Esport

Le Racing Club de Strasbourg fait son entrée dans l’eSport

Au matin du 9 avril 2021, le Racing Club de Strasbourg a dévoilé un partenariat avec le club d'eSport Team Vitality. Une volonté de développer la marque « Racing » avec le numéro 1 de l'eSport en France.

Une annonce inattendue a été faite ce matin par le Racing Club de Strasbourg. Le club alsacien dévoile un partenariat en entrant dans le monde de l'eSport. Pour entrer de la meilleure des manières dans ce nouvel univers, quoi de mieux que le numéro un dans le domaine : la Team Vitality.

Cette union va servir dans un premier temps pour le championnat de France officiel du jeu FIFA 21. Le Racing indique que deux membres Dylan Gozuacik et Corentin Chevrey vont représenter les couleurs du RC Strasbourg et de Team Vitality « avec l'objectif d'être sacrés champions de France » dans le jeu vidéo. Tandis que le RCSA souhaite devenir « l'un des clubs de Ligue 1 de référence en matière d'eSport ».

« Valoriser la marque Racing auprès des plus jeunes »

Avec un tel partenariat, un nouveau public est ciblé par le club strasbourgeois qui souhaite développer sa marque « Racing ». Les plus jeunes qui suivent les deux joueurs dans leur discipline peuvent être attirés par les produits dérivés du club afin de s'équiper comme leurs idoles du jeu vidéo et peut-être même développer une attirance pour le RC Strasbourg qui s'investit dans ce projet.

C'est aussi la volonté de prendre une couverture internationale grâce à l'eSport qui gagne du terrain et faire connaître, aimer le Racing à travers le monde. En construisant un pont entre le sport et l'eSport les supporters des deux disciplines vont pouvoir découvrir et échanger leur passion propre en incitant un public à regarder des tournois sur le jeu FIFA, ou bien d'inciter des personnes à suivre les performances et l'équipe professionnelle du Racing Club de Strasbourg. Un formidable échange entre deux communautés différentes mais tout de même liées autour du ballon rond.

 

Crédits photo : Twitter @RCSA

Dernières publications
To Top