Tottenham Hotspur : Violentes perturbations sur Londres

1
montage Wesport Fr
Ligue 1

Après une saison dernière ponctuée par une finale de Ligue des Champions, les partenaires d’Harry Kane repartaient pour faire aussi bien. Mais il faut dire que la saison va rapidement prendre une autre tournure. Le club en quelques mois va connaitre de nombreux changements, pour résumer tout ça nous serons accompagnés de Maximilien, CM de la page francophone de Tottenham. Retour sur une saison orageuse pour les Spurs.

Résumé de la saison :

crédit photo : Mondefoot.fr

Quelle saison décevante pour les fans des Spurs. Beaucoup d’irrégularité, une absence de résultats et de contenu dans le jeu. Pour ne rien arranger de nombreuses blessures et des cadres défaillants n’ont pas permis à l’équipe de viser plus haut. A l’heure de l’interruption, les pensionnaires de l’ancien White Hart Lane, sont 8e avec 41 points à seulement quatre petits points du 5e Manchester United. Au niveau comptable, les statistiques ne sont pas forcément bonnes. 11 victoires (dont huit à domicile) pour 10 défaites et 5 matchs nuls. Les Spurs n’ont réussi qu’à gagner une seule fois contre un membre du Top 5 c’était face à City le deux février (2/0).

Pour Maximilien « On s’attendait à du renouveau. La Ligue des Champions cachait les mauvais résultats de fin de saison et il fallait donc du sang neuf pendant le mercato. On s’attendait à des départs tels (Alderweireld, Eriksen, Vertonghen,Wanyama). Mais surtout, la plus grande attente était de renouveler l’effectif et de combler les déficits de l’équipe surtout défensivement avec une charnière centrale vieillissante et en baisse de forme.
Ndombele, Lo Celso et Ryan Sessegnon sont arrivés. Llorente, qui nous été d’une grande aide la saison dernière s’en est allé. On a pas non plus trouvé un autre attaquant remplaçant, permettant de faire souffler Harry Kane, ainsi qu’un latéral droit pour remplacer Trippier ».
Fin novembre, au bout de 12 journées de championnat, Tottenham est 14e et sort d’une humiliation 7/2 face au Bayern en ligue des champions. Une situation qui va mener à notre tournant de la saison.

Le tournant de la saison : Un départ inattendu

crédit photo : foot221

La saison se poursuit et l’étau se ressert sur Pochettino, Maximilien explique son avis sur ce tournant. « Les résultats ne suivent pas. Et nous attendons alors que Poch nous sorte de ce guêpier. Des rumeurs commencent à circuler. Plusieurs d’entre nous s’accordent pour dire que virer Poch maintenant semble faisable mais incohérent.

J’avais participé à un débat sur WeSport et le CM de 100%British m’avait demandé si je pensais que Poch allait être viré. Ma réponse fut claire : « NON ». Malgré la panne de résultat, chercher un coach a cette époque de l’année semblait incohérent. Surtout, que l’on évoqué de plus en plus Mourinho. Selon moi, la recherche d’un coach en catastrophe n’était pas une bonne idée. Surtout, que peu de coach de qualité était accessible. »

Nous sommes le 19 novembre 2019 quand la nouvelle est annoncée. Mauricio Pochettino, entraineur du club depuis 2014 est démis de ses fonctions par le président Daniel Levy. Onde de choc sur la planète football quand l’on sait comment le coach était respecté et courtisé. Pour le remplacer un nom vient immédiatement, celui de José Mourinho. Sa nomination est effective dès le lendemain et le Special One débarque à Londres, pour redresser un club à la dérive. En 26 rencontres, Mourinho a certes remis le club dans le haut du classement mais le bilan n’en reste pas moins mitigé. Le coach portugais totalise ainsi 11 victoires, 10 nuls et 5 défaites en 26 journées. Des résultats certes meilleurs mais un contenu dans le jeu plutôt faible. Maximilien n’est pas fan de cette nomination et critique son bilan «Je suis dans l’incompréhension depuis qu’il est la. On a pu rapidement voir les limites du jeu proposé. Et notamment, lors du match contre Leipzig où nous nous sommes fais massacrer. Aussi, le Special One fait du Special One. Son attitude avec les journalistes est plus douce mais encore une fois, il semble dépassé pour le moment. Pour moi il est venu pour le pactole et la visibilité. Au niveau du jeu il n’as apporté aucun changement. Ses sorties, en disant qu’il a changé m’insupporte. Visiblement il est dépassé. »

Ce que l’arrêt de la saison change :

Lancés dans une remontée au classement, l’arrêt de la saison bloque les Spurs dans leur élan. N’étant qu’à seulement deux point des Wolves, une qualification européenne était largement envisageable malgré la saison difficile. Un mal pour un bien au vu de la saison compliquée de Tottenham.

Les tops/flops de la saison :

L’arrivée des jeunes et la refonte de l’effectif. Devant un effectif vieilissant (Vertonghen, Aldewereid, LLoris), la direction du recrutement de Tottenham a décidé de miser sur les jeunes. Ainsi plusieurs jeunes à fort potentiel ont été recrutés, le premier d’entre eux est l’ancien parisien Giovanni Lo Celso, acheté près de 40 millions et qui a fait une seconde partie de saison intéressante. Il y a eu aussi le prêt de 18 mois avec option d’achat de Gedson Fernandes, le jeune milieu de terrain de Benfica, et l’ailier gauche du Psv Steven Bergwijn recruté pour 30 millions. Enfin pour pallier au départ en prêt de Danny Rose, le latéral gauche de Fulham Ryan Sessegnon a été recruté, même si celui-ci a été beaucoup blessé. A noter que l’ailier droit Jack Clark a aussi été acheté à Leeds pour 6 millions et prêté à Qpr

crédit photo : Football.London

Les débuts de Japhet Tanganga. Un autre petit jeune a aussi fait ses débuts avec l’équipe première. Le 11 janvier lors du choc face à Liverpool, José Mourinho décide de lancer Japhet Tanganga 20 ans dans le grand bain de la Premier League. Le défenseur né en 1999, jouera 13 matchs avec les Spurs dont un de Ligue des Champions. Il symbolise la relève de l’ancienne garde belge (Vertonghen, Alderweireld). Son contrat devrait être bientôt prolongé.

Le mauvais parcours en Ligue des Champions (éliminé en 1/8 par le Rb Leipzig)
Le jeu prôné par Mourinho depuis son arrivé
Les trop nombreuses blessures ont contrarié les objectifs de podium pour Tottenham. Dele Alli a raté une bonne partie du début de saison et Harry Kane est blessé depuis début janvier. Une situation qui a contraint Mourinho a joué sans véritable attaquant de pointe, faisant jouer a tour de rôle Lucas Moura ou Son.

Une saison prochaine meilleure ? Un autre coach ?

Que peut-on souhaiter aux fans de Tottenham ? Déjà de vivre une saison moins tourmentée, avec moins de blessures. Il va être intéressant de suivre les progrès des jeunes joueurs recrutés et les différents mouvements de transferts (départ d’Aurier, Kane ?). Certes il possède un gros contrat. Mais devant la faiblesse dans le contenu, l’avenir de Mourinho n’est pas fixé à Tottenham et un autre coach pourrait débarquer. En conclusion Maximilien « reste très déçu de la saison proposée pas seulement au vu des résultats mais aussi à cette « énergie », à cette « âme » que nous avions avec Pochettino, qui s’est pour le moment éteinte avec Mourinho. Ce n’est qu’une sensation ».

Une saison bien différente pour Tottenham qui n’a pas su surfer sur sa finale de Ligue des Champions. Après avoir perdu son coach emblématique, les Spurs ont fait le pari Mourinho. Un pari aussi vers la jeunesse et une refonte de l’effectif avec l’arrivée de jeunes pépites et le départ de certains cadres vieillissants. Et pour les fans du club et de football, Amazon va sortir cet été une série sur les coulisses du club pendant la saison 2019/2020 de quoi mieux comprendre les coulisses d’un club qui a (et qui va encore) beaucoup bougé.

Sport en directMercato Football

1 COMMENT

  1. Article intéressant avec quelques petites erreurs mais relativement bien résumé. Si ce n’est que Pocchettino avait du mal avec son équipe depuis le 2ème semestre 2018 déjà… La finale de la CL a masqué une saison 2018-2019 déjà assez terne en championnat (qualification pour la CL de cette saison grâce à la faiblesse des adversaires des Spurs !) et une gestion catastrophique de cette même finale avec la présence au coup d’envoi dans le 11 titulaire de Kane qui n’avait pas joué depuis 2 mois, de Dele Alli et d’Eriksen qui sortaient également d’un parcours déplorable de janvier à juin. La qualification contre Ajax a tenu à un fil grâce à un Lucas Moura des grands soirs et aussi à l’ensemble de la saison de Son. Sinon, Pocchettino aurait dû – aux yeux de beaucoup des fans des Spurs – laisser sur le terrain à Madrid Lucas Moura à la place de Kane et permettre à l’équipe de voir arriver en cours de match Kane sur une période lui permettant de s’exprimer à son retour de blessure. La suite – août, septembre, octobre et début novembre ont été le résumé des mois précédents sous Pocchettino et son changement semblait inéluctable. Dommage que ça soit Mourinho car son jeu est ridiculement à l’inverse de celui prôné dans l’ADN de Tottenham. Maintenant, si dans 1 ou 2 saisons, il nous ramène quelques titres alors on applaudira des 2 mains! COYS !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here