Worlds 2019 : Play-In : Groupe D – La Preview

0
Ligue 1

Quatrième et dernier groupe des Play-In des Worlds 2019, le Groupe D n’en demeure pas moins l’un des plus intéressants de la compétition. Entre rookies favoris, légende de retour et qualification inespérée, plongeons ensemble dans ce Groupe D rempli de surprises

 

Composition du groupe

 

Damwon Gaming : LCK (Corée) – Seed 3

Royal Youth : TCL (Turquie) – Seed 1

Flamengo eSports : CBLOL (Brésil) – Seed 1

 

Damwon Gaming

Véritable épouvantail des Play-In, et première équipe coréenne à entrer dans les championnats du monde par la petite porte, Damwon arrive dans ce groupe D avec la ferme intention d’en sortir largement vainqueur. Favori de son groupe et même outsider à la victoire finale, beaucoup d’attentes sont placées en cette équipe, pourtant toute jeune.

En effet, Damwon, en éliminant KingZone Dragon X en finale du Regional Qualifiers, est devenue la première équipe de l’histoire de la LCK à se qualifier aux Worlds l’année de son arrivée dans l’élite coréenne. Même Griffin, pourtant porteur d’énormément d’espoirs la saison passée, n’avait pas réussi pareil exploit

Cette performance est notamment devenue possible grâce à d’excellents joueurs, pourtant presque tous rookie au début de cette saison 2019. En tête de file, le jeune toplaner Nuguri a pourtant déjà tout d’un grand. Tenant tête à d’incroyables joueurs tels que Khan, Sword, CuVee ou Smeb, Nuguri a été si impressionnant qu’ESPN n’a pas hésité à le placer 9ème de son Top 20 des meilleurs joueurs du Mondial, alors qu’il n’est même pas encore qualifié en groupes !

Derrière lui, Canyon et ShowMaker ne sont pas en reste. Le premier, élu MVP du Summer Split LCK, est déjà considéré comme l’un des meilleurs junglers coréens dès sa première saison, alors que le second a déjà été plusieurs fois comparé au légendaire Faker, rien que ça !

Enfin, Nuclear revient cet automne sur une terre qu’il connaît. Ancien joueur de l’équipe européenne H2K, lui et BeryL auront à cœur de prouver qu’ils ne viennent pas sur le Vieux Continent pour faire de la figuration.

Damwon part donc comme le grand favori de ce groupe, même s’il pourrait s’avérer plus piégeux que prévu.

 

Royal Youth

La qualification de la Royal Youth aux Worlds, exploit brisant une malédiction qu’on pensait incassable, relève d’un véritable travail sans relâche de deux ans.

Deux années durant lesquelles la Royal Youth (anciennement Royal Bandits) a échoué 3 fois d’affilée aux portes du graal, et surtout, 3 fois face à la même équipe, la légendaire SuperMassive eSports.

Opérant un changement de roster très audacieux après un énième échec au Spring Split 2019, la Royal Youth décide de se séparer de GBM et Dumbledoge, deux légendes de la TCL, pour engager cyeol et Tolerant, 2 joueurs sans aucune expérience internationale. Un choix plus que payant, les deux joueurs étant élu meilleur joueur à leur poste du Summer Split.

A leurs côtés, la véritable star de l’équipe est Closer, jungler et capitaine de la Royal, il a vécu et encaissé 2 des 3 échecs face à SuperMassive, et a enfin obtenu sa vengeance. Elu MVP du Summer Split, il semble être le joueur qui fera passer un cap à la Royal.

Armut, toplaner de l’équipe, semble également prêt pour passer ce nouveau cap. MVP de la grande finale du Summer Split contre SupperMassive, après 5 manches très relevées, Armut a remporté le premier titre de sa carrière, et pourrait viser un exploit de taille durant les prochains jours.

Enfin, le vétéran de l’équipe turque n’est d’autre que le baroudeur Pilot ! Bien connu de nos terres françaises pour son passage mi-figue mi-raisin au PSG eSports, l’ADC s’est refait une santé dans le Bosphore et emmène une équipe de jeunes talents dans la plus grande compétition du monde.

Les turcs auraient pu espérer un meilleur tirage que ce groupe D, mais, à l’image de leurs homonymes chinois, la Royal n’abandonne jamais !

 

Flamengo eSports

L’équipe brésilienne, porteuse d’innombrables promesses depuis son arrivée dans la ligue, avait pourtant raté par deux fois sa qualification à un évènement international. Défait 2 fois en finale après un BO5 complet, la première fois par Kabum l’été dernier, la seconde par INTZ en Avril, l’équipe a enfin su s’imposer durant une saison, et valide ainsi un ticket mérité pour les play-in des Worlds.

Flamengo est emmené par le légendaire adc brTT. Vétéran de la scène esport, brTT est, à 28 ans, le brésilien le plus connu ayant jamais foulé la scène internationale, et il retrouve enfin la plus grande compétition internationale, pas moins de 4 ans après sa dernière fois !

A ses côtés, le vagabond Shrimp, bien connu outre-Atlantique, est le jungler de Flamengo depuis plus d’un an, et il a majoritairement participé à l’évolution de l’équipe brésilienne.

L’équipe est également composée de Robo, sur la toplane, de Goku au mid, ainsi que de Luci en support.

Avec les récentes performances des équipes brésiliennes en compétition internationale, Flamengo aura fort à faire pour rendre à sa région sa superbe d’antan, dans un groupe qui semble d’ores et déjà très compliqué à négocier. Cependant, rares sont les line-up aussi expérimentées que celle de Flamengo eSports, et il faudra compter sur eux tout au long du groupe !

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here