Ça roule…

FE : Vergne gagne Berlin acte IV, Da Costa est sacré champion !

Pour cette 9e manche de Formule E, la 4e sur le circuit de Berlin-Tempelhof, Verge a enfin triomphé avec DS Techeetah. Le triomphe est d’ailleurs total pour l’écurie franco-chinoise, qui a vu le coéquipier du Français sacré. Après deux années de triomphe pour Vergne, c’est son compère Antonio Felix Da Costa qui est cette année titré champion du monde de Formule E. 

Vergne s’est bien relevé

Complètement hors du coup lors des deux premières manches à Berlin – Tempelhof, le double champion du monde en titre s’est bien relevé. Hier, Vergne est enfin remonté sur le podium, sur la troisième marche du podium, juste devant Da Costa. Le Portugais finissant donc 4e, tandis que Vandoorne, alors son plus proche concurrent, ne marquait aucun point. Günther s’adjugeait lui la victoire, et offrait un meilleur visage de sa BMW.

Aujourd’hui, après être une nouvelle fois parti en pole, Vergne n’a pas craqué, contrairement hier. Il a su garder tous ses rivaux derrière lui, pour enfin triompher cette année. Il a donc devancé Da Costa, à qui une seconde place suffisait. Pour sa première année chez DS Techeetah, il empoche donc la couronne mondiale, lui qui a pourtant longtemps subi. 20e en 2017, 15e en 2018, le plus surfeur des pilotes de Formule E réalise enfin une performance majuscule. L’ancien pilote de DTM, aujourd’hui âgé de 28 ans, inscrit la plus belle des lignes à son palmarès.

Buemi complète ce podium de champions du monde, en prenant la troisième place de ce 9e Round à Berlin. Il devance De Vries, un autre champion du monde (de Formule 2), Rowland, et Di Grassi. Pour rappel, le Brésilien avait été sacré en 2017. Il y a donc depuis aujourd’hui un nouveau champion du monde sur ce plateau de Formule E, après Piquet Jr, Buemi, Di Grassi et Vergne.

Le 12 août aura lieu le 10e et avant-dernier Round de la saison, toujours sur le circuit de Berlin – Tempelhof. Si les titres sont déjà attribués, puisque DS Techeetah a également été sacrée, la lutte pour la deuxième place va s’avérer intéressant. Vergne, en net regain de forme, est donc passé dauphin au classement, 11 points devant Günther et Di Grassi. 

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
felis venenatis, sit Praesent dolor. suscipit ante. Praesent sed at felis