Coupe du monde

Qatar 2022 : De l’obtention de l’organisation de la Coupe du monde en 2010 à aujourd’hui

Coupe du Monde

En 2010, le Qatar a obtenu le droit d'accueillir la Coupe du monde de la FIFA 2022. Le pays est devenu le premier pays du Moyen-Orient à accueillir le plus grand événement sportif du monde, battant ainsi la rude concurrence des États-Unis et de l'Australie.

Depuis lors, une série d'allégations de corruption et d'affirmations selon lesquelles le Qatar aurait “acheté la Coupe du monde” ont fait surface, tandis que le traitement réservé par le pays aux travailleurs migrants a également été sous les feux de la rampe.

Voici une chronologie des événements et des faits marquants depuis que le Qatar a remporté l'appel d'offres pour la Coupe du monde :

2 décembre 2010

Le Qatar obtient les droits d'organiser la Coupe du monde de la FIFA 2022, devenant ainsi le premier pays du Moyen-Orient à le faire.

5 mai 2011

Jack Warner, alors vice-président de la FIFA, suspendu à la suite d'une enquête pour corruption, divulgue un courriel du secrétaire général de la FIFA affirmant que le Qatar a “acheté” les droits d'organisation de la Coupe du monde.

10 mai 2011

Une enquête parlementaire britannique sur les raisons pour lesquelles l'Angleterre n'a pas réussi à obtenir l'organisation de la Coupe du monde 2018 a été informée par le député Damian Collins que le journal Sunday Times a fourni la preuve que Issa Hayatou, du Cameroun, et Jacques Anouma, de la Côte d'Ivoire, ont été payés par le Qatar.

Mai 2011

La dénonciatrice Phaedra al-Majid, qui faisait partie de la candidature du Qatar à la Coupe du monde, affirme que le Qatar a versé 1,5 million de dollars au président de la Confédération africaine de football, Hayatou, à Anouma et au Nigérian Amos Adamu, qui a été suspendu. Tous trois ont nié ces allégations.

Al-Majid a par la suite déclaré qu'elle avait fabriqué ses affirmations. En novembre 2014, elle a déclaré qu'elle avait été contrainte de retirer ses allégations pour des raisons de sécurité et par manque de représentation juridique.

17 juillet 2012

Le président de la FIFA, Sepp Blatter, a annoncé que l'ancien procureur américain Michael Garcia et le juge allemand Hans-Joachim Eckert avaient rejoint l'organisation pour enquêter sur les allégations de malversations.

Le 25 septembre 2013

Le journal britannique The Guardian publie une enquête qui révèle que des milliers de travailleurs népalais au Qatar sont victimes d'exploitation et d'abus qui s'apparentent “à de l'esclavage moderne”.

18 novembre 2013

Un rapport d'Amnesty International révèle que le secteur de la construction au Qatar est truffé d'abus, les travailleurs employés sur des projets de plusieurs millions de dollars étant gravement exploités.

17 mars 2014

Le journal britannique The Telegraph publie une enquête révélant que l'ancien dirigeant de la FIFA Warner et sa famille ont reçu près de 2 millions de dollars d'une entreprise liée à la campagne du Qatar pour obtenir les droits d'organiser la Coupe du monde.

5 septembre 2014

La FIFA reçoit trois rapports de l'enquêteur d'éthique Garcia et de son équipe après leur enquête d'un an. Eckert a refusé de publier ce rapport.

24 septembre 2014

Garcia demande à la FIFA de rendre son rapport public.

13 novembre 2014

Eckert publie un résumé de 42 pages, innocentant la Russie et le Qatar de tout acte répréhensible et autorisant les deux pays à organiser les tournois. Garcia déclare le rapport “matériellement incomplet et erroné”.

20 novembre 2014

La FIFA déclare qu'elle va réexaminer plus avant l'attribution des droits d'organisation des Coupes du monde 2018 et 2022 en étudiant le rapport de 430 pages d'un procureur américain sur les allégations de corruption généralisée.

24 février 2015

La Coupe du monde 2022 est déplacée à la saison d'hiver du Qatar en raison de préoccupations concernant les températures extrêmes dans le pays pendant l'été.

27 mai 2015

Le Ministère public de la Confédération ouvre une procédure pénale à l'encontre de personnes inconnues, soupçonnées de mauvaise gestion criminelle et de blanchiment d'argent dans le cadre de l'attribution des Coupes du monde 2018 et 2022.

Les autorités suisses arrêtent également sept hauts responsables de la FIFA à Zurich pour des accusations de racket et de corruption portées par les États-Unis.

25 septembre 2015

La FIFA annonce que la Coupe du monde 2022 débutera le 21 novembre.

29 septembre 2015

La FIFA bannit Warner à vie des activités de football après qu'il ait été reconnu coupable d'avoir violé à plusieurs reprises le code d'éthique de l'organisation.

1er avril 2016

Au Qatar, des ouvriers rénovant un stade pour la Coupe du monde 2022 ont subi des atteintes aux droits, deux ans après que les organisateurs du tournoi ont rédigé des normes relatives au bien-être des travailleurs, selon Amnesty International.

22 avril 2016

Le nouveau président de la FIFA, Gianni Infantino, annonce son intention de créer un comité indépendant chargé de contrôler les conditions des ouvriers travaillant dans les stades de la Coupe du monde 2022 au Qatar.

19 mai 2017

Le Khalifa International Stadium devient le premier site prêt à accueillir un tournoi pour Qatar 2022.

5 juin 2017

L'Arabie saoudite, les Émirats arabes unis, l'Égypte et Bahreïn ont coupé leurs liens diplomatiques avec le Qatar et imposent un blocus terrestre, maritime et aérien après l'avoir accusé de soutenir le terrorisme. Le Qatar dément fermement ces allégations.

27 juin 2017

La FIFA publie le rapport complet de l'enquête qu'elle a menée sur les allégations de corruption concernant l'attribution des Coupes du monde 2018 et 2022. Le dossier a fourni l'image d'un processus de vote sans faille et aucune preuve tangible que les comités ont eu recours à des pots-de-vin pour obtenir les droits.

26 octobre 2017

Le gouvernement du Qatar approuve un projet de loi visant à soutenir un fonds pour sa main-d'œuvre étrangère, forte de deux millions de personnes.

Octobre 2017

Le Qatar conclut un accord avec l'Organisation internationale du travail (OIT), visant à réformer en profondeur les conditions des travailleurs migrants, notamment en réformant le système de kafala (parrainage).

10 février 2019

Le Guardian révèle que Sir Lynton Crosby, un stratège politique australien basé au Royaume-Uni, s'est vu proposer de travailler sur une campagne visant à obtenir l'attribution de la Coupe du monde 2022 à un autre pays en échange de 6,4 millions de dollars.

15 mars 2019

Le conseil de la FIFA a approuvé la collaboration avec le pays hôte, le Qatar, pour étudier la possibilité d'étendre la Coupe du monde 2022 à 48 équipes en ajoutant au moins un pays supplémentaire du Golfe pour accueillir le tournoi.

8 mai 2019

Le premier service de métro ouvre au public dans la capitale du Qatar, Doha.

16 mai 2019

Le stade Al Janoub est inauguré. Il s'agit du premier site du tournoi Qatar 2022 à être construit de toutes pièces.

23 mai 2019

La FIFA abandonne le projet d'élargir la Coupe du monde Qatar 2022 à 48 équipes.

18 juin 2019

La police française détient pour interrogatoire l'ancien chef de l'UEFA, Michel Platini, dans le cadre de l'attribution de la Coupe du monde 2022. Il est libéré un jour plus tard.

4 septembre 2019

Le Qatar révèle l'emblème officiel du tournoi en affichage synchronisé à Doha et dans 24 autres grandes villes du monde.

19 septembre 2019

Un nouveau rapport d'Amnesty International révèle que des “centaines de travailleurs migrants” ont été contraints de renoncer à la “justice” et de rentrer chez eux “sans le sou” depuis mars 2018.

Octobre 2019

Le Qatar s'apprête à annoncer l'abolition du système de la kafala, permettant aux travailleurs de changer d'employeur.

11 octobre 2019

Une étude de l'ONU salue les mesures prises par le comité d'organisation du tournoi, mais souligne que des garanties et des horaires de travail améliorés sont nécessaires.

16 janvier 2020

Le Qatar annonce que la plupart des travailleurs migrants précédemment empêchés de quitter le pays sans l'autorisation de leur employeur n'auront plus besoin d'un permis de sortie.

6 avril 2020

Le ministère américain de la Justice déclare que des représentants travaillant pour la Russie et le Qatar avaient soudoyé des fonctionnaires de la FIFA pour obtenir les droits d'organisation du tournoi mondial de football.

15 juin 2020

Le stade de la Cité de l'éducation est inauguré. Il accueillera des matches jusqu'au stade des quarts de finale inclus pendant le tournoi Qatar 2022.

24 août 2020

Un rapport de Human Rights Watch révèle que les employeurs du Qatar ont fréquemment violé le droit au salaire des travailleurs et que les efforts visant à améliorer l'environnement de travail ont largement échoué.

Les travailleurs migrants disent à Al Jazeera qu'ils luttent pour survivre en raison des retards de salaires, du non-paiement des cotisations et des restrictions liées aux CNO (certificats de non-objection).

30 août 2020

Le Qatar abolit son système controversé de kafala, permettant aux travailleurs migrants de changer librement d'employeur. Le pays a également annoncé qu'il allait introduire un salaire minimum mensuel pour tous les travailleurs de 1 000 riyals (275 dollars).

8 décembre 2020

Le Qatar annonce qu'il se conformera aux règles de la FIFA en matière de promotion de la tolérance et que les drapeaux arc-en-ciel seront autorisés dans les stades lors de la Coupe du monde 2022.

18 décembre 2020

Le stade Al Rayyan, le quatrième site de la Coupe du monde 2022 au Qatar, est inauguré.

Mars 2021

Une enquête d'Al Jazeera révèle que si un certain nombre de travailleurs ont réussi à changer d'emploi après l'abolition du système de kafala au Qatar, la majorité des personnes interrogées ont subi des retards dans le processus ainsi que des menaces, du harcèlement et de l'exploitation de la part de leurs sponsors, certains d'entre eux se retrouvant en prison et finalement expulsés.

Juin 2021

Un ressortissant kenyan, arrêté au Qatar en mai et accusé de “diffusion de désinformation”, a été libéré mais les charges retenues contre lui n'ont pas été abandonnées.

Malcolm Bidali a été “formellement accusé d'infractions liées à des paiements reçus par un agent étranger pour la création et la diffusion de désinformation au sein de l'État du Qatar”.

22 octobre 2021

Le Qatar inaugure le cinquième stade du tournoi, le stade Al Thumama.

16 novembre 2021

Un rapport de 48 pages d'Amnesty, Reality Check 2021, indique que des pratiques telles que la rétention des salaires et le fait de faire payer les travailleurs pour changer d'emploi sont toujours monnaie courante, malgré les réformes du travail.

30 novembre 2021

Le stade Ras Abu Aboud, également connu sous le nom de stade 974, est inauguré.

16 décembre 2021

La cour d'appel du Qatar confirme le verdict de culpabilité prononcé à l'encontre d'un ancien responsable de la Coupe du Monde de la FIFA 2022 pour corruption et détournement de fonds, mais réduit sa peine de prison de cinq ans à trois ans.

Abdullah Ibhais, ancien responsable des médias au Comité suprême, a été arrêté en 2019 et condamné à cinq ans en avril 2021.

19 janvier 2022

Les billets pour la Coupe du monde Qatar 2022 sont mis en vente avec des prix pour les résidents souhaitant assister aux matchs à partir de 40 riyals (11 $), le moins cher pour les locaux depuis la Coupe du monde 1986 au Mexique.

Dans le même temps, la Turquie annonce qu'elle enverra 3 250 agents de sécurité au Qatar pour la Coupe du monde et qu'Ankara a également formé le personnel de sécurité qatari avant la compétition.

1er avril 2022

Le tirage au sort de la Coupe du monde Qatar 2022 a lieu dans la capitale, Doha.

17 mai 2022

Human Rights Watch et Amnesty International, ainsi que huit autres organisations de défense des droits de l'homme, ont envoyé une lettre à Infantino pour demander à la FIFA et au Qatar d'indemniser les familles des travailleurs décédés pendant la préparation de la Coupe du monde.

8 juin 2022

L'ancien président de la FIFA, M. Blatter, et l'ancien chef de l'UEFA, M. Platini, sont tous deux blanchis des accusations de corruption par un tribunal suisse.

11 août 2022

La FIFA annonce que la Coupe du monde commencera un jour plus tôt que prévu. Le match d'ouverture, entre le Qatar et l'Équateur, aura lieu le 20 novembre.

20 octobre 2022

Derniers préparatifs à un mois de la Coupe du monde.


Dernières publications

En haut