[Ciuff !] LegaBasket Serie A – 1° et 2° giornate, les cadors déjà devants

0
(Crédits : Marco Brondi/CIAMILLO-CASTORIA)
Ligue 1

La fin du mois de Septembre et le début du mois d’Octobre ont marqué le retour du championnat italien de basketball, la LegaBasket Serie A. Retour sur les deux premières journées de championnat, avec certaines tendances qui se dégagent déjà, notamment au niveau des favoris.

Milan et la Virtus déjà rôdés

Parmi les plus grosses écuries du championnat italien et équipes les plus titrés de l’histoire, l’Olimpia Milano et la Virtus Bologna n’ont pas manqué leur départ. Opposé à Reggio Emilia pour lancer sa saison, Milan n’a pas tremblé et s’est imposé assez tranquillement, faisant la différence en deuxième période. Non contents de ce succès, les joueurs d’Ettore Messina ont ensuite étrillé Trévise en l’emportant de plus de quarante points, leur plus gros succès à l’échelle nationale depuis 2015. Zach LeDay, arrivé cet été en provenance du Zalgiris Kaunas, a grandement contribué à ce succès (22pts, 12 rbd), obtenant une évaluation de 36. Déjà en rythme, l’Olimpia Milano s’empare logiquement de la tête du championnat après deux journées.

De son côté, la Virtus Bologna a elle aussi contrôlé ses rencontres pour rester invaincu après deux journées. Grâce à son maître à jouer Milos Teodosic, Bologne s’est facilement défait de Cantù lors de la première journée, avant de battre dans la douleur la Germani Brescia. Forts des 24 pts de l’ancien pensionnaire de Jeep Elite Kenny Cherry, les brescians ont résisté tout le match mais échouèrent à un petit point de la Virtus, encore guidée par l’éternel Teodosic (19 pts).

Venise, Trieste et Varese invaincus

Aux côtés de ce monstre à deux têtes, trois autres équipes ont réussi à remporter leurs deux premiers matchs de la saison. Officiellement championne en titre*, la Reyer Venezia n’a pas tremblé en ce début d’exercice 2020/2021. Tombeurs de Brindisi puis de Crémone, les joueurs de la cité des Doges ont parfaitement lancer leur saison.

Plus étonnamment, Varese et Trieste ont également débuté l’année par deux succès. Vainqueurs après prolongations face à Brescia, l’Openjobmetis a ensuite fait pleuvoir les tirs primés face au Fortitudo Bologna pour sécuriser une deuxième victoire et réaliser son meilleur début de saison depuis 2014/2015. Mal en point l’an dernier, Trieste a pour sa part passé plus de cent points à Crémone avant d’aller chercher un succès dans la douleur face à Sassari. De bon augure avant un déplacement périlleux au Mediolanum Forum de l’Olimpia Milano la semaine prochaine.

*La saison précédente étant considérée comme une saison blanche, le champion en titre est donc le vainqueur de l’année précédente, à savoir la Reyer Venezia.

Des européens pas vraiment à la fête

Début de saison plus que moyen pour la plupart des clubs engagés dans des compétitions européennes. Si parmi les équipes engagées en Eurocup la Reyer Venezia et la Virtus Bologna sont invaincues, c’est l’inverse pour la Germani Brescia et la Dolomiti Energia Trento. Si le début de saison est cruel pour Brescia, battu comme indiqué auparavant en prolongations par Varese puis d’un petit point par la Virtus, c’est légèrement moins bien du côté de Trento. Jamais en mesure de prendre le match à leur compte face à Trévise puis Reggio Emilia, les hommes du Trentin se retrouvent pour l’instant treizième au classement, juste derrière Brescia.

Bilan plus contrasté pour les équipes engagées en BCL. Tous deux à une victoire et une défaite mais avec une différence de points positives, le Dinamo Sassari et Brindisi sont plutôt bien partis. En mesure de battre des équipes théoriquement inférieures (Pesaro et Virtus Roma), elles se sont toutefois fait surprendre par une équipe de haut de tableau (Reyer Venezia) et une équipe surprise (Trieste). Le constat est bien plus mauvais en revanche pour la Fortitudo Bologna, battue par Rome puis noyée sous les tirs longue distance par Varese.

Cremone manque son départ, Pistoia déjà en bas

Deuxième de saison régulière il y a deux ans et dans la course pour les playoffs avant la coupure l’an dernier, la Vanoli Cremona a complètement manqué son départ. Avec deux défaites en deux journées dont un carton (-25) encaissé face à Trieste en ouverture, le club se retrouve dernier à la faveur d’une mauvaise différence de points (-42). Juste devant eux, on retrouve la lanterne rouge de la dernière saison, Pesaro. Défaits dix-neuf fois sur les vingt matchs de l’exercice précédent, les joueurs de Jasmin Repesa partent malheureusement sur les mêmes bases.

À noter par ailleurs que la Virtus Roma, pire équipe lors de la SuperCoppa Italia, ainsi que Cantù, Reggio Emilia et Treviso sont tout trois à une victoire et une défaite et occupe le milieu du classement.

Les résultats complets

1° Giornata

LegaBasket Serie A
(Crédits : LegaBasket)

2° Giornata

LegaBasket Serie A
(Crédits : LegaBasket)

Le classement

Rendez-vous le week-end prochain pour la troisième journée de première division italienne, qui sera marquée par un duel d’invaincus entre Milan et Trieste.

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here