Cyclisme

E3 Saxo Bank Classic : Kasper Asgreen vainqueur en solitaire

Kasper Asgreen

A l’issue d’une course très mouvementée, Kasper Asgreen s’impose en solitaire. En partant seul à cinq kilomètres de l’arrivée, le Danois a piégé les autres favoris pour l’emporter. Belle course du Français Florian Sénéchal (Deceuninck-Quick Step), qui prend la deuxième place, tandis que le Néerlandais Mathieu van der Poel (Alpecin-Fenix) complète le podium.

 

En début de journée, douze coureurs parviennent à s’échapper du peloton. Parmi eux, on retrouve le vainqueur de l’édition 2018, Niki Terpstra (Total-Direct Energie), André Greipel (Israël Start-Up Nation), Lluis Mas et Johan Jacobs (Movistar), Rasmus Tiller (Uno-X Pro), Jelle Wallays (Cofidis), et le Français Alexys Brunel (Groupama-FDJ). Mais les choses sérieuses commencent réellement lorsque l’on rentre dans les cent derniers kilomètres de course. Victor Campenaerts (Qhubeka Assos) lance une attaque dans le Knokteberg. Dries De Bondt (Alpecin-Fénix), Damien Touzé (AG2R-Citroën) et Anthony Turgis (Total-Direct Energie) suivent le mouvement. Après ces premières agitations, Quinn Simmons (Trek-Segafredo) passe à l’offensive dans le Kortekeer.

 

Deceuninck-Quick Step tout en maîtrise

Puis, l’équipe Deceuninck-Quick Step prend les commandes dans le Taaienberg. Kasper Asgreen, Zdeněk Štybar et Bert Van Leberghe font exploser le peloton. Wout Van Aert (Jumbo-Visma) et Mathieu van der Poel (Alpecin-Fenix) restent bien placés. En revanche, l’ancien champion du monde Mads Pedersen (Trek-Segafredo) est distancé, tout comme Anthony Turgis et Stefan Küng (Groupama-FDJ). L’équipe AG2R-Citroën de Greg Van Avermaet et Oliver Naesen est également piégée. Victime d’un problème mécanique, Wout Van Aert est contraint de s’arrêter et retombe dans ce groupe de piégés.

Dans le Boigneberg, Zdeněk Štybar impose le tempo, avec Niki Terpstra dans sa roue. Le groupe de poursuivants, où figure Wout Van Aert, est alors pointé à une vingtaine de secondes. Au moment où certains coureurs parviennent à faire la jonction, Mathieu van der Poel place une attaque. Mais dans l'Eikenberg, c'est Kasper Asgreen qui se montre le plus tranchant et part seul en tête. Derrière, certains coureurs du second groupe reviennent aux avant-postes. Parmi ces hommes, on retrouve Oliver Naesen, Stefan Küng et Sep Vanmarcke (Israël Start-Up Nation). Ce groupe de poursuivants se trouve à dix-huit secondes de l’homme de tête.

 

Sacré numéro d'Asgreen

A cinquante kilomètres de l'arrivée, Kasper Asgreen est toujours seul en tête. Il possède trente-cinq secondes d’avance sur le groupe de poursuivants, et cinquante secondes sur un autre où figurent Mathieu van der Poel et Wout Van Aert. Ce dernier décide d'ailleurs de passer à l’attaque dans le Paterberg. Seuls Zdeněk Štybar, Greg Van Avermaet et Mathieu Van der Poel semblent en mesure de suivre le coureur de la Jumbo-Visma. Le quatuor se détache et se rapproche du groupe de contre, qui plafonne à vingt secondes de Kasper Asgreen.

Puis, les deux groupes de contre se rejoignent. Kasper Asgreen possède toujours quinze secondes d'avance sur ses poursuivants, qui ne sont autres que Greg Van Avermaet, Oliver Naesen, Mathieu van der Poel, Wout Van Aert, Gianni Vermeersch, Anthony Turgis, Marco Haller, Markus Hoelgaard, Zdeněk Štybar et Florian Sénéchal. Après une belle poursuite, le duo Dylan Van Baarle (Ineos-Grenadiers) – Yves Lampaert (Deceuninck-Quick Step) fait la jonction avec ce groupe de poursuivants, qui se rapproche peu à peu d'Asgreen.

Mathieu van der Poel semble être dans un grand jour. Alors que Wout Van Aert place une attaque dans le Tiegemberg, il explose suite au contre du Néerlandais. Van Baarle, Štybar, Sénéchal, Van Avermaet et Naesen s'accrochent pour rester au contact de van der Poel, tandis qu’Anthony Turgis est lâché. A douze kilomètres de l’arrivée, Kasper Asgreen est finalement repris pas ses six poursuivants. Mais le Danois n’abdique pas, et retente sa chance dans les derniers kilomètres. Il résiste finalement à Mathieu van der Poel et voit ses efforts récompensés.

 

Kasper Asgreen s’impose en solitaire à Harelbeke et va chercher sa deuxième victoire en World Tour, après un succès sur le Tour de Californie en 2019. Deuxième, Florian Sénéchal devient le premier Français à monter sur le podium de l'E3 Saxo Bank Classic.

 

Crédits photo : Getty Images

Dernières publications

En haut