Basketball

Bilans NBA 2019-2020 : Milwaukee Bucks, un gros pavé dans la mare

Milwaukee Bucks

Après une longue coupure puis un retour dans la bulle à Orlando qui a couronné les Lakers de Los Angeles, la saison NBA est désormais officiellement terminée. L’heure des bilans est ainsi arrivée, et We Sport revient ainsi avec vous sur la saison des vingt-deux équipes présentes dans la bulle, après avoir déjà effectué celui des huit franchises absentes. Aujourd’hui zoom sur les Milwaukee Bucks.

Dominer n’est pas gagner

La carte de la stabilité

Meilleur bilan de la ligue en 2018/2019, les Bucks ont décidé de se focaliser sur les prolongations et les petites retouches avant d’entamer l’exercice suivant. Du côté des nouveaux contrats, Milwaukee a conservé Khris Middleton pour cinq années supplémentaires, ainsi que Brook Lopez pour quatre nouvelles saisons et George Hill pour trois ans. La franchise n’a en revanche pas pu conserver Malcolm Brogdon (sign and trade), lui ayant préféré Eric Bledose, déjà prolongé au mois de mars. La franchise a également laissé partir Pau Gasol et Tony Snell.

Par ailleurs, quelques joueurs sont venus compléter l’effectif de la franchise du Wisconsin. Ainsi, Dragan Bender est venu renforcer le secteur intérieur, tandis que Kyle Korver et Wesley Matthews aveint pour mission d’apporter du shoot à leur nouvelle équipe. Cet intersaison fut également placé sous le signe de la famille, avec les signatures de Robin Lopez, jumeau de Brook, et de Thanasis Antetokounmpo, frère de Giannis, venus épauler un membre de leur famille dans la quête du titre.

Une domination sans partage

Sans trop de surprise, les Bucks ont dominé outrageusement la Conférence Est cette saison. Milwaukee dû attendre le 21 novembre pour s’installer à la première place et ne quitta plus cette position jusqu’à la fin de la saison. Jamais les Bucks ne furent réellement mis en difficulté, ne perdant jamais plus de deux matchs dans le même mois. Les joueurs de Mike Budenholzer, élu coach de l’année par ses pairs, ne perdirent même que trois rencontres à domicile sur l’ensemble de la saison !

Statistiquement, c’est encore plus impressionnant. Meilleur attaque, meilleur defensive rating, 1er à la Pace, Milwaukee était intraitable dans tous les secteurs du jeu. Emmenés par un Giannis Antetokounmpo qui décrochera son second trophée de MVP consécutif ainsi que celui de Défenseur de l’année, mais aussi par un Khris Middleton encore All-Star, Milwaukee était tout simplement injouable. On notera toutefois une baisse de régime au mois de mars, avec quatre défaites en six matchs dont trois consécutives juste avant le Hiatus. Rien d’inquiétant, mais un mauvais présage quelques mois avant la bulle.

Désillusion floridienne

Ultras favoris à l’Est et largement devants, les Bucks auraient dû profiter des seeding games pour s’acclimater à ce nouvel environnement et préparer au mieux des playoffs où ils se devaient de performer. Cependant, ces matchs de préparation vont avoir l’effet inverse. Milwaukee n’est pas au point, manque de repères et laissent filer des matchs plus qu’à leur portée. Pire, les joueurs montrent des signes d’énervement, à l’image d’un Giannis Antetokounmpo exclu face aux Wizards après un accrochage avec Davis Bertans. Pas de quoi les faire chuter de leur piédestal, mais suffisamment pour installer le doute.

En playoffs, les Bucks, premiers de leur conférence, furent d’abord opposés au local de l’étape, le Magic d’Orlando. Si Milwaukee se qualifia logiquement au tour suivant, la franchise lâcha tout de même le premier match, symbole d’une bulle pas forcément réussi. Milwaukee doit défendre son statut face à un sérieux outsider au tour suivant, le Heat, mais Miami va réussir à porter le coup de grâce. Les floridiens vont rapidement mener 3-0 dans la série, avant d’opérer un gentleman sweep sur le favori de la conférence. Milwaukee échoue pour la deuxième année consécutive à rejoindre les Finales NBA, sortant encore plus tôt que la saison dernière.

Le MVP de la Rédac’ : Giannis Antetokounmpo

Double MVP en titre et Défenseur de l’année, Giannis Antetokounmpo est aujourd’hui le joueur le plus impressionnant de la ligue. Cette saison encore il a éclaboussé la ligue de son talent et a grandement contribué au succès de sa franchise, terminant meilleur scoreur, meilleur passeur et meilleur rebondeur de sa franchise. Si les Bucks ont encore loupé le coche pour le titre, ils ne pourront pas dire que le Greak Freak n’a pas tout tenté.

La Saucisse de la Rédac’ : Giannis Antetokounmpo

Et si c’était lui le problème de Milwaukee ? Avec un style de jeu reposant en grande partie sur ses performances, les Bucks sont aujourd’hui totalement Giannis-dépendants. Le Grec fait tout dans cette équipe théoriquement construite pour l’aider, mais semble en réalité bien esseulé. De là à dire que Milwaukee doit se séparer de sa star il y a un énorme pas que nous ne franchirons pas, mais force est de constater qu’il faudrait peut-être repenser le rôle du MVP en titre dans cette franchise.

Le +/-

Le + : Une Conférence Est écrasée

Le – : Des playoffs manqués

Et la saison prochaine ?

Les besoins à combler

Si Milwaukee a très peu de marge de manœuvre avec sa masse salariale, le Front Office semble décidé à attirer une nouvelle star aux côtés de Giannis Antetokounmpo. L’idéal serait de former un Big Three avec Khris Middleton, mais il est difficile de voir une franchise accepter de lâcher un de ses joueurs clés à Milwaukee qui n’a finalement que très peu d’assets pour monter un transfert.

Avec cette quête d’une troisième star, Milwaukee cherchera donc à renforcer un poste autre que ceux d’ailiers, déjà occupés par le duo Middleton/Antetokounmpo. Le recrutement devrait s’axer autour d’un guard, notamment si Eric Bledose venait à être inclus dans un échange. Les Bucks pourraient également chercher à recruter un shooteur pour pallier le départ de Kyle Korver, pourquoi pas via la Draft où la franchise du Wisconsin possède le 24e choix.

L’avis de la Rédac’

Tant que Giannis Antetokounmpo sera à Milwaukee, la franchise devrait dominer la Conférence Est. La franchise sait comment gérer une saison régulière et pourrait encore une fois aborder la postseason en tant que tête de série n°1, mais les playoffs seront le véritable juge de paix de cette équipe. Une nouvelle contre-performance ferait fortement grincer des dents la star grecque de l’effectif, qui sera agent-libre en 2021. Gagner ou risquer de perdre sa superstar, tel est le dilemme qui se pose à Milwaukee.

Dans le sport, on dit souvent que dominer n’est pas gagner. Espérons pour les Bucks que, contrairement à cette année, ils ne se plieront pas à cette idée la saison prochaine.

Dominateurs en saison régulière, les Bucks ont encore échoués en playoffs. La franchise semble en quête d’une troisième superstar pour mieux aider Giannis Antetokounmpo, qui pourrait finir par s’impatienter si Milwaukee continuait à contre-performer dans les matchs qui comptent.

À suivre : Le Bilan des Denver Nuggets



Sport en directMercato Football Ligue 1
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
felis tristique lectus tempus elit. eget elementum Praesent