason Plumlee, Troy Daniels.

Arrivées : 

Zeke Nnaji (#22) et RJ Hampton (#24) de la draft. Facundo Campazzo, JaMychal Green et Isaiah Hartenstein (agents libres).

Du ménage et des renforts intéressants, une intersaison tranquille pour des Nuggets déjà bien structurés. Un nouvel européen dans le groupe, bientôt un Europe vs USA au All Star Game.

Le cinq majeur :

1- Jamal Murray : Avec les playoffs qu’ils nous a claqué, cette saison doit être grande pour lui et son équipe. C’est un leader.

2- Gary Harris : Un peu moins mis en lumière que la saison passée, il doit hausser un peu le niveau au scoring pour faire des Nuggets une équipe ultra offensive et inarrêtable.

3- Micheal Porter Jr. : Fini de rigoler, maintenant le KD en puissance doit s’affirmer pour de bon.

4- Paul Millsap : Il doit montrer que c’est lui le leader du vestiaire et prendre en caractère, c’est le seul réel joueur d’expérience dans le 5 et cela doit se faire ressentir dans le bon sens.

5- Nikola Jokic : Le record de triple double de Russell Westbrook ne devrait être qu’un jeu d’enfant pour lui si il s’applique cette saison.

OBJECTIFS ET ATTENTES

Les Nuggets doivent avoir l’ambition de regarder les Lakers un maximum dans les yeux, aucune équipe ne semble capable à l’heure H de rivaliser avec ces deux là. 52-20

Le haut de la conférence sera une pure guerre de terrain. Entre jeunesse, expérience, renouveau, il y en a pour tous les goûts et la bataille pour les sommets à l’Ouest risque d’être sanglante !  

Article avec l’aimable collaboration de Kenan Zolic (Lakers).

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire