Leipzig – Atletico : une opportunité à saisir pour les Colchoneros

0
Ligue 1

L’Atletico Madrid et le Rasenballsport Leipzig se retrouvent ce jeudi soir à Lisbonne, dans le cadre du très attendu Final 8 de la Ligue des Champions. Un affrontement inédit entre les hommes de Diego Simeone et ceux de Julian Nagelsmann, à l’issue duquel l’une des deux équipes poursuivra sa quête d’un premier titre dans la plus belle des compétitions européennes.

 

L’année ou jamais pour les Colchoneros ?

C’est une opportunité à laquelle les joueurs de l’Atletico Madrid ne s’attendaient probablement pas il y a presque un an, à l’aube de débuter l’exercice 2019-2020. Habitués à jouer les trouble-fêtes en Europe depuis plusieurs années, les coéquipiers de Jan Oblak se retrouvent aujourd’hui en position très intéressante pour viser le titre en Ligue des Champions. Avec un quart de finale à jouer face à une équipe de Leipzig orpheline de Timo Werner, et qui découvre ce stade de la compétition, puis une potentielle demi-finale face au Paris Saint-Germain, les Madrilènes peuvent en effet se satisfaire d’un tableau amputé d’équipes comme le Bayern Munich ou de joueurs comme Cristiano Ronaldo (qui leur a fait tant de mal ces dernières saisons) sur leur route de la finale.

Expérimentés sur la scène nationale et continentale, et encadrés par un entraîneur dont le style et la notoriété ne sont plus à prouver, les Espagnols avaient pourtant connu un début de saison en dents de scie. Mais une qualification à Anfield face au tenant du titre et deux mois d’arrêt sont passés par là, et Diego Simeone semble avoir retrouver la bonne formule pour tirer le meilleur de son groupe, faisant ainsi oublier les départs de joueurs importants comme Griezmann, Godin ou encore Lucas Hernandez. Des satisfactions Renan Lodi dans le couloir gauche, à celle de Marcos Llorente devant, en passant par celle de Thomas Partey au milieu de terrain, le technicien argentin du club madrilène n’a pas hésité à innover et/ou à prendre des risques pour parvenir à (ré)inculquer à ses joueurs son principe tactique du “Cholismo”, si efficace ces dernières saisons.

 

Leipzig face à son plus grand défi

A l’inverse de leurs adversaires du soir, les joueurs du RB Leipzig vont disputer le premier quart de finale de Ligue des Champions de l’histoire du club. En constante progression depuis plusieurs saisons maintenant, les coéquipiers de Christopher Nkunku se présenteront à Lisbonne avec des ambitions. Cependant, contrairement aux Colchoneros, la formation de Julian Nagelsmann est en perte de vitesse ces dernières semaines. Après un début de saison prometteur lors duquel les Allemands sont parvenus à occuper la tête de la Bundesliga, ces derniers ont connu un coup de mou à la reprise du championnat, ne parvenant pas ou peu à tenir un résultat, et ce même face aux équipes les plus modestes de la ligue allemande.

Malgré la qualité de son effectif, où on retrouve des individualités comme Mukiele, Upamecano, Angelino ou encore Sabitzer, Nagelsmann devra trouver une solution alternative à Timo Werner, parti du côté de Chelsea, en attaque. Les hommes du président Mintzlaff devront de surcroît faire preuve d’une discipline de tous les instants dans leur moitié de terrain, s’ils ne veulent pas rapidement voir leurs espoirs de dernier carré douchés par l’une des équipes les plus pragmatiques d’Europe.

Arsenal: 5 reasons Marcel Sabitzer should be top priority

 

Les clés de la rencontre

Au-delà de la solidité défensive, d’autres éléments s’avéreront sans doute décisifs en faveur de l’équipe qui saura le mieux faire valoir son plan de jeu. Ainsi, les transitions offensives seront par exemple un facteur déterminant pour les deux formations. Que cela soit la bataille du milieu de terrain, l’utilisation des latéraux ou la gestion des contre-attaques, le duel promet d’être intense entre deux entités réputés pour leurs qualités dans ce domaine. Le rôle d’un Diego Costa en pivot pour aspirer les défenseurs adverses et libérer de l’espace dans son dos et sur les côtés pourrait en ce sens être une des clés côté Atletico, en l’absence d’Angel Correa (testé positif au coronavirus).

Côté allemand, un joueur comme Sabitzer devrait avoir un rôle important à jouer, si Leipzig veut espérer résister à la pression mise par les Madrilènes à la perte du ballon. Les frappes de loin, une des spécialités des hommes de Nagelsmann, pourraient également être une option pour tenter d’apporter plus de danger sur la cage d’Oblak. Des solutions que possèdent cependant également l’Atletico, par le biais d’individualités comme Thomas Partey, qui réalise une saison plus que satisfaisante.

Quoi qu’il en soit, bien que cela ne soit pas forcément l’affiche la plus attendue des quatre quarts de finale, cet affrontement promet, tant l’opposition de style est alléchante, et tant les enjeux qui en découlent sont au combien importants.

 

Crédit photo de l’image en Une : Bluewin

 

Grégoire Allain

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here