Coupe du Monde féminine. Groupe F : Chili – Suède (0-2) : Au bout du suspens !

Dans un match dominé par la peur de prendre un but, et le manque d’efficacité, ce sont finalement les Suédoises qui se sont imposées. Il aura fallu attendre la toute fin de match pour voir les Blagut prendre l’avantage. Alors que le match a été interrompu par la pluie, les 15000 supporters restés pour l’occasion auront pu voir des buts. Mais que ce fut dur !

Une domination stérile, puis la délivrance

Une première mi-temps très brouillonne

Tout au long de la première mi-temps, on a assisté à une nette domination des joueuses Nordiques, sans concrétiser pour autant. En même temps, les Chiliennes ont joué crânement leur chance, avec de la bravoure. Un peu trop courtes physiquement, il était clair qu’elles allaient souffrir avec le temps. Alors elles ont compensé avec un bloc très bas, des ballons renvoyés très loin dans le camp adverse… Adeptes de la contre-attaque, elles n’ont malgré tout pas réussi à mettre en péril la très bonne charnière centrale suédoise.

Ces dernières auront tardé à prouver qu’elles étaient la 9è nation mondiale de football. Peu inspirées, très maladroites sur leurs occasions, il a fallu attendre longtemps avant de les voir jouer vraiment. Concrètement, une mi-temps, voire une mi-temps et demi. On ne sait ce que leur coach leur a dit pendant l’interruption en raison des intempéries, mais une chose est sûre, il a dû les réveiller. Et c’est notamment grâce à son coaching que les Blagut ont pu terrasser de valeureuses Chiliennes.

Coaching gagnant en deuxième mi-temps

En effet, l’entrée de Janogy a été salvatrice. À l’origine du premier but (Asslani, 83è), elle marquera le deuxième but suédois dans les arrêts de jeu de la deuxième mi-temps. Suite à un très bon slalom à l’entrée de la surface, effaçant pas moins de 3 joueuses Sud-Américaines, elle crucifiera la gardienne de la Roja Feminina, d’une frappe bien placée. Longtemps, Endler aura repoussé l’échéance. Notamment par une parade exceptionnelle, sur sa ligne, à la 23è minute de jeu. En vain, la gardienne du PSG s’inclinant sur deux frappes où elle n’y peut pas grand chose. Finalement, la balance aura pesé en leur défaveur en 10 minutes à peine.

Dans un match gâché en partie par la pluie, et les approximations de part et d’autre du terrain, la Suède aura peinée à l’emporter. Il faudra en montrer beaucoup plus face aux USA pour espérer accrocher la première place du Groupe F. Pour les Chiliennes, il ne faudra pas en encaisser trop face à la meilleure nation mondiale.

A propos de l'auteur

Si un jour on m'avait dit que je deviendrais journaliste F1 ... Fan d'athlètes espagnols en tout genre, mais surtout d'un en particulier. Considéré comme un footix par mes pairs, je supporte fièrement l'Olympique Lyonnais. Considéré comme un basketix par mes pairs, je supporte fièrement GSW.

Poster un commentaire

Aenean nec odio adipiscing felis eleifend facilisis dapibus id velit,