Coupe du Monde

Antholz – Individuel (F) : Première victoire pour Lisa Theresa Hauser

Aujourd’hui, le premier individuel de la saison était au programme pour la première course de la semaine à Antholz. Et sur cet individuel féminin, l’Autrichienne Lisa Theresa Hauser a décroché le premier succès de sa carrière. Grâce à un sans-faute, l’Ukrainienne Yuliia Dzhima a pris la deuxième place, juste devant la Française Anaïs Chevalier-Bouchet.

 

Les Norvégiennes en difficulté

Parmi les premiers noms à s’élancer, Marte Oslbu Roeiseland est la huitième biathlète sur la ligne de départ. En tête du classement général, la Norvégienne comptait 19 points d’avance sur sa compatriote, Tiril Eckhoff, avant cette course. Sur son premier tir, Marte Olsbu Roeiseland réussit le sans-faute, avant d’être rapidement imitée par sa compatriote Ingrid Tandrevold. Troisième Norvégienne à s’élancer aujourd’hui, Tiril Eckhoff n’a pas la même réussite, avec une erreur et donc une minute de pénalité. Même punition quelques secondes plus tard pour l’Allemande Denise Herrmann, ainsi que pour la première Française au départ, Chloé Chevalier.

Si le premier tir couché s’est déroulé sans accroc, c’est sur le premier tir debout que Marte Olsbu Roeiseland part à la faute. En effet, en plus d’un tir très lent, la Norvégienne écope de deux minutes de pénalité. Derrière, toujours pas d’erreur pour Ingrid Tandrevold, qui reste bien placée. Quelques secondes plus tard, Tiril Eckhoff manque deux cibles supplémentaires et ne parvient donc pas à profiter des erreurs de Roeiseland. Pendant ce temps, Anaïs Chevalier-Bouchet est la première Française à faire le plein sur le tir couché. Dorothea Wierer, championne du monde en titre de la spécialité, arrive aussi sur le pas de tir mais doit se contenter d’un 4/5. Pire, la Suédoise Hanna Öberg, adepte de ce format de l’individuel, commet deux erreurs et est donc rapidement hors du coup.

 

La victoire pour Lisa Theresa Hauser

La Norvégienne Marte Olsbu Roeiseland se présente cette fois pour son deuxième tir couché. Mais elle part de nouveau à la faute, et dit adieu à ses espoirs de victoire. Dans le même temps, la Française Justine Braisaz-Bouchet réussit le sans-faute pour son premier tir. Ingrid Tandrevold fait de même sur son deuxième tir couché. Parmi les autres biathlètes qui ne flanchent pas derrière la carabine, Anaïs Chevalier-Bouchet et Lisa Theresa Hauser sont à 10/10 après deux tirs. Au même stade de la course, Dorothea Wierer se montre très efficace et reste toujours en embuscade, avec un 9/10.

Sur le troisième tir, Justine Braisaz-Bouchet réussit le sans-faute. Quelques instants plus tard, Anaïs Chevalier-Bouchet fait de même. Les deux Françaises restent donc très bien placées et profitent dans le même temps d’une erreur de l’Autrichienne Lisa Theresa Hauser. De son côté, la Norvégienne Ingrid Tandrevold, irréprochable jusqu’ici, craque complètement et manque ses trois dernières cibles. Dorothea Wierer, elle, fait de nouveau le plein pour son troisième passage sur le pas de tir.

Pour son dernier tir dans cette course, la Française Anaïs Chevalier-Bouchet commet une petite erreur. Malgré cela, elle parvient à accrocher le podium, avec une belle troisième place. Celle qui profite de l’erreur française n’est autre que Lisa Theresa Hauser. Plus rapide sur les skis, l’Autrichienne va s’imposer pour la première fois de sa carrière. En effet, ni Dorothea Wierer, ni Justine Braisaz-Bouchet, ne vont l’empêcher de décrocher ce succès. Si l’Italienne commet une petite faute, la Française, pourtant solide jusqu’ici, craque totalement et ne blanchit qu’une seule cible. De son côté, l’Ukrainienne Yuliia Dzhima, seule biathlète à avoir réussi le 20/20, prend la deuxième place de cet individuel.

 

Lisa Theresa Hauser décroche donc la première victoire de sa carrière sur cet individuel à Antholz. Côté Français, si Anaïs Chevalier-Bouchet monte sur le podium après une belle course, les autres tricolores n’ont pas la même réussite. Anaïs Bescond et Caroline Colombo, toutes les deux à 18/20, terminent respectivement 19e et 22e. Justine Braisaz-Bouchet, avec un 16/20, se classe 43e. Enfin, Julian Simon échoue à la 62e place (13/20), tandis que Chloé Chevalier est 64e (15/20).

 

Crédits photo : Kevin Voigt

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire