Basketball

Fos-sur-Mer et Paris promus en Jeep Élite

Il reste encore six matchs avant de clore la saison mais ça y est, les jeux sont faits. Fos-sur-Mer et Paris montent officiellement en Jeep Élite. Aucune des équipes à qui il reste des matchs ne peut les rattraper. Les deux promus ont fait ce qu’il fallait lors de la dernière journée pour ne pas être inquiétés par Blois.

Pas de faux pas

Trois ans après l’avoir quittée, Fos-sur-Mer retrouve l’élite du basket français pour la deuxième fois. Après un échec face à Quimper (66-75), les Byers auraient pu douter lors du dernier match mais ils n’ont pas flanché. Les joueurs de Rémi Giuitta devaient le gagner s’ils ne voulaient pas trembler à chaque match de Blois. Mission accomplie puisqu’ils se sont imposés 71-89 face à Nantes à l’extérieur.

Les Nantais se sont bien battus lors du premier quart-temps qui était bien équilibré (20-21) mais les Fosséens, plus déterminés que jamais à l’emporter, ont complètement dominé le deuxième quart-temps (31-43). Les joueurs de Jean-Baptiste Lecrosnier ne se sont pas laissés abattre pour autant et ont essayé de revenir au score dans le troisième quart-temps (52-63), en vain. Fos-sur-Mer ne laisse aucun espoir à Nantes dans le dernier quart-temps et gagne avec 18 points d’écart. Le club termine premier de Pro B pour la première fois de son histoire.

Seulement trois ans après sa création, le Paris Basketball est promu en Jeep Élite. Pour son dernier match, il affrontait Lille à l’extérieur. Ce n’était pas gagné d’avance. En effet, la rencontre commençait mal pour Paris qui a perdu les deux premiers quart-temps et qui était mené au score à la mi-temps (40-33). Au retour des vestiaires, les joueurs de Jean-Christophe Prat ont renversé la tendance et n’ont laissé aucune chance à leurs adversaires. Ils ont largement remporté les deux derniers quart-temps pour s’imposer sur le score de 70-92.

Paris termine cette saison sur les chapeaux de roues en enchaînant 7 victoires et en comptabilisant une seule défaite en 11 matchs. Après cette victoire, leur destin n’était plus entre leurs mains. En effet, Blois avait encore des chances de passer devant eux s’il ne perdait aucun de ses matchs restants. 

Blois n’a pas réussi l’exploit

Blois n’avait pas le droit à l’erreur s’il voulait prendre la place de Paris in extremis. Étant donné que les Blésois n’ont pas remporté le match de la 27e journée contre Denain-Voltaire (63-79), ils étaient dans l’obligation de gagner leur 4 matchs de retard. Ils n’ont pas réussi à s’imposer face au 4e de Pro B : Nancy.

Les joueurs de Michaël Hay n’ont jamais maîtrisé le match et ont tout saboté à la fin. Alors qu’ils menaient 87-83 à quelques secondes du buzzer, ils ont encaissé un lancer franc puis un tir à trois points d’Enzo Goudou-Sinha. Les deux équipes sont donc allées en prolongation. C’est à ce moment-là que les Blésois ont totalement lâché et se sont pris 25 points. Le match s’est terminé sur le score de 97-112 en faveur de Nancy. Encore une fois, Blois voit la montée en Jeep Élite lui passer sous le nez après 2018 et 2020.

Crédit photo une : © Serge Gueroult
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire