AFC Bournemouth : Il est peut être fini, le temps des cerises en Premier League

0
Ligue 1

Pour sa cinquième année consécutive en Premier League, Bournemouth pouvait ambitionner de haut de tableau. Cependant, la saison s’est avérée beaucoup plus compliquée que prévue. Et si le championnat n’est pas annulé, le pire est à craindre pour les Cherries.

L’effet rétro

Avec un mercato bien négocié dans le sens des départs (départs onéreux de Tyrone Mings et Lys Mousset), le recrutement, lui, reste à désirer sur le terrain. La recrue onéreuse, Arnaut Danjuma, arrivé pour 18M de Bruges, a subi beaucoup de blessures depuis juillet. Il en va de même pour Lloyd Kelly, 10M de Brentford, qui n’a pu jouer qu’un match cette saison. Seuls Philip Billing et Harry Wilson donnent satisfaction.

Pourtant, la saison de Bournemouth commence de la meilleure des manières. Avec trois victoires, un nul et deux défaites, les Cherries s’accrochent à l’Europe. Jamais loin du top 6 durant une grande partie de la phase aller, les hommes d’Eddie Howe vont connaitre une descente aux enfers. Avec cinq défaites de suite de la 12 à la 16ème journée, les Cherries vont dégringoler à la 15ème place du classement. L’équipe essaie de remonter la pente, mais vont continuer à chuter.

Avec seulement une victoire entre la 18 et 23ème journée, et deux buts marqués sur la période, Bournemouth intègre la zone rouge. L’équipe s’en extirpe grâce à deux victoires sur des concurrents directs. Malheureusement, cela sera de courte durée. Avec trois défaites en quatre matchs entre la 26 et 29ème journée, l’équipe retrouve la 18ème place.

Durant toute la saison, Bournemouth montre de gros signes de faiblesse en attaque. Trop dépendante de Callum Wilson et Harry Wilson, l’attaque Cherrie n’a jamais su enclencher la seconde et le paie cher dans les matchs. La défense, bien que performante, n’a su compenser la baisse de régime de leurs compères offensifs.

Le tournant de la saison

Le début de la série de défaites de la 12ème journée. Après cette crise de résultats, le club du Dorset n’a jamais su se remettre correctement sur de bons rails. Problèmes de joueurs ? Problèmes en interne ? Eddie Howe ? Il est impossible de savoir correctement quel est le facteur déterminant de cette descente aux enfers.

Ce que l’arrêt du championnat change

Pour le moment, Bournemouth se dirige tout droit vers le Championship. Avec un classement arrêté à la 28ème journée, les Cherries venaient d’arriver dans le trio du bas. La seule manière de pouvoir rester une saison de plus en Premier League serait une saison blanche ou l’annonce d’aucune descente.

Les tops/flops

Top : Callum Wilson

Encore et toujours, l’international anglais continue de briller. Rayon de soleil dans le désastre de la seconde partie de saison, l’avant-centre a réalisé un départ canon, qui s’est un peu essoufflé pendant une dizaine de matchs. Cependant, il revenait de la meilleure des manières depuis quelques rencontres. A lui seul, il représente 28% des buts inscrits cette saison par Bournemouth en championnat. Une bonne publicité pour peut être changer d’air en fin de saison.

Flop : Ryan Fraser

Une saison très compliquée pour l’international écossais. L’ailier de poche, qui sort d’une excellente saison 2018/2019, a été beaucoup plus transparent cette année. Avec un but et quatre passes en trente-deux matchs, Ryan Fraser connait un exercice 2019/2020 en demi-teinte. En fin de contrat cette saison, il n’a pas gagné de points pour sa prolongation…

Perspectives d’avenir

Pour le moment, il est compliqué de se projeter dans l’avenir pour les Cherries. Les hommes d’Eddie Howe sont accrochés à une décision de la FA sur leur sort. Il est donc plus judicieux d’attendre le dénouement avant de planifier la prochaine saison. Un retard à prendre, mais qui sera plus rentable sur la durée.

C’est fini pour le bilan des Cherries. Rendez-vous demain pour parler du club fanion de Football Manager, Watford.

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here