Compétitions internationales

Coupe du monde. Groupe A : ce qui attend les Bleues

La France s’est imposée hier de la plus belle des manières (4-0) face à une Corée inexistante, dans un Parc des Princes rempli pour le match d’ouverture de la Coupe du monde. Ce soir, les autres équipes du groupe A s’affrontent, de quoi observer ce qui attend les Bleues.

La Norvège et le Nigeria se rencontrent ce soir à Reims (21h), avant de se frotter tour à tour l’équipe de France. Les Norvégiennes seront les prochaines adversaires des Bleues, dans un match qui se jouera à Nice, mercredi 12 juin (21h). Cette équipe qui n’a jamais raté une Coupe du monde ne fait désormais plus figure de favorite et ne devrait pas inquiéter les femmes de Corinne Diacre.

A lire >>> France – Corée du Sud : les notes du match

Douzièmes au classement Fifa, soit deux places devant la Corée inexistante contre les Tricolores, les joueuses du sélectionneur Sjögren peuvent prétendre à une place de deuxièmes du groupe. Si les Asiatiques ne pouvaient véritablement compter sur une joueuse, le groupe norvégien est quant à lui plus étoffé. D’abord avec la défense centrale de Chelsea,  demi-finaliste de la Ligue des championnes : Maria Thorisdottir et Maren Mjelde. Elle s’appuiera aussi sur le métronome Caroline Graham Hensen qui après cinq saisons à Wolfsburg, ponctuées de trois titres de championne et deux finales européennes, sera transférée au Barça à l’inter-saison. Ses vingt-cinq transmissions délivrées cette saison ont inévitablement conduit cette numéro 10 à être sacrée meilleure passeuse d’Allemagne lors de la saison écoulée.

Exister derrière les Bleues

Particularité évidente de la Norvège, elle s’est déplacée en France sans les sœurs Hegerberg (Ada joue à Lyon, Andrine à Paris, qui devrait trouver un autre club cet été), toutes deux ayant refusé la sélection. Depuis l’Euro 2017 raté, la Ballon d’Or n’a plus porté les couleurs de son pays, estimant que le fonctionnement trop amateur de sa sélection lui faisait perdre son niveau. Depuis l’égalité salariale mise en place et la nomination d’une nouvelle Directrice technique nationale (DTN), la Lyonnaise n’a pas souhaité faire son retour. Elle suivra tout de même cette compétition, mais en tant que consultante pour France Football, et intervenante dans Le Mag, l’émission quotidienne de la Une.

L’adversaire du soir des Norvégiennes se verrait bien bon troisième du groupe, les quatre meilleurs se qualifiant pour les huitièmes ; bataillant donc avec la Corée pour cette place. Avec onze CAN remportées, dont les quatre dernières, les joueuses du Suédois Thomas Dennerby – à la tête de la Suède pendant sept ans et jusqu’en 2012-  constituent véritablement la seule chance pour l’Afrique d’exister sur la scène internationale. Présentes à toutes les éditions, soit depuis 1991, les Super Falcons ne se sont hissées en quarts qu’en 1999. L’attaquante barcelonaise Asisat Oshoala, auteure du seul but contre l’OL en finale de la Ligue des championnes (4-1) et élue trois fois Ballon d’Or africain, sera pour elles un point d’appui essentiel.

Si la France semble s’avance en tant que favorite de ce groupe, elle ne négligera certainement pas ses adversaires qui batailleront entre eux, pour engranger le plus de points possibles.

 

 

 



Sport en directMercato Football Ligue 1
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
leo. ut porta. fringilla Praesent dolor. Donec efficitur. accumsan libero Lorem