Tennis

Wimbledon 2022 : Nick Kyrgios peut-il gagner le Grand Chelem ?

Nick Kyrgios a rendez vous avec son histoire demain en demi-finale de Wimbledon contre Rafael Nadal.

Le tennisman australien disputera demain sa première demi-finale dans un des 4 tournois majeurs. Et si cette édition 2022 de Wimbledon couronnait l’enfant terrible du tennis mondial ?

“Jamais je n’aurais pensé me retrouver en demi-finale d’un Grand Chelem”. À 27 ans, Nick Kyrgios réalise le meilleur tournoi de sa carrière. Le natif de Camberra pourrait goûter les joies de la finale à Wimbledon en cas d’exploit face à Rafael Nadal. Une belle revanche pour l’une des personnalités les plus fortes du circuit ATP.

L’espagnol s’avancera certainement demain dans le Center Court avec le souvenir de leur affrontement sur ce même gazon londonien en 2014. Un match qui restera sans doute comme le premier fait d’armes du tennisman australien. Après 2h58 de jeu, Nick Kyrgios alors âgé de 19 ans parvient à éliminer le numéro 2 mondial dans un stade médusé. Depuis cet exploit, “The Wild Thing” (littéralement “la chose sauvage”) alterne les coups de génie mais surtout les coups de sang.

Un nouvel état d’esprit pour Nick Kyrgios à Wimbledon

Dernier exemple en date, il y a deux semaines lors du tournoi de Stuttgart. Opposé en demi-finale contre Andy Murray, Nick Kyrgios s’est une nouvelle fois sabordé lui-même.  L’Australien a été pénalisé d’un point, puis d’un jeu par l’arbitre pour avoir cassé sa raquette avant d’avoir un échange verbal musclé avec des spectateurs qui aurait tenu des propos racistes à son encontre. Un incident de plus dans sa carrière.

Si le fort caractère de Nick Kyrgios n’est plus à démontrer, quelque chose a changé en lui depuis le début de la saison sur Gazon. Pour nos confrères de Reuters, la légende Chris Evert est revenue sur l’évolution du joueur australien.“Quelque chose a fait tilt en lui, car dernièrement, lorsque je le vois jouer, il semble plus engagé dans son jeu. Oui, il arrive encore de se disputer avec l'arbitre, mais c'est moins fréquent. Il a l'air plus en forme et il a l'air de croire en lui maintenant” souligne la triple gagnante de Wimbledon. 

Plus calme sur le court, le jeu de Nick Kyrgios ne s’est pas pourtant aseptisé. Le natif de Canberra continue de faire comme à son habitude le spectacle sur le gazon londonien. A l’image de son service en tweener réalisé contre le grec Stéfanos Tsitsipás lors du 3ème tour du tournoi.

Un parcours qui parle pour lui

Pour se retrouver à envisager la victoire finale, le joueur âgé de 27 ans a dû cravacher en passant plus de 13h sur les courts de Wimbledon. L’aventure aurait pu s’arrêter dès le premier tour. En effet, Nick Kyrgios a eu toutes les peines du monde à se débarrasser du local de l’étape, Paul Jubb (3-6,6-1,7-5,6-7,7-5). Plus aérien au second tour contre Flip Krajinović tête de série numéro 26 du tournoi (6-2,6-3,6-1), l’Australien se retrouve pour la deuxième fois consécutive au 3ème tour de Wimbledon.

Confronté à Stéfanos Tsitsipás, Nick Kyrgios sort un match dantesque pour s’offrir le scalp du 4ème mondial au terme d’une rencontre animée sur et en dehors du terrain. La Kyrgios mania débute et l’Australien en aura bien besoin pour se qualifier en quarts de finale au terme d’un match de plus de 3h contre Brandon Nakashima (4-6,6-4,7-6,3-6,6-2). Un premier quart de finale gagnant pour le “sale gosse” du tennis mondial. Ce dernier ne laisse aucune chance à Christian Garín (6-4,6-3,7-6) pour obtenir une place dans le dernier carré de Wimbledon. 

Désormais l’Australien à une marche à gravir pour disputer une première finale de Grand Chelem mais quelle marche. Opposé à Rafael Nadal, Nick Kyrgios devra encore une fois élever son niveau s’il veut poursuivre son épopée.

Dernières publications

En haut