La Rétro Basket : Warriors – Blazers 2010 : Le premier acte de Curry

0
PORTLAND, OR - APRIL 14: Stephen Curry #30 of the Golden State Warriors drives against Andre Miller #24 of the Portland Trail Blazers during a game on April 14, 2010 at the Rose Garden Arena in Portland, Oregon. NOTE TO USER: User expressly acknowledges and agrees that, by downloading and or using this photograph, User is consenting to the terms and conditions of the Getty Images License Agreement. Mandatory Copyright Notice: Copyright 2010 NBAE (Photo by Sam Forencich/NBAE via Getty Images)

Depuis maintenant deux mois, le sport et plus précisément le basket mondial est à l’arrêt. Chez We Sport, hors de question de se tourner les pouces. Ainsi, nous avons décidé de faire un voyage dans le temps pour revenir sur les matchs qui nous ont marqué. De la joie, de la tristesse, de la colère, le basket nous fait passer par toutes les émotions et c’est aussi pour ça qu’on aime ce sport. Aujourd’hui, zoom sur un match peu connu, entre Warriors et Blazers, mais qui marque le début de l’ère Curry.

Le contexte

Décidément, les Warriors – Blazers ne sont pas des matchs comme les autres, entre celui de 2007 avec We Believe et celui-ci, on a souvent le droit à des rencontres incroyable. 25 victoires et 56 défaites, l’exécrable bilan des Warriors du jeune Stephen Curry, jeune rookie prometteur. Les Warriors connaissent une hécatombe de blessures. Ce soir là, seuls 6 joueurs des Warriors sont aptes à jouer. Mais le règlement oblige à avoir 8 joueurs en tenue. Morrow et le français Ronny Turiaf se mettent donc en tenue, malgré leur blessure. Curry, Ellis, Tolliver, Williams et Hunter dans le 5, George est le sixième homme capable de jouer.

The Weird Game

5 minutes 27. Hunter se blesse au genou, les Warriors sont partis pour jouer à 5 pendant plus de 40 minutes sans changement. La menace des fautes devient aussi un problème avec autant de temps de jeu, dans une ligue bien plus physique que maintenant et donc avec bien plus de fautes. 5 minutes avant le terme, c’est le drame. George commet une sixième faute. Que faire ? Et bien, malgré leur blessure, Turiaf et Morrow sont censés être aptes. Alors Don Nelson va trouver une parade, les faisant entrer et faisant passer leur blessure pour subie pendant la rencontre, afin que George puisse rejouer malgré ses 6 fautes comme le veut le règlement. Extraordinaire ? Pas tant que ça, les Warriors mènent de 4 points, un véritable exploit. Les Blazers passent devant, mais un certain Stephen Curry, sortira son premier chef d’oeuvre. 11 points dans les 3 dernières minutes, le monsieur est clutch. Les Warriors s’imposent 122-116 dans un match légendaire, tout comme son meneur, devenu MVP unanime et triple champion NBA 10 ans plus tard.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here