Formule E

Formule E : Vergne, roi des gladiateurs à Rome

Époustouflante, c’est sans doute le bon mot pour décrire la victoire de Jean-Éric Vergne pour la première course de l’ePrix de Rome. Les deux Jaguar de Bird et d’Evans complètent le podium. Le poleman, Stoffel Vandoorne, a abandonné après une belle remontée.

Jean-Éric Vergne, vainqueur à Rome ©FIAFormulaE

Un départ ébouriffant

Au départ à Rome, la pluie s’invite et sème un léger vent de panique après que les pilotes se soient placés sur la grille. La piste est grasse et mouillée ce qui déstabilise les concurrents. Parfait exemple de cette détresse avec la tentative de dépassement désespérée de Lotterer sur Vandoorne alors que le drapeau vert venait tout juste d’être agité quelques instants plutôt ; avec comme conclusion à ce divebomb manquant de lucidité : un Allemand dans le mur et un Belge qui tire tout droit. Heureusement pour eux, les deux pilotes repartent. Derrière, Oliver Rowland se retrouve en tête et a la victoire devant lui. Cependant, en raison d’une surconsommation sous période de safety car, le leader de la course est pénalisé d’un drive-through. Ses rêves de victoires s’envolent. Invraisemblable, mais Lucas Di Grassi, quatrième sur la grille, se retrouve en tête grâce aux circonstances de course devant un Jean-Éric Vergne en grande forme. 

Un jeu de stratégie

Alors que les minutes défilent, un peloton se forme et les voitures se suivent dans une procession fonctionnant à l’aspiration. Pour se distinguer, chacun joue avec sa stratégie afin de remonter dans le classement. Et c’est Vergne qui ouvre le bal de l’utilisation de l’attack mode. Les premiers l’utilisent les uns après les autres, se passent et se repassent. À l’issue de cette vague de mode attaque, DiGrassi conserve la tête de justesse devant Vergne et Frijns.

En embuscade derrière, DeVries, Bird, Vandoorne et Evans grappillent place après place pour se disputer un accessit sur le podium. Vergne ayant du mal à dépasser son rival préfère utiliser son second précieux. Il est imité par le reste du peloton puis par le leader qui pilote légèrement à contre courant. Finalement Vergne sort premier devant son rival direct.

Un final rocambolesque

Les hommes en forme dans cette course sont les deux pilotes du Team Jaguar. Sam Bird et Mitch Evans multiplient les dépassements et se retrouvent troisième et quatrième. Quelques instants plus tard, coup de tonnerre ! Alors que DiGrassi était repassé premier, il ralentit soudainement. Vandoorne s’écarte pour l’éviter, perd le contrôle et provoque également l’abandon de son coéquipier Nick De Vries. Deux Jaguar sur le podium et deux Mercedes à l’arrêt en un instant. La safety car est déployée et la course se conclut au ralenti et en procession. 

Première Marseillaise de l’année en Formule E pour l’expérimenté Jean-Éric Vergne. Bird et Evans concluent une bonne stratégie de Jaguar. Le Néo-Zélandais s’adjuge même le meilleur tour en course. Au classement Sam Bird est le nouveau leader. Rendez-vous demain pour la seconde course de cet ePrix de Rome.

 

Crédit image en une : ©Photo Getty Image

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire