Cyclisme

Tour de France : Nils Politt porté par le mistral gagnant

Lors de la 12e étape du Tour de France, 158 coureurs prennent le départ à Saint-Paul-Trois-Châteaux. À noter que Peter Sagan a dû renoncer de s’élancer  sur la route qui mène à Nîmes constituée de 159 km suite à un problème au niveau du genou. Une étape où l’Allemand Nils Politt a trouvé la voie pour s’imposer en solitaire.

Mistral gagnant pour Nils Politt (Bora-Hansgrohe) sur la 12e étape du Tour de France. Après un début d’étape marqué par ce vent de travers et des rafales atteignant les 60 km/h, le peloton explose rapidement sous l’effet des bordures. Celui-ci est regroupé à 137 bornes de l’arrivée mais 13 coureurs ont pris la fuite en tête de la course. Un groupe qui contient alors Nils Politt, vainqueur de l’étape en solitaire sur la ligne d’arrivée à Nîmes. Julian Alaphilippe était le seul français à l’avant de la course.

L’écart grandit rapidement sur la route pour Nîmes et atteint les onze minutes au moment où Nils Politt franchit la côte du belvédère de Tharaux en première position. Le coureur de la formation Bora-Hansgrohe sort du groupe des 13 avec un quatuor qui réussit son coup et qui prend 30 secondes à 30 km de l’arrivée. Un écart qui augmente pour atteindre une minute à 14 km de la ligne. L’attaque décisive pour la victoire de l’Allemand s’opère à 12 km de l’échéance où Nils Politt prend le meilleur sur Stefan Küng (Groupama-FDJ), Imanol Erviti (Movistar) et Harrison Sweeny (Lotto-Soudal). Il termine ainsi la course en solitaire et s’offre un premier succès sur le Tour de France à 27 ans.

Crédit photo : Bora-Hansgrohe.com

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire