Ça roule…

500 miles d’Indianapolis : Dixon en pole position

Scott Dixon (Chip Ganassi Racing) a décroché sa quatrième pole position pour les 500 miles d'Indianapolis. Il devance Colton Herta (Andretti Motorsport) et Rinus VeeKay (Ed Carpenter Racing).

Les années passent, les pilotes également, mais Scott Dixon persistent au plus haut niveau. Le Néo-Zélandais de 42 ans, et champion IndyCar en titre, reste un pilote redoutable. Et il le prouve encore en s'emparant de sa quatrième pole position pour les 500 miles d'Indianapolis. Avec une vitesse moyenne de 231.685 mph (vitesse moyenne cumulée sur quatre tours), il devance de justesse Colton Herta (231.655 mph).

La séance du samedi

Les qualifications pour l'Indy 500 se passent en trois phases.

  • La qualification, qui permet de définir la grille de la 10e place à la 30e. Elle se déroule le samedi après-midi
  • Le “Last Chance Qualifying”, qui définit la dernière ligne de la grille (31e, 32e et 33e places). Les trois meilleurs vitesses sont donc conservées, les autres ne participeront pas à l'Indy 500.
  • Et le “Fast Nine Shootout”, qui détermine les neuf premières places de la grille.

Les deux dernières séances ont lieu le dimanche après-midi.

Dixon domine assez nettement cette première séance devant Herta et Kanaan. Mais la surprise vient du bas de classement. En effet Will Power, vainqueur en 2018 de l'Indy 500, n'a pas réussi à se qualifier directement pour l'épreuve. C'est un coup dur pour le pilote Penske, qui semblait manquer de vitesse de pointe. Simon Pagenaud et Sébastien Bourdais ont eux aussi connu une séance difficile. Avec la 26e et la 27e vitesse, les deux Français s'élanceront dans le paquet, avec les risques que cela comporte.

Last Chance Qualifying

Cinq pilotes étaient concernés par cette séance : Sage Karam, Will Power, R.C. Enerson, Simona de Silvestro et Charlie Kimball. Et seuls Karam, Power et de Silvestro se sont qualifiés pour la course, non sans une frayeur pour le pilote Penske qui est venu caresser le mur dans sa première tentative. Simona de Silvestro a réussi, quant à elle, l'exploit de qualifier une équipe dirigée par une femme, une première pour l'Indy 500 !

Fast Nine Shootout : Dixon le plus fort

Dans cette dernière séance, les neuf pilotes les plus rapides s'élancent pour déterminer les trois premières lignes de la grille de départ. Et Dixon a su se montrer le plus fort dans cet exercice. Avec un premier tour de folie, le Néo-Zélandais a su capitaliser son avance et ainsi maintenir un écart suffisant avec Colton Herta. Trois autres vétérans sont présents dans cette qualification : Ed Carpenter, Tony Kanaan et Helio Castroneves. Il faut aussi noter la domination de Chip Ganassi Racing qui place quatre voitures dans le Fast Nine. À l'inverse, Penske n'a pas réussi à en qualifier une seule.

Le classement du Fast Nine – Crédit image : indycar.com

La grille de départ est donc connue et les derniers réglages seront faits cette semaine. Tout est prêt pour la course qui se déroulera ce dimanche, en espérant qu'elle soit palpitante.

Crédit image une : @IndyCar

Dernières publications

En haut