Basketball

Bilan NBA 2019-2020 : Charlotte Hornets, les Frelons ont perdu leurs dards

Si la NBA va reprendre ses droits le 30 juillet, seulement vingt-deux équipes sur les trente qui constituent la Ligue rejoueront des matchs à Orlando. Ainsi, pour huit franchises, la saison est d’ores et déjà terminée, et il est l’heure d’en tirer le bilan. Aujourd’hui, retour sur la saison des Charlotte Hornets, une franchise qui a eu pour temps fort cette saison la sortie d’un documentaire sur son propriétaire. 

La transition est entamée

Une bonne draft et un gros départ

Hormis la sortie de The Last Dance, le gros évènement de l’année à Charlotte est évidemment le départ de son meilleur joueur à l’été. Agent libre, Kemba Walker a donc décidé de rejoindre Boston et ses grandes ambitions. Orpheline de son joueur star, la franchise a donc (encore) dû lancer une (nouvelle) reconstruction cet été.

Avec son choix 12 à la draft, la franchise ne partait pas dans les meilleures conditions pour se reconstruire. Toutefois, PJ Washington fut sans aucun doute un excellent choix. Avec 12 points et 6 rebonds de moyenne, le jeune intérieur a déjà montré qu’on pouvait compter sur lui en Caroline du Nord. Impressionnant dès ses débuts, il est l’un des bons coups de cette draft en dehors du top 10.

Une intégration réussie pour la recrue ‘star’

Arrivé en tant qu’agent libre de Boston, Terry Rozier III était la recrue majeure de l’équipe. Il était aussi la source de nombreux débats sur son contrat et son salaire. En effet, avec un contrat qui s’élève à 56,7 millions sur 3 saisons, il représente un énorme investissement pour la franchise. On pouvait d’autant plus comprendre ces doutes quand on sait que Rozier n’avait jamais été titulaire sur le long terme lors d’une saison NBA. Toutefois, ces doutes ont rapidement été levés par l’intéressé et ses performances. Avec 18 points et 4 passes de moyenne cette saison, il a montré qu’il a bien la trempe d’un titulaire. Désormais installé à côté de l’autre star de l’équipe, Devonte’ Graham, il aura tout le loisir de montrer que Charlotte ne s’est pas trompé et de continuer sa progression. la saison prochaine.

Un bilan famélique mais un jeu parfois féérique

Au vu de l’effectif à la disposition de James Borrego, personne ne mettait les Frelons en playoffs en octobre dernier. Pour cela, les attentes des observateurs ont été respectées. Cependant, pour ce qui est du niveau de jeu proposé par l’équipe, on peut clairement dire qu’il est assez satisfaisant sur la globalité de la saison.

Les trophées de la Rédac : 

Le MVP : l’explosion de Devonte’ Graham

Promis au mieux à un rôle en sortie de banc au début de saison, le meneur a explosé toutes les attentes cette saison. Propulsé titulaire indéboulonnable grâce à ses performances, Graham a proposé des stats de grande qualité. Tournant en 18/7 de moyenne, il s’est affirmé comme un meneur largement au niveau des titulaires en NBA.

La saucisse : l’utlisation de Nico Batum 

Nicolas Batum n’a jamais été un scoreur né, c’est un fait et ce n’est un secret secret pour personne. En revanche, personne ne peut nier l’utilité d’un joueur comme lui sur le terrain. Polyvalent à l’extrême, le Frenchy fluidifie parfaitement le jeu de son équipe. Depuis son aile, il est un créateur plus qu’utile surtout quand votre meneur est doublé. Voir le français être raillé pour sa production semble donc légèrement incongru. Nous voilà justement au problème : l’utilisation qui a été faite en début de saison de Batum ne semblait pas réellement en adéquation avec le joueur qu’il est. Désormais sorti de la rotation de Borrego, le français a vécu une saison compliquée même si ce n’est pas forcément de son fait.

 

Le +/-

Le + : La progression des jeunes

Le – : La grille de salaire

Et la saison prochaine ? 

L’avis de la rédac

Un point fondamental pour les Hornets sera de bien drafter. Certes, c’est une évidence, mais quand on voit la classe qui arrive, cela ne sera surement pas aisé. Si l’on fait l’inventaire des besoins de l’équipe, un pivot ou un poste 3/4 seraient les bienvenus. En pivot, on pense bien sûr à James Wiseman qui devrait être l’un des 7-8 premiers choix et qui pourrait bien s’intégrer en Caroline du Nord. Du coté des ailes, le choix serait plus complexe puisque si Avidja semble prometteur, son profil ne semble cependant pas idéal. Le choix le plus logique serait donc Wiseman qui pourrait être associé à Washington sous le cercle.

Pour la suite de la saison, la place devrait logiquement être donné aux jeunes. James Borrego semble d’ailleurs l’avoir parfaitement intégré vu le temps de jeu famélique donné aux ‘anciens’ comme Nicolas Batum. Avec les départs de Byombo notamment, rares seront les joueurs de plus de 30 ans à Charlotte.

L’avis d’un fan

Les jeunes ont confirmé les attentes placées en eux, surtout Devonte’ Graham qui a pris feu pendant 1 mois au cœur de l’automne et qui a claqué des matchs à 40 points. Bonne intégration également  de la part de Terry Rozier, qui a su s’adapter à l’éclosion de Graham. Ce backcourt semble très complémentaire même si ces deux joueurs sont assez irréguliers. S’ils passent à côté, impossible de gagner un match. En trouvant de la régularité et avec de l’expérience, cela peut donner de belles choses, même s’il manque clairement un leader capable de gérer les temps forts et les temps faibles des matchs.

Pour la saison prochaine, il faudra avoir de l’ambition et aller titiller les équipes qui lutteront pour les playoffs. Cela ne sera pas simple mais c’est jouable si en ajoutant un ou deux joueurs d’expérience.

crédit photo : theatlhetic.com (1) (2)

Et Merci à Valentin pour son avis sur les frelons.



Sport en directMercato Football Ligue 1
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

To Top
id id, massa mattis mattis commodo consectetur Phasellus