Sochaux : La passation de pouvoir, c’est pour quand ?

0

Après avoir annoncé des velléités de passation de pouvoir, Tech Pro et Nenking sont dans le flou. Au départ prévu pour cet été, plusieurs facteurs ont retardé l’histoire. Résumé de la situation

L’action de Tech Pro toujours gelée

Si au départ, le nantissement devait avoir lieu en août, avec la levée de l’embargo de la Bourse de Hong-Kong, il reste encore un problème. Et pas des moindres : Tech Pro n’a toujours pas relancé son action. Un problème financier, administratif qui empêchent de remettre l’entreprise à la disposition des courtiers asiatiques et donc redevenir actif aux yeux de la Bourse. Une poursuite contre la société responsable du retrait de l’action va avoir lieu.

La raison de cet avortement ? Une baisse de vente de LEDs et les gros commanditaires se rétractent. Il était question que la RATP devait au départ agir comme client, il n’en est plus question.

Cependant, la société hong-kongaise est en quête de rédemption. Les rapports financiers de ces 3 dernières années vont être publiés, et une restructuration en interne a été effectué. Le CA est conscient du retard pour le nantissement des biens et, de ce biais, les discussions autour du transfert de propriété du FCSM. (Pour rappel : Tech Pro possède 96%, Nenking 4%).

Une date de nantissement impossible à savoir

Avec les nombreux retards et les événements extérieurs (manifestations à Hong-Kong, coronavirus qui arrive dans le pays, etc.), le nantissement s’éloigne en permanence. Pour le directeur général de Sochaux, Samuel Laurent, il n’aura pas lieu avant fin mars au minimum. Une date à la louche, mais qui a mérite de donner une mise à jour de la situation.

En effet, plusieurs rumeurs laissent à penser que Wing Sang Li se soit enfin fait barrer la route. Pour couronner le tout, ses associés encore présents à Tech Pro n’ont plus aucun pouvoir de négociation dans la réalisation de la vente du club. De plus en plus de collaborateurs de l’époque frauduleuse de Tech Pro est parti progressivement, remplacé par les hommes de main de Frederic Dong Bo.

Il reste désormais trois moments à attendre

  • Un rétablissement ou retrait de l’action de Tech Pro à la Bourse de Hong Kong
  • La levée de l’embargo de la Bourse
  • La fin des négociations entre les deux clubs, qui continue depuis des mois

Le dernier point est clair : avec le très bon début de saison du club en Ligue 2, TP s’est permis de demander une rallonge dans la cession du club, suite aux bons résultats. Maintenant que le club se situe dans le ventre mou, Nenking est en mesure de demander moins.

Quoi qu’il en soit, il devient urgent que le club soit cédé. Les sous commencent à manquer au club et la cohabitation Tech Pro-Nenking au club amène une période de fragilisation des décisions. Une période à stresser avant la reprise du club par Nenking et la DNCG en juin prochain. Affaire à suivre.

 

Crédit photo : MaLigue2

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here