ATP

Wimbledon (H) : qui pour triompher à Londres ?

Après l’annulation du tournoi l’an passé à cause de la crise sanitaire liée à la covid-19, l’édition 2021 de Wimbledon débute ce lundi. Dans le tableau masculin, de nombreux joueurs peuvent prétendre au titre mais l’homme à battre sera Novak Djokovic, double tenant du titre et numéro un mondial.

Nole, favori à sa propre succession

Vainqueur à Melbourne et à Paris, Novak Djokovic est sur la bonne voie pour décrocher son 20e titre du Grand Chelem. En effet, le natif de Belgrade a su trouver les solutions idoines lors des Majeurs cette saison et est encore en lice pour effectuer un Grand Chelem doré.

Ce serait un exploit inédit car jamais réalisé chez les messieurs et pour cela, il va falloir être solide au cours des deux prochaines semaines et surtout s’adapter rapidement puisque Djokovic n’a joué aucun tournoi de préparation avant ce Wimbledon. Quoi qu’il en soit, il a les armes pour aller au bout et fait figure de grand favori à la victoire finale.

Est-ce enfin l’heure de Medvedev ?

Le dauphin de Novak Djokovic au classement mondial aura aussi sa carte à jouer à Londres. Auteur, contre toute attente, d’un super Roland-Garros (défaite en quarts contre Tsitsipás, ndlr), Daniil Medvedev devra encore vaincre ses démons pour briller lors du Grand Chelem londonien. En effet, le Russe n’a jamais atteint la seconde semaine à Wimbledon. C’est une anomalie au vu de son statut qu’il faudra corriger dès cette édition comme il a eu à le faire pendant les internationaux de France quelques semaines plus tôt. D’ailleurs, après une élimination au premier tour à Halle, il a décroché ce samedi son premier titre sur gazon à Majorque en venant à bout de Sam Querrey en un peu plus d’une heure de jeu, de bon augure pour ce Wimbledon.

Federer et les autres surprises

Finaliste de la dernière édition face à Novak Djokovic dans un match d’anthologie, Roger Federer ne s’est pas rassuré avant Wimbledon. Malgré son excellent Roland-Garros, le Suisse est tombé au deuxième tour dans son jardin à Halle face à Félix Auger-Aliassime en pleine crise de confiance. Cette défaite peut inquiéter mais il est difficile d’imaginer Federer réaliser une contre-performance à Londres puisqu’il n’a pas caché que c’était l’un de ses objectifs majeurs avec les Jeux olympiques de Tokyo. De fait, il faudra compter sur le papy de 39 ans qui se retrouve dans la partie de tableau de Daniil Medvedev pour un éventuel choc en quarts.

Outre le Bâlois, des joueurs comme Matteo Berrettini, Alexander Zverev ou encore Stéfanos Tsitsipás peuvent créer la surprise à Londres. Les deux derniers cités ont un peu de mal sur gazon et n’ont pas encore pu faire mieux qu’un huitième de finale sur le gazon londonien. Ils ont néanmoins une carte à jouer cette année. Quant au Transalpin, il est sur une bonne lancée et peut aborder Wimbledon en toute confiance après sa victoire au Queen’s. Rendez-vous ce lundi pour le début des hostilités.

Crédit photo : L’Equipe

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire