Roland-Garros

Roland-Garros est-elle la plus belle des compétitions de l’histoire du sport ?

Question complètement folle ? Peut-être.

Mais il est en tout cas entièrement légitime de se la poser quand Novak Djokovic sort un passing galactique après 3 heures de jeu d’un combat inqualifiable. Légitime de se la poser quand deux légendes obligent un gouvernement à déroger aux lois et aux interdictions. Quand deux extraterrestres offrent un spectacle dans l’irrationnel le plus total. Quand chaque point procure une émotion et un stress dantesque. Quand la finale de la compétition se dispute deux jours avant la véritable finale. Quand un évènement aussi attendu que l’Euro, passe après la terre battue aux regards de tous les amateurs du sport. Dites-moi comment ne pas se la poser ?

Alors oui, il y a bien tant de compétitions qui rassemblent. La Coupe du monde de football en est le parfait exemple. Plusieurs pays inspirent et expirent avec les 22 acteurs pendant cette période-là. Mais est-ce que cela vaut vraiment un Chatrier rempli ? Est-ce que des milliers, des millions de supporters sont aussi bouillants et chaleureux que ceux présents à la porte d’Auteuil ? Pas sûr qu’on entende de sitôt « on ne partira pas » dans les tribunes d’une enceinte alors que le couvre-feu approche. Pas sûr non plus que les négociations entre Gilles Moretto et l’Élysée ont été si simples. Ému en annonçant cette belle dérogation au micro de France Télévisions, le président Fédération française de tennis a fait savoir qu’il avait les clés des sourires en plus de celles du stade.

Ce vendredi 11 juin 2021 marquera l’histoire du tennis mais aussi du sport. Une journée à l’odeur de poudre dès le petit matin qui prend fin par un mélange d’excitation et de confort. Cette soirée vient confirmer de nombreux points. D’abord qu’il n’y a qu’à Roland-Garros où le monde aura fait l’impasse sur des décisions gouvernementales. Ensuite que les questions de Nelson Monfort sont en fait très intéressantes si on s’y attarde un peu. Et enfin que rien n’est plus beau que la terre battue de la porte d’Auteuil un soir d’été. Rien de rien. Nada. D’ailleurs, rien n’est aussi obnubilant que le retentissement d’une glissade sur le revêtement orange, ou que l’aiguille du cadrant Rolex derrière le court.

Si Novak Djokovic et Rafael Nadal nous ont proposé une sublime partition sur le terrain, Roland-Garros a donné une véritable leçon aux autres tournois sportifs. C’était comme si on entendait « voilà, c’est comme ça que vous devez faire pour procurer de l’émotion » après le retour de Rafa aux vestiaires.

Alors, non la question ne se pose pas. Mais à tous ceux qui chercheraient encore une réponse, oui, Roland-Garros est bien le plus grand évènement sportif de l’histoire.

 

Crédit photo de couverture : FFT

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire