ATP

Roland-Garros (H) : Zverev et Medvedev passent sans accroc

Medvedev Roland-Garros 2021

Dans le début du troisième tour masculin de Roland-Garros, les têtes de séries n°2 et 6 Daniil Medvedev et Alexander Zverev ont remporté leurs matchs sans difficulté. Le Russe s'est défait de Reilly Opelka après que l'Allemand ait disposé de Laslo Djere. 

Zverev domine (enfin) une rencontre 

Après deux rencontres compliquées où son adversaire le mettait en grand danger, Alexander Zverev s'est enfin rassuré contre Laslo Djere en le dominant en trois sets 6/2 7/5 6/2. Une victoire qui fait du bien au moral et qui est très logique. L'Allemand s'est montré beaucoup plus agressif et précis. Ses coups et ses choix étaient justes, dans le bon tempo. Sa première balle l'a bien soutenue avec une moyenne de 70% de réussite. Ses 32 coups gagnants combinés aux 45 fautes directes du Serbe ont fait penché la balance en sa faveur. La tête de série n°6 a dû réaliser un beau comeback de 2/5 à 7/5 dans la deuxième manche. Une épreuve menée avec brio et intelligence. Zverev se lance définitivement dans ce tournoi.

Il affrontera Kei Nishikori en huitièmes de finale. Le Japonais qui n'a joué qu'un set aujourd'hui suite à l'abandon de Laaksonen après ses deux premiers matchs s'étant conclus en cinq manches.

La terre accepte Daniil Medvedev

Après quatre ans de disette à Roland-Garros, Daniil Medvedev s'offre enfin un parcours digne d'un n°2 mondial. En effet, après sa victoire contre Reilly Opelka 6/4 6/2 6/4, le Russe file en deuxième semaine pour la première fois de sa carrière Porte d'Auteuil. Son match face à l'Américain s'est déroulé sans soucis. Il a profité du jeu à plat et direct de son adversaire pour répondre sur le même schéma en étant encore plus régulier et puissant. De plus, le service d'Opelka, son arme principale, n'a pas été assez régulier pour espérer un résultat avec seulement 68% de réussite en première balle. Pour espérer gagner un match tel que celui-ci, le récent demi-finaliste de Rome doit viser un ratio de première balle au moins supérieur à 80%.

Medvedev a été sérieux, perforant Opelka en fond de court ou lors de ses montées au filet. Le n°2 mondial s'est montré puissant et calme, un bon signe pour son futur match contre Cristian Garín.

Les deux favoris de la journée font respecter la hiérarchie et rejoignent les huitièmes de finale tout en se rassurant. Les choses sérieuses commencent désormais pour eux, avec comme objectif de sortir de cette partie de tableau très abordable. 

Crédit image en une : L'Équipe

Dernières publications

En haut